Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Quand sur C.news, l'extrême gauche mélenchoniste montre son groin obcène contre le jeune porte-paroles d'Eric Zemmour.

Avant hier, quand Mélenchon en tournée de racolage électoral en Guadeloupe s'est présenté à l'entrée du CHU de Pointe-à-Pitre pour y faire sa cour aux barrages de l'UGTG, j'ai été agréablement surpris par l'accueil hostile des terroristes que nous savons du moins sur un point, UN SEUL. Mme N'toumo, ugétégiste, pour une fois bien inspirée est, impoliment mais avec justesse, restée vautrée plus qu'assise sur le macadam, a répondu à une question du maître de la France insoumise, à côté certes, le traitant de politicien en quête de voix, ce qui n'est pas faux.

Là s'arrête mon satisfecit à la N'Toumo.

Mais le visage de Mélenchon a bien exprimé son mécontentement, et c'était pour beaucoup un motif de satisfaction dont on peut se réjouir en ce temps de disette.

En fait la Mélenche a pu expérimenter, pendant quelques secondes (trop courtes), le visage que les siens offrent aux Français, celui du fanatisme, de la vulgarité et de la mauvais fois.

Ainsi à Paris où dans une émission de Cyril Hanouna Raquel Garrido et Alexis Corbière ont insulté Stanislas Rigault, un jeune porte-paroles d'Eric Zemmour le traitant de connard et lui disent "d'aller sucer son candidat". (sic!).

Allons, rentre en toi-même Mélenchon, et cesse de te plaindre !

Le Scrutateur.

 

https://www.youtube.com/watch?v=4OcrYPYDr8U

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est la "créolisation" du Mélenchon : ils ont même daigné lui parler en français !
Enfin, enfin, après 40 ans de totalitarisme gauchiste, leur rage est signe qu'ils ont peur.
Il fallait voir, récemment sur France TV info M. Dominique Sopo ,entouré de sa "cour" journalistique,
craché sa haine sur M. Zemmour (raciste, pétainiste, extrême droite, action française etc), à propos des incidents de Villepinte et des zouaves de Paris. Au dire des présents, cela n'a duré que 3min; et m'a rappelé les castagneurs de l'UNEF, courroie de transmission du parti socialiste, qui se déchainaient violemment, y compris contre les filles,(coups de poings, bousculades, projection à terre) empêchant les étudiants de rentrer à la faculté pour assister aux cours, dans les années 70. Mais là, pas de télévision, idéalement placée (comme par hasard), pour filmer sous tous les plans et faire croire à un fait de grande ampleur.

Alors qu'aujourd'hui ils écument de rage n'est que justice. Ils ont trouvé du répondant et leur boniment ne passe plus. Beaucoup ont témoigné, à M. Zemmour dans les conférences, qu'il leur avait rendu l'espoir. Certains avaient peut-être oublié ce qu'était le courage. Les jeunes à la reconquête !
Répondre