Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Yannick-Noah.jpg ( Yannik Noah en son jeune temps ).

 

( I) Yannick Noah. Yannick Noah a reçu des menaces à caractère raciste. Il porte plainte. Il a raison. Même s'il s'agit de vulgaire débondage de débile mental plus vélléitaire qu'autre chose, il faut toujours prendre des précautions contre la bétise.

Il m'est arrivé de porter plainte pour le même motif en 1980, je m'en souviens fort bien, et peut-être un certain nombre de Guadeloupéens aussi.

Mais il n'est bruit que de cela sur toutes les antennes de France et de Navarre. Est-ce indispensable? Et cela fera-t-il avancer plus vite l'enquête nécessaire?

En tout cas, il faut s'attendre à ce que de tels faits divers se multiplient, et soient mis en musique par ceux qui ont intérêt à faire croire que les Français " de souche", les "sous-chiens" comme dit ( plaisamment ???) Mme hourria Bouteldja, sont tous d'abominables racistes, ceux qui  se présentent comme les humanistes, et les remparts contre la nouvelle peste brune ( si j'ose dire ).

Peut-être quand même faut-il rappeler que Yannick Noah est le premier au hit parade des personnalités les plus populaires de France.

Qu'on me pardonne de terminer ce petit billet d'actualité par un rappel. Yannick Noah, en 2007, s'était engagé fortement contre l'élection de M. Sarkozy à la présidence de la Répubique. Il avait annoncé son intention de s'expatrier au cas où Sarkozy serait élu.

Or Yannick n'a pas tenu parole, et toute la France s'en réjouit à l'exception de quelques cinglés.

Demain il sera en concert.

Sacré Yannick. N'en fais pas trop quand même. ( mdr ).

 

 

( II) Surenchères.

La jolie Rama Yade a démissionné de l'UMP.

Fort bien.

Elle rejoint le parti radical formé par Borloo, autre tranfuge auquel les mauvais sondages actuels du président de la République donnent des ailes. Comme dit le proverbe, " quand le navire prend eau les rats... "etc .

Mais Rama s'explique. Elle éprouve "de la tendresse" pour Nicolas Sarkozy ( c'est touchant, et le regard se mouille ), mais elle ne peut approuver la "dérive droitière" (sic ) du président.

Madame Yade a toutefois la mémoire courte. Car que serait-elle en terme de notoriété sans N.Sarkozy? Sans oubier l'aspect matériel des choses. Car enfin, la voici pourvue d'une retraite d'ancien ministre, d'un salaire non négligeable en tant qu'ambassadrice de France à l'Unesco, nommée par M.Sarkozy. Tout cela fait dans les 25000 ( vingt cinq mille ) euros mensuels. Sans parler de la partie invisible de l'iceberg.

Si le président tenait compte, à l'avenir, de la nécessité de réfléchir plus sérieusement lors du choix de ses collaborateurs, ce triste spectacle, point nouveau sous le soleil, pourrait servir à quelque chose.

 

Marc Decap.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article