Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

672925051 small

 

Nouchy ( voir ci-dessous ) n'est pas si connue qu'elle le croit ( sauf peut-être de la toute petite, petite, petite, minorité qui se proclame « élite ». J'ai cherché ce nom sur les pages blanches et jaunes , et la réponse est qu'il n'y a pas de réponses à ce nom, non seulement pour la Guadeloupe, mais pour les DOM.

Evidemment, il s'agit peut-être d 'une artiste, d'une intellectuelle de tellement haut niveau, que pour sauver une part de son intimité, elle a choisi de ne pas

figurer sur les pages de l'annuaire. Peut-être, peut-être! Vous savez, un blanc créole, et j'en suis un, c'est tellement ignorant, tellement inculte ( ça, tout le monde le sait) que j'ignore peut-être la présence chez nous d'un aigle planant sur les hauteurs.

Mais Nouchy, aussi, ( il faut être prudent) n'est peut-être qu'un pseudo. S'agit-il d'un homme ou d'une femme?

L'orthographe ( incertaine ) de sa bafouille donne à penser qu'il s'agit d'une femme.

C'est donc à une supposée femme que j'adresserai ma réponse à ses insultes, que j'assortirai de quelques commentaires que je voudrais plus amènes que ceux, assassins, qu'elle m'assène. ( Je peux toujours essayer ).

On lira donc d'abord la lettre de la (supposée ) dame Nouchy ( I ). Puis ma tentative de mise au point (II). (EB).

 

( I) Les blancs créoles : « impurs » de la Caraïbe. ( ce titre est du Scrutateur).

 

Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: www.lescrutateur.com

votre blog
Nouchy
Bonsoir,
je profite de cette occasion pour vous faire part de me pensées sur votre blog ou plus précisément sur vos opinions et sur votre "communauté". Je ne cache pas mon nom, vous me trouverez facilement en Guadeloupe : Sachez que je suis extrêmement déçues que vous vous prétendez "Philosophe". Vous continuez à vivre dans un racisme (tout en aimant les "noirs" comme vous dites) tellement profondément ancré, que vous essayez de nous le justifier en parlant "d'histoire", en minimisant l'extinction des Kalinagos (eh oui ils ne s’appellent pas les Caraïbes)et en faisant de l'esclavage un ordre social établi. Monsieur, en tant qu'Allemande, laissez moi vous dire une chose : les nazis, cela nous connaît, vous, les blancs créoles soi-disant ou/et békés, etc, vous n'en êtes pas loin, croyez moi. mais vous êtes tellement écrasé par une majorité de noirs, que vous vous rendez compte que le métissage est imminent (dans 100 ans, les blancs créoles n'existeront plus, je vous le dis). Mais vous vous accrochez à une soi-disant "histoire", qui est effectivement la votre. mais la seule chose de positive qu'elle porte, est qu'elle vous éclaire sur l'égo humain qui est terrible. Ne savez vous pas que les nazis se sont inspirés de votre idéologie, la votre et ceux des anglais sur les autres îles? Ne comprenez vous pas que la race n'existe pas? Ne voyez vous pas, en tant que philosophe, qu'il n'y a que l'âme qui existe? Quand pourrez-vous cesser ces énormes affirmations sur votre "communauté"? La terre n'a pas été défrichées par des blancs engagés (une infime partie) mais par des AFRICAINS NOIRS importés d'Afrique par milliers, voire de centaines de milliers!!!!! Comment peuvent-ils vous le pardonner? Par vous je veux dire "la communauté". Et encore aujourd’hui vous vous pavanez devant eux en croyant que vous êtes spécial (la soi disant élite) !!! Les dettes que vous avez devant les noirs sont impayables!! Dieu seul sait comme nt ils font pour vous pardonner! Et vous perpétrez votre racisme encore aujourd’hui descendant de petits blancs ou non. combien de gens noirs, blancs ou indiens ont-ils souffert du racisme, car il ne peuvent pas s'avouer leur amour? Avez-vous déjà entendu du Lebensborn allemand? On y amenait des petits blancs blonds pour les élever à part en Ariens, comme les races d'animaux, les blancs créoles ont réagit pareils pendant des siècles et des décennies. En tant qu'Européenne je vous dis : cessez ces âneries! Vous me rappelez tous ce qui me fait honte chez mon peuple, les caucasiens : la barbarie, le racimse invétéré, le matérialisme et l’absence justement d'éclairage spirituel, qui nous montre que nous sommes tous un! Oui Monsieur, nous sommes tous un!! Tant que nous massacrons les juifs, les amérindiens, les noirs et mêmes les blancs, nous tuons une part en nous, nous sommes malheureux! Seul l'acceptation total de chacun, l’abandon du passé et le momen t présent peuvent nous rendre heureux. Mais croyez moi, les blancs créoles disparaîtront de la Guadeloupe, sans violence, mais par la force des choses, comme cela est de plus en plus le cas avec les Bures en Afrique du Sud. Les temps changent, l'histoire évolue et demain c'est déjà maintenant. Salutations avec toutes les couleurs de mon esprit (blanc,noir,jaune et rouge).

