Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 ( "AppelezJeannot-moi Monseigneur" ). 

 

Ce matin, Radio Caraïbe International a posé, poussée semble-t-il par des auditeurs fatigués de l'ambiguïté de la situation de l'Eglise en Guadeloupe depuis des années, la question du statut réel de Jean Hamot, administrateur diocésain, et non évêque de la Guadeloupe.

Quasiment tous les fidèles catholiques déplorent qu'il n'y ait pas d'évêque nommé par Rome, et que la direction du diocèse soit abandonnée à M. Jean Hamot, que pour ma part je me refuse à qualifier du beau titre de « père ».

Je ne vais pas m'étendre longuement sur les raisons de mes réticences, qui ne seraient rien si elles n'étaient partagées par une immense majorité des catholiques guadeloupéens.

Pour résumer, il est reproché au sieur Hamot et au collège diocésain étroit, mais légal,  qui l'a fait « administrateur » (et qui n'a pas, Dieu soit loué le pouvoir de le faire évêque ) de vouloir mettre l'Eglise catholique en Guadeloupe au service de la politique, et en particulier de la politique séparatiste des Domota, Clavier et consorts ), d'être nuls ( autant que prétentieux, et ce n'est pas peu dire ! ) en matière d'apostolat, et d'être particulièrement autoritaristes, et injustes, voire brutaux envers les prêtres qui ne marchent pas avec eux.

Pelage-1-.jpg

(....................................................................................................................................)

 

Pelage-2-.jpg  ( Je publie ici le début et la fin d'une lettre adressée par un curé de paroisse, guadeloupéen, et qui n'est pas particulièrement proche du Scrutateur. Je lui ai enlevé sa signature, et les passages de la missive qui pouvait permettre trop facilement de l'identifier. La Guadeloupe, n'est-ce pas, est un petit pays, et qui n'est pas, comme partout, peuplé que de héros. Mais l'ensemble pourrait être publié, si besoin était, ainsi que mes deux kilos d'archives Hamotiennes). 

 

Moi, Edouard Boulogne, catholique, et que l'on ne peut pas facilement intimider, je me suis dressé contre cette politique mortifère pour la religion.

Lorsque M. Hamot ( « appelez-moi Monseigneur » ) a prétendu engager l'Eglise derrière les indépendantistes du LKP, j'ai réagi. On verra comment en lisant le dossier qui suit ( je souhaite, pour que l'on comprenne bien ce qui est en jeu, qu'on le lise, ou relise, en entier, et attentivement ) qui est Hamot.

Pas tout à fait cependant.

Cet homme est extraordinairement autoritaire, et mesquin dans ses rapports avec, non seulement ceux qui lui résistent, mais encore avec ses confrères prêtres, dès lors que ceux-ci ne sont pas des béni-oui- oui.

Hamot est aussi un homme malhonnête. Comme je lui ai résisté, moi simple laïc, il m'a grossièrement calomnié sur le site et dans la revue officielle de l'Eglise en Guadeloupe. Et il a refusé de publier mes droits de réponse. ( voir dossier ci-dessous).

Pire, il a osé, au nom de l'Association diocésaine, m'attaquer en diffamation devant les tribunaux.

Manque de chance, ce sont des tribunaux laïcs qui jugent aujourd'hui et non ceux de l'Inquisition.

Hamot a été débouté de sa plainte. ( Voir document ci-contre).

Hamot-deboute-0.jpg

 

Hamot-deboute-1-.jpg

 

Hamot-deboute-3--.jpg (Inutile de dire que M. Hamot, si prompt à condamner ceux, comme moi, qui lui résistent, en les calomniant, s'est bien gardé, de faire connaître son déboutement. J'ajoute que ses frais de justice seront payés par l'argent du denier de l'Eglise, c'est-à-dire  des fidèles, même quand ils partagent mes vues, parce que "c'est l'Eglise", tandis que moi, retraité de l'éducation nationale, je paierai les miens de ma poche. Il faut bien savoirpourtant, que quand, non pas l'Eglise, mais certains de ses représentants, qui ne comprennent que les rapports de force, errent déboussolés, il convient d'adopter les méthodes qui valent. Les seules propres à les intimider. EB ). 

 

L'Eglise universelle ne sait pas quelle est l'ambiance actuellement dans l'Eglise en Guadeloupe.

Quand cet homme, qui veut se faire passer pour un monseigneur, écarte les bras en disant lors des cérémonies «  la paix soit avec vous », chacun éprouve le malaise que l'on ressent toujours, à tout âge, devant une imposture.

Le style de mon accusation est abrupt, il est sévère. Mais il est exempt de haine. Pas plus de haine en moi, en ce moment que dans Celui, qui jadis dénonçait : «  scribes et pharisiens hypocrites! ».

Je publie quelques documents, ici, aujourd'hui. Mais qu'on le sache, sur monsieur Jean Hamot, son « collège électoral », ses pompes, ses oeuvres, j'ai, à côté de moi, un dossier de deux kilos, et qui s'enrichit de jour en jour.

 

Edouard Boulogne.

