Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

JP-A-Hamot-S-Plaucoste.jpg 

( Au centre et à gauche de la Photo, Hamot, et J-P Adélaide, au moment où le Scrutateur lançait la contre offensive les démasquant. On ne peut se retenir, en les scrutant, de penser à la formule de Nietzsche : "quelque mensonge que vous disiez, avec la gueule que vous faites, vous dites la vérité quand même" ). 

 



On se souvient qu'en février-Mars 2009, la Guadeloupe fut secouée par une longue crise, dite « sociale » par les amis des dirigeants du LKP, misérable et très insuffisant cache-sexe de l'UGTG, soi-disant syndicat, en réalité organisation séparatiste, inspirée dans ses méthodes par les « progressistes » corses de sinistre réputation.

On se rappelle aussi, qu'à la surprise générale ( des gens mal informés ), M. Jean Hamot, ecclésiastique qui, en l'absence d'évêque « assumait » alors en tant que ( peutit, tout peutit ) administrateur diocésain la charge de conduire le diocèse, prit fait et cause pour le mouvement indépendantiste, allant jusqu'à assimiler son conducator, Elie Domota, au « bon Samaritain » de l'Evangile.

Edouard Boulogne, dans le Scrutateur, prit la direction d'un mouvement, largement suivi par les Guadeloupéens, et notamment les catholiques, pour mettre fin à cette imposture.

Il écrivit aux Nonces apostoliques, à Trinidad, à Paris, et à de nombreuses autres personnalités, pour mettre fin au scandale.

Dans le journal officiel de l'Eglise en Guadeloupe dominée par la clique, notre directeur fut pris à partie par Hamot, avec le soutien de J-P Adélaide, qui exerçait les fonction d'économe diocésain, et dont tous les gens informés savaient que le tireur des ficelles c'était lui.

Dans le dossier récapitulatif ci-dessous, on trouvera tous les éléments de cette regrettable affaire, pour la Guadeloupe, et pour l'Eglise.

Boulogne ayant voulu rectifier les calomnies d'Hamot le concernant, par la publication d'un droit de réponse dans la revue Eglise de Guadeloupe, ce droit lui fut refusé par le maître menteur qui, alors, dirigeait, avec l'espoir d'une promotion, comme dans le curé de Tour, d'Honoré de Balzac.

Celui-ci et son compère, n'en restèrent pas là. Ils intentèrent au Scrutateur un procès en diffamation, allant jusqu'à réclamer 75000 £ de dommages et intérêts. ( vous avez bien lu «  soixante quinze mille euros !!! seulement! à un pauvre professeur retraité ! ).

Le début de la suite est connu, les deux lascars furent déboutés de leur plainte, et condamnés aux dépens.

Mais « errare Hamotus est, perseverare diabolicum ». Nos pieds niquelés s'enfoncèrent davantage, pataugèrent dans leur folie. Ils portèrent l'affaire devant la cour d'appel de Basse-Terre, réclamant toujours 75000 £.

J'ai le plaisir d'annoncer que la cour d'appel a statué, en toute justice, contres les sbires dont nous avons parlé. ( voir les extraits de la « grosse », en photographie, ci-dessous ).

Gwadloupéyens! An nou rété veyatifs.

 

Le Scrutateur. 

 



Hamot-Condamnation-en-Appel-I-.jpg

 

Page 5 : 

 

Hamot-Condamnation-en-Appel-VI-.jpg

 

 



 

taubira_domota.jpg  ( En comparant Domota, un simple agitateur de rue, au bon Samaritain de l'Evangile Hamot a été trop loin. Il aurait pu se contenter, s'il avait tenu absolument à sacraliser l'émeute, comparer son idole, à Sanson. Cela aurait été déplaisant pour le vieil Israël. mais au moins on aurait pu sourire, en pensant par exemple à Dalila ! ). 

 



 

Monseigneur-Baldelli-.jpg  (

 

( Réponse de Mgr Fortunato Baldelli, alors Nonce Apostolique à Paris, après que lui eu adressé un dossier sur la situation du diocèse de Guadeloupe sous le duumvirat que l'on sait. Voir le dossier récapitulatif ci-dessous. ). 

 

 



 

Dossier récapitulatif de cette affaire : http://www.lescrutateur.com/article-rci-souleve-le-cas-jean-hamot-par-edouard-boulogne-97532266.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paco de Désirade 09/05/2013 01:43


Monsieur Boulogne,


Bravo pour cette deuxième victoire!


La Justice palé 

louis de Poméranie 07/05/2013 16:49


Comme dirait l'oncle Eusèbe, le pire pour l'Église, c'est quand l'ennemi se trouve dans la place. De préférence - si l'on peut dire - le plus haut possible dans la hiérarchie. Il est vrai que
celui qui voit en Elie Doomota un bon Samaritain n'a pas toute sa raison, ce qui relativise sa faute. À moins qu'en pleine connaissance de cause il ait choisi d'être un agent du cornu... 

Henri PAOLE 07/05/2013 07:34


Toutes mes félicitations cher Edouard pour votre courage et persévérance dans ce combat contre la déstabilisation de la société guadeloupéenne. Henri PAOLE