Le visiteur qui vous envoie cet e-mail n'a pas eu connaissance de votre adresse de messagerie.

L'adresse qui apparaît comme expéditeur n'a pas été vérifiée.

© 2011 over-blog.com - Tous droits réservés



( II ) Réponse à « Nouchy ».



Madame,

Vous commencez par me contester ma qualité de « philosophe ». Pourquoi pas?

Je voudrais toutefois, à cet égard formuler deux précisions.

  1. D'abord, l'Université de Paris a bien voulu me reconnaître les compétences pour exercer le métier de professeur de philosophie; métier que j'ai exercé pendant quarante ans.

  2. Ensuite, je n'ai pas l'habitude de me présenter comme « philosophe », ayant toujours privilégié l'être sur les apparences. Je veux bien toutefois me reconnaître « philosophe », dans la lignée de Socrate pour qui la philosophie était la conscience de son ignorance, et l'extrême humilité qui doit en découler, et encore plus le refus de toute prétention à incarner « le Bien ». Ceux qui me connaissent bien , et notamment mes très nombreux anciens élèves ( de toutes les couleurs de l'arc en ciel, Nouchy!) peuvent témoigner qu'ils m'ont cent fois (et même davantage) entendu citer en riant le mot célèbre de Pascal ( Blaise, vous savez? ) : «  se moquer de la philosophie, c'est encore philosopher ». Mais je comprends le sens de votre propos.

    Dans le climat intellectuel où nous respirons présentement, un philosophe ne peut-être que membre des « clubs » du politiquement correct, les adeptes de la pensée toute faite ( par nature donc anti socratique ) qui abondent dans le politiquement correct, et la pensée prétendument « antiraciste ».

  3. Qui ne pense pas comme vous ne peut être philosophe. Je ne le suis donc pas( CQFD). Comme disait Cathos dans les Précieuses ridicules du grand Molière «  Nul n'aura de l'esprit, hors nous et nos amis ». ( MDR ).



Mon cas étant supposé réglé ( par vous) en tant que philosophe, voici pour vous le moment de mon baptême en tant que « raciste ».

Hélas! Pour vous, madame, vous avez été précédée par d'autres missionnaires. Ce n'est plus un ondoiement, c'est une inondation, dont je bénéficie.

Or, très chère « Nouchy », je me porte très bien, notamment avec mes compatriotes de toutes couleurs avec lesquels, même quand nous sommes d'opinions philosophiques ou religieuses différentes je me suis toujours bien entendu, dans toutes les situations. ( sauf bien entendu la minorité dérisoire qui vous couve, vous êtes une utilité, et que vous couvrez, à moins que ce ne soit l'inverse, en vous faisant leur porte parole).

C'est comme ça Nunuche! Vous savez, les sociétés comme la Guadeloupe et la Martinique, sont des sociétés très complexes. Si on n'en est pas, on peut y rester des décennies, et ne pas comprendre comment des gens qu'on croyait irréductiblement ennemis irréconciliables prêts à en venir aux mains et au sang, sous le premier prétexte tombent soudain dans les bras les uns des autres, en larmes de joie. Avant de reprendre la « guerre », la pseudo guerre, la guéguerre. C'est comme dans Gran Kanal la, ou dans un Dom Camillo. Tu vois?

