Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le coronavirus : maligne Providence d'une certaine « chiennerie » séparatiste en Martinique.

Je m'interroge. Mon titre est-il trop dur ? Je n'y vois qu'un mot qui pourrait choquer, celui de chiennerie. Mais je passe outre à mes hésitations car les chiens (tous ne sont des pitbulls, grâce au grand Manitou) ne savent pas lire. Hélas ! Il y a aussi les pitbulls ! Et l'amateur de Jack London que je suis n'a jamais évoqué sans un insondable mépris l'abominable canin qui faillit égorger Crocs-blancs dans le merveilleux roman d'aventures de Jack London et aussi dans le très beau film qu'on en a tiré. (https://www.youtube.com/watch?v=V58zI4oqYUo ).

Donc je le garde, mon titre.

A l'heure où le coronavirus (covid 1, 2, ou 3) inquiète le monde entier, la petite secte des séparatistes martiniquais ne trouve d'autres moyens de faire parler d'elle et de son racisme impénitent et basique, que de s'emparer de ce virus pour en faire le nerf de son désir d'un pouvoir politique dont leur modèle est le régime calamiteux qui régit Haïti, la première République noiiire (Voir : http://www.lescrutateur.com/2020/02/quelle-belle-region-francaise-d-outre-mer-aurait-constituee-haiti-depuis-1804-si.html ).

Quelle impudence que celle de la secte (dont il existe un équivalent à la Guadeloupe).

La Martinique est une petite île de 1000 kms carrés, qui a la chance dans notre monde dur et implacable d'être un département/région, de la France, et bénéficiant comme telle d'un bonheur enviable (et envié).

L'espèce canine est plutôt sympathique. Mais hélas ! les toutous, comme les « humains » ont leurs pitbulls (et les insupportables roquets)

Ceux-ci se déchaînent dans l'île-sœur depuis des semaines au détriment de toute pudeur. Nos îles (les problèmes se posent à la Guadeloupe aussi), ont quelques atouts. Celui notamment de leur beauté, de la douceur de leurs climats, et de la gentillesse de leurs habitants, reconnue généralement par les touristes.

Ce qui déplaît aux pitbulls.

Ces artisans du malheur, ces adorateurs de l'ex sauvage dictateur d'Haïti Duvalier (papa doc) d'origine martiniquaise, hélas !

D'où leur rage de voir débarquer des touristes (blancs il est vrai. Mais ….. est-ce acceptable?).

Le lien ci-dessous montre à quels points ces sauvages représentent un véritable danger pour nous tous, dans le caléidoscope de nos épidermes.

Jugez-en par vous-même.

 

https://www.youtube.com/watch?v=uB6sZC_q3u0&feature=youtu.be&fbclid=IwAR19vGiQ5oSiXJ-jdhK0GFqIeniGg0ooVFyB-r1sNsC2GK-Rwi00RodTpYQ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 04/03/2020 23:41

Bonne publicité pour la Martinique... C'est curieux, lors des défoulements collectifs qui se succèdent depuis Janvier jusqu'au Mardi gras, nul n'a songé à prendre des précautions pour ne pas transmettre de maladie virale, grippe ou autre à son voisin, ni vérifier l'état d'hygiène des spectateurs ! Nul qui médite sur la condition haïtienne conduisant à une inéluctable diaspora...

castets 04/03/2020 18:13

Bonjour Mr Boulogne
Le vernis des Cultures ne tient qu'à un fil, le Monde a connu bien d'autres pandémies, mais il est vrai que la propagation des virus est à l'échelle des transports modernes et la "connerie" à la vitesse de la lumière du web, le Monde serait-il devenu trop petit ?
Les spécialistes de l'info en continue participent à la psychose ambiante, la raison n'est pas toujours présente et le tri bien difficile à réaliser ; merci pour vos ouvertures musicales bien plus agréables pendant ces pics de tension humaine.
Bonne fin de journée, Cdlt CJJ