Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Nos lecteurs le savent, la plume du courageux Eric Nogard n'est pas serve. Le célèbre chroniqueur égratigne France Antilles, édition martiniquaise. Il ne pourrait pas en dire autant de l'irréprochable, comme Brutus, édition guadeloupéenne. Regrettons toutefois que le formidable humoriste Raymond Devos ne soit plus de ce monde. Peut-être l'eussions nous vu écarquiller les yeux, et glisser, perplexe son célèbre ... "quoique....."!

 

FA-Martinique.jpg

 

Eric E.G. NOGARD

24, rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine, 97200 Fort-de-France – MARTINIQUE

Tél. : 0596798102    Port. : 0696856708   E-mail : eric.nogard@orange.fr

 

MARTINIQUE

PROVINCE

FRANÇAISE

                                                                                     Amie du Canada

                                                          

Fort-de-France, le 18 Juillet 2011

Photo-Eric-EG-NOGARD-copie-1.jpg 

Plume Serve, Croc à Venin. 

=====

 

Oh ! Mon Dieu, préserve nous de toute plume serve, qu’elle soit Privée, qu’elle soit Publique, car il n’est rien de tel, comme croc à Venin. (Eric E.G. NOGARD).

 

 

Ne tournons pas benoîtement autour du pot :

France-Antilles, le Quotidien de la Martinique.

 

Par souci de Déontologie, quoi de plus Noble en apparence, France-Antilles Filtre, France-Antilles Sasse.

 

Et, tout est Filtré, tout est Sassé, au Microscope : aussi strictement que sous l’œil d’un Diamantaire.

 

Ainsi, tant d’Articles et tant d’Auteurs ne paraîtront jamais sous la Plume de cette Feuille de Chou, au Prétexte qu’ils ne sont pas en Conformité avec la « Morale » de ce Quotidien.

 

Mais quelle Morale.

 

Une morale qui n’est certainement pas conforme à l’Ethique des Nombreux Petits Journaux Martiniquais qu’il a fait disparaître en prenant pied en Martinique.

 

Pour mémoire, nous pouvons citer entre autres l’Information, la Paix, le Quotidien des Antilles, le Sportif… et même, le Journal Officiel de la Martinique dont le Nom dit déjà tout.

 

Ces Médias n’étaient pas Riches, mais leur Plume était Libre.

 

Chacun d’eux faisait connaître à visage découvert les Idées de « son Monde » et se prêtait à la Réplique de chacun.

 

 

Notre Grande Feuille de Chou prétend ce qu’elle n’est pas, à savoir, le moyen d’expression de Chacun et de Tous.

 

Mais pour peu qu’on y regarde d’assez près, on est assez écoeuré de constater que sa Plume est Serve, que sa Plume n’est pas véritablement au Service des Intérêts de la Martinique !..

 

Et cela, qui ne le constate, quelle Bouche ne le susurre à une Oreille, mais hélas aussi, qui ose le Dénoncer… et pour Cause !.. la Martinique est petite, ses Maîtres sont Puissants, les Risques d’Exclusion y sont Enormes, l’Exclusion y est Terrible.

 

 

Pour notre part, sans la moindre prévention envers qui que ce soit, nous avons mis en garde envers bien des choses.

 

Et nous prenons pour assez malheureux qu’il nous faille réagir une fois encore contre ce que nous prenons pour le nouveau débordement d’une Coupe bien trop Pleine.

 

 

Eh Quoi ? France-Antilles Martinique se fait le support de l’Apologie faite aux Combats de Coqs, aux Pitts, en vue de l’Aide Collective à leur apporter en vue de leur épanouissement. Voir France-Antilles Martinique du Jeudi 07 Juillet 2011 n° 13353, 4 Pages Spéciales Patrimoine des Hommes et des Coqs, « Touche pas à MON PITT ».

 

 

Nonobstant les Tortures qui leurs sont faites et qui devraient interpeller Notre Brigitte BARDOT de la Société Protectrice des Animaux (S.P.A.) : on coupe sans asepsie ni anesthésie la Crète à ces oiseaux, on leur met la peau à nu, les exposant aux rigueurs climatiques…

 

Imaginons un instant qu’on nous coupe les couilles de la même façon et qu’on nous prive de couette.

 

 

France-Antilles n’est quand même pas à ce point dans l’ignorance du fait, qu’en plus de sa Barbarie, le Combat de Coqs donne lieu à Paris, à Enormes Paris d’Argent, que cette forme d’addiction maudite par les Familles est l’une des Causes de tant de Misère chez les Enfants, de Brutalité envers les Femmes, de Désolation dans les Ménages.

 

Une telle Publicité, serait-elle moins coupable que celle qui serait faite à l’Alcool, à la Drogue, au Tabac.

 

 

Dans ce Domaine, comme dans bien d’autres il est vrai, il y a des « Elus »… dès lors, au Diable ceux qui Mordent la Poussière.

 

Et France-Antilles jurera, mettant la main sur le Cœur :

 

« J’ignorais cet aspect de la question ».

 

Hypocrite de France-Antilles, ta Plume est Serve, tu le sais bien, et tu sembles te complaire, tel le Perfide Joueur de Flûte, à nous conduire tout droit dans l’Abîme.

 

Change ton Fusil d’Epaule, France-Antilles,

Ta Plume est un Croc à Venin, mine de rien.

 

Eric E.G. NOGARD

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Axel - Média Conseil Antilles 21/07/2011 16:28