Manifestement ce qui me vaut votre décharge de bile amère, c'est la lecture de mon interview sur Les blancs créoles de la Guadeloupe. J'avais voulu cependant prendre de la hauteur, adopter un ton qui doit être, je crois, celui de l'avenir, celui, posé, de l'étude du passé, sans rien en oublier, mais sans y jeter de virus, de microbes, et de piment, qui détruisent, déconstruisent, et tuent. L'avenir de la Guadeloupe est conditionné par l'harmonisation ( qui suppose la diversité – blancs créoles, noirs, mulâtres, indiens, etc-. Car comment harmoniser sans diversité?). Et c'est dans cette perspective que j'avais donné cette interview au Mika Déchaîné. C'est d'ailleurs ainsi que mon propos avait été compris, et très largement bien accepté.

Hélas! J'avais compté sans les Allemands! Plus exactement sans l'Allemande de service, que vous êtes.

Je ne vous aurais pas attaqué sur ce terrain, madame, si vous n'aviez pas eu l'indécence de comparer vos papas et vos papys aux blancs créoles, du passé et du présent.

Pour écrire de telles inepties, il faut une solide inculture, ou une mauvaise foi punique. Dans votre cas, il y a sûrement conjonction des deux. ( dans ce blog, nous avons procédé à des études des phénomènes distincts que furent les esclavages et le nazisme, sans oublier le communisme. Qu'on s 'y reporte si on veut ).

Par ailleurs, mais tout aussi stupidement vous écrivez que le philosophe que je serais ( ah? ) ( et dont vous suggérez, Ô belle âme! qu'il serait nazi, comme ses ancêtres - Sic- ), est «  raciste » et devrait savoir que «  la race n'existe pas », et «  qu'il n'y a que l'âme qui existe » ( sic ). A ce compte ce n'est pas Nouchy qu'il faudrait vous appeler mais Angélique, ce dont je me garderais bien tant à vous lire je devine un vrai corps et de solides passions.

A dire vrai, en vous lisant je vérifie comment tant de gens qui se croient tellement philosophes qu'ils s'estiment en droit d'en conférer le titre ou non, selon leur bon vouloir, feraient bien de retourner sur les bancs de l'école pour y apprendre le vocabulaire élémentaire sans lequel on ne peut philosopher, ce qui s'appelle vraiment philosopher, c'est-à-dire chercher avec méthode et l'outillage conceptuel de base, une vérité qui toujours, même pour les mieux pourvus – mais ceux-là en sont conscients – déborde les limites dans lesquelles on prétend l'enfermer.

Par exemple affirmer l'existence de races n'est pas être raciste.

Ce mot de race peut-être pris en de nombreux sens d'ailleurs. Retenons seulement la définition du Robert, en tant qu'elle concerne le sujet dont nous parlons présentement :

« Groupe ethnique qui se différencie des autres par un ensemble de caractères physiques héréditaires (couleur de la peau, forme de la tête, proportion des groupes sanguins, etc.) représentant des variations au sein de l'espèce »

Oui, il y a des blancs, des jaunes des noirs, etc, c'est à dire des races. Et la reconnaissance de cela n'est pas le racisme qui, lui, consiste à prétendre à la supériorité d'une race sur une, (ou les) autre (s).

Mais il y a UN genre humain, dont les races ne sont que des variations.

| « Le genre humain : l'ensemble des hommes considérés indépendamment de toute notion de sexe, de race, de pays, etc » (Robert).



C'est l'appartenance des races à un même genre qui rend possible l'affirmation d'une doctrine des droits de l'homme, qui avait été entrevue par les philosophes stoïciens de l'antiquité, et affirmé par le christianisme.

Ma « chère »madame, qui niez le corps, qui voulez n'être qu'une âme, une « grande âme » évidemment, tout dans votre salmigondis, renvoie à votre corporéité bien réelle, et à votre âme, individuelle, mais aussi nationale ou culturelle qui est allemande au sens du «  volksgeist » ( « génie national »).

C'est ce « génie national »allemand qui a rendu possible l'idéologie nazie, dont vous avez honte, et je vous comprend. ( mais je ne saurais oublier Goethe, et Beethoven, et même Kant, lesquels vous sauveront, peut-être.

