Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Pages

La pensée du jour ( 02/11/2009 ) :



Massacre de la langue française.

( Monsieur Jean Madiran, dans le journal Présent, consacre un article à l'incompétence de deux auteurs du quotidien Le Monde, et conclut cet article par cette remarque qui rejoint les préoccupations constantes du Scrutateur attaché à la défense et illustation de la langue française, cet élément capital de l'identité nationale française. EB).



" (...) Les auteurs de tels «textes » sont principalement deux. L’une est « professeure » (sic) agrégée de philosophie, l’autre est également « professeure » (re-sic), elles ont travaillé « avec l’aimable collaboration de Pierre Teitgen » qui est lui aussi « professeur agrégé de philosophie ». Leurs partialités, leurs ignorances, feintes ou réelles, sont moins graves, finalement, que leur attentat contre la langue française.

Cet attentat a pour premier responsable Eric Fottorino, le directeur du Monde. Il est en effet devenu obligatoire, dans ce journal, d’écrire « auteure » quand l’auteur est une femme, et de même « professeure », et ainsi de suite, conformément au décret arbitraire d’un gouvernement Jospin, Chirac étant président. Il leur parut qu’une femme devait se sentir offensée quand elle recevait un titre énoncé au masculin (selon l’usage, par exemple, des tribunaux, où l’on s’adresse à « Madame le Président »). Une telle méconnaissance de la langue française est au niveau de l’analphabétisme. Avec un tel principe, un homme devrait alors se sentir offensé d’être appelé une star, une lumière, une éminence ou une majesté, une sentinelle, une forte tête, une vedette ? Eric Fottorino ne serait plus une personnalité, mais un personnalit, un vedet, un vrai sentinel de l’actualité ; son journal, qu’il tient pour un merveil, serait dirigé par un vrai star, le têt du combat pour l’éminente dignité du person humain".


JEAN MADIRAN