Je comprend que l'histoire vous soit douloureuse, puisqu'il y a à peine soixante ans que vos papas et vos papys dévastaient le monde au nom de l'idéologie hitlérienne. Je comprends, je comprends!
Mais ne projetez pas vos forfaits sur les ancêtres des blancs créoles, qui n'étaient pas idéologues, qui vivaient à une autre époque, dans des contextes sociaux, économiques et culturels tout à fait différents de ceux qui sont les nôtres aujourd'hui, du moins en Occident.

Pour vous refaire une « virginité » individuelle, vous projetez votre sentiment de culpabilité sur les autres. «  Tout ce que tu dis parle de toi, singulièrement quand tu parles des autres », disait Paul Valéry.

Toujours cette façon binaire de penser : le PUR, et l'IMPUR.

Papy et papa étaient les purs ( aryens) , leurs Impurs, c'étaient les Juifs ( entre autres).

Ici, en Guadeloupe, où vous avez la chance de vivre, vous êtes la Pure au service des Purs ( vos « amis », qui vous couvent, et que vous couvrez) et les Impurs c'est-à-dire nous les Blancs créoles, ou, en Martinique, les békés, tous « Juifs de la Caraïbe », tous indigènes pur sucre de nos îles, si les mots ont un sens. .

Décidément on ne vous changera jamais, Nunuche! Jamais. Le Volksgeist est trop prégnant.

Je note, sur la fin de votre pamphlet, suant de haine, votre attente de la disparition des blancs créoles de la Guadeloupe.

Je surprendrai sans doute votre « âme » pure , quasi virginale : je fais la même prévision que vous, bien que, chez moi, il ne s'agisse pas d'un souhait.

Il y a quelques 25 ans, je reçus, à mon domicile le journaliste Jacques Canneval, qui m'avait sollicité pour une interview dans le journal qu'il dirigeait : Sept Magazine. Après l'interview sur un sujet que j'ai oublié, nous parlâmes de tout et de rien. C'était en Off, toutefois.

La semaine suivante je fus assez surpris de lire l'éditorial de mon ami Canneval, qui se servait du Off pour étoffer son article.

Il disait en substance ( j'ai malheureusement perdu, dans un déménagement, le carton d'archives où se trouvait rangé le n° du journal en question) : «  Edouard Boulogne m'a dit qu'un jour la Guadeloupe serait entièrement métissée. Il m' a même dit qu'il lui paraîtrait préférable d'avoir des arrières petits neveux ou nièces qui seraient «de couleur » mais hommes et femmes qui maintiendraient les qualités ( pas les défauts) reconnues généralement à notre famille, le sérieux au travail, l'honnêteté, et même la culture, plutôt que des descendants incultes et sans personnalité ».

Je ne fus pas content de la publication du Off fait sans concertation. Mais je ne reprochai rien toutefois à Canneval, parce qu'après tout il avait exprimé ma pensée.

Pas toute ma pensée toutefois. Car les blancs créoles constituent un milieu historique ( avec actif et passif, comme dans tous les milieux. Voir mon interview, ici même sur le Scrutateur, sur le milieu des Bl Cr de la Gpe ). Il a sa sensibilité, ses coutumes, son humour propre, etc. Il est une espèce sociale au sens où Balzac en parle dans sa Comédie humaine.

Nous ne sommes pas pressés de disparaître, pour cette raison, et non par racisme ou par quelque sentiment de supposée « supériorité raciale ».

Mais, l'évolution du monde, les données démographiques font que ce qu'attend Nunuche se produira, sans doute. Le monde sera-t-il meilleur ou pire qu'aujourd'hui, cela est une autre question. Car l'avenir du bien reste ouvert. Il se pourrait qu'il ait raison ce policier un peu philosophe au sens où l'est une Nunuche : «  le pire est toujours sûr ».

Ma philosophie personnelle n'est pas aussi pessimisme.

C'est la raison pour laquelle je continue à viser dans leur vol, les Walkyries germaniques, gâvées de choucroute épaisse et de Poonne Pièère Hallemande.

Ici mes très chères je suis chez moi. Depuis toujours je suis habitué au multicolore. OK ,!!!

Donc, Respectez nous. Respekté pep Gwadloup!



Edouard Boulogne.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oupédisa 22/07/2011 00:50



A propos de ron Cubain,


Monsieur Chavez, l'un des plus grands sponsors du lkp en 2009, s'est fait enlever un pamplemousse malin à Cuba et il reçoit actuellement des soins
anticancéreux, toujours à Cuba. Si ce monsieur de passage sur l'île a été opéré d'urgence le 1er juillet, pourquoi ne se fait-il pas soigner maintenant dans son grand pays producteur de pétrole
le Venezuela ? Est-ce parce que la médecine Cubaine est aussi avancée que certains jacots (tawlakataw) le disent ici en Guadeloupe ? Ou alors est-ce que ce monsieur n'est pas plus en sécurité
dans un hôpital Cubain que dans un hôpital Vénézuélien ?


Il a tissé des liens si forts avec d'autres dictateurs de l'opep qu'il craint peut-être un printemps Vénézuélien ?


 



Claude HOUEL 22/07/2011 00:02



Quelle violence dans l'attaque!C'est bien d'avoir des donneurs(ses) de leçon qui se permettent de tels jugements à l'emporte pièce,cela permet d'y répondre,de façon appropriée, comme le fait le
scrutateur,et alimentera le blog.


Cela étant,Nouchy,quand on manie le tuyau du communautarisme,il faut bien faire attention à ne pas se faire arroser:


Vous êtes allemande et Nouchy serait votre nom,êtes vous certaine de l'histoire de vos ancêtres? Vous portez la honte rattachée au nazisme,pourquoi,sauf si vous avez un ancêtre encarté? Vous ne
pouvez ignorer qu'il y a eu des allemands qui ont combattu dans les armées alliées,pourquoi les mettez-vous dans le même panier en jetant l'opprobe sur l'ensemble de cette nation?


D'autre part l'histoire de l'Allemagne ne commence pas en 1939.De 1845 à 1918 ce pays a allégrement contribué au pillage de nombreux pays d'Amérique du Sud et surtout d'Afrique.Pour votre
démonstration il aurait été plus lisible de parler,aussi,de ce comportement colonialiste.De même pour la colonisation des Etats unis et la ruée vers l'Ouest ou les allemands ont beaucoup
contribué,avec d'autres, au massacre des natifs.Etes-vous certaine qu'aucun de vos ancêtres n'y était?


Cela pour dire qu'il faut faire attention en attaquant telle ou telle communauté car on est jamais certains de la virginité de celle qu'on nous attribue.


Pendant toute la longue histoire de l'humanité,tous les groupes ont été,à un moment où à


un autre victime ou bourreau et il n'est pas honnête de saucissonner l'histoire pour illustrer


la démonstration qui nous convient.


Le communautarisme n'est pas la solution,seul le métissage global porte l'espoir.Vous avez raison sur un point,un jour il n'y aura plus de blancs pays comme un jour il n'y aura plus
d'allemands,ce jour là toutes les couleurs seront mélangées ce qui évitera les classements en terme de race et le débat,au moins sur ce point sera clos.



Zadig 21/07/2011 23:22



Tiens tiens ! On dirait que le csa s'exprime sur le blog du Scrutateur.


Il y a pourtant du boulot bien ailleurs.



André Derviche 21/07/2011 22:45



Transcription d'un email de M. André Derviche :


Elle est bien, votre amie Nouchy... Une humaniste, comme je les aime  
et comme je vous invite à les aimer (franchement ! l'amour du prochain  
- de certains prochains -, c'est-y pas un peu une escroquerie ?)

Il est vrai que ces gens-là ont tant à nous apprendre, sur les  
problèmes de courroie de distribution du cerveau.



Laurent Turlet 21/07/2011 21:57



Pourquoi tant de mots brutaux dans vos propos , n’y a-t-il pas d’autres mots pour argumenter vos propos ? Les maux seraient il plus fort que les mots ?



Zatrap 21/07/2011 21:24



Ca c'est du boche du sud, très au sud du sud. On souda san zécal. Cette lettre imbécile a sûrement été rédigée sous l'effet du ron cubain, qui est dégueulasse.


 


 


 



Mottet Marc 21/07/2011 21:20



Je ne suis pas sur que cette "nunuche" méritait une réponse aussi détaillée et si pleine de précisions, utiles, certes.


Le tout avec votre humour que j'adore. Autre style, autre culture!!