 

 

Jean Hamot débouté de sa plainte contre Edouard Boulogne : http://guadeloupe-en-crise.over-blog.com/article-dans-les-sacristies-il-se-murmure-84558217.html

 

DANS LES SACRISTIES , IL SE MURMURE ... ... que Jean HAMOT , qui fait office d'administrateur du diocèse et son factotum ont été déboutés dans le procès en diffamation qu'ils avaient intenté à ce vigilant scrutateur d'Edouard BOULOGNE . http://guadeloupe-en-crise.over-blog.com/article-35636037.html On s'en réjouit ! Il semblerait qu'on s'en réjouisse aussi dans certaines paroisses où la parole LKPiste passe mal . On sait que le bon chrétien doit avoir à coeur de pratiquer le pardon des offenses : on s'étonne que celui qui tient à apparaître sous l'habit du pasteur s'exonère de cette règle et demande à la justice civile de condamner une de ses ouailles . Cette justice a considéré qu'il n'y avait pas d'offense ; dont acte !Il conviendrait que les choses en restent là :

Errare Hamotum est ; perseverare diabolicum .

 

 

( I ) Lettre au Nonce Par E.Boulogne

Lettre adressée A Monseigneur Thomas Gullickson

Délégué Apostolique

11 Mary Street

P.O.box 854

Port of Spain

Trinidad and Tobago.

Supplique pour la nomination en Guadeloupe d’un vrai et bon évêque.

Pointe-à-Pitre, le 31 mai 2009.

Monseigneur,

Lire la Suite ICI : http://www.lescrutateur.com/article-32510034.html

 

 

( II ) Misérable petite vesse sur le site officiel de l'Eglise en Guadeloupe.

 

J'ai publié récemment sur le Scrutateur une Supplique à Monseigneur Gullickson, délégué apostolique pour la Caraïbe, pour le don d'un évêque en Guadeloupe.

La réponse courageusement anonyme de la petite équipe, qui encadre l'action de l'administrateur diocésain M.Jean Hamot (en l'absence d'évêque) est une misérable petite vesse. Confuse, pleine de contradictions, comme ce qui tient lieu de conscience à ses rédacteurs, et longue. Très longue, mais petite. Petite par l'esprit torve et chassieux qui l'inspire.

La meilleure réplique, pour que les catholiques de Guadeloupe sachent qui est à la tête, actuellement, du diocèse, est la publication intégrale de ce morceau d'anthologie.

Après quoi viendra le temps de la correction, mieux de la fustigation.

 

( I ) La vesse : ( Une vesse, nous dit le dictionnaire Robert est « un gaz intestinal qui s'échappe sans bruit et qui répand une mauvaise odeur »).

 



Association diocésaine de Guadeloupe 

Autres actualités

Polémique: Faut-il répondre à Edouard BOULOGNE ?

 

Lire la suite ICI : http://www.lescrutateur.com/article-32941979.html

 

 

 

*Droit de réponse à Jean Hamot, par Edouard Boulogne.

 

( L'administrateur du diocèse de Guadeloupe, en l'absence d'évêque, M.Jean Hamot, s'en est pris à moi, à plusieurs reprises, dans le bulletin officiel du diocèse : Eglise de Guadeloupe. On lira plus bas pourquoi. Comme ses propos relevaient de la calomnie et de la diffamation, je lui ai répondu à deux reprises sur ce blog ( cf. les articles Misérables petite vesse, et réponse à Jeannot le pétomane. Mes réponses étaient écrites sur le ton de la polémique, qui est un genre littéraire. Dans mes textes, je reproduisais intégralement les propos de M.Hamot, avant de les réfuter. Il n'en a pas été de même des attaques de cet individu, qui me diffamait en me prétant des propos que je n'ai jamais tenus, tout en omettant de fournir aux lecteurs d'Eglise de Guadeloupe, le texte de mes mises au point. . Ce qui m'a conduit à lui adresser dès le 7 juillet dernier un droit de réponse. Mais M.Hamot, fait du dilatoire. Il tente, en parfaite malhonnêteté, de gagner du temps, et d'échapper à son devoir élémentaire d'honnêteté, dans le plus parfait mépris à l'égard de ses lecteurs qui ont le droit d'être informé objectivement, et du diffamé, c'est-à-dire moi. En attendant que cet homme, un prêtre pourtant, (mais pas évêque, ni même administrateur apostolique, simple administrateur diocésain, qui se fait donner pourtant du « Monseigneur », -on pense au Bourgeois gentihomme de Molière,- ) soit réduit à l'obligation de me rendre justice, je vous livre le texte de mon DROIT de réponse, en attendant que la loi le contraigne de le faire là où il faut. EB)

 

Droit de réponse d'Edouard Boulogne.

 

Lire ICI : http://www.lescrutateur.com/article-35604601.html

 

( III ) Guadeloupe : Nausée sur l'Eglise, par Edouard Boulogne.

 

Depuis 25 ans, l’Eglise catholique en Guadeloupe se porte mal. Ces jours du début de l’an 2010, elle va de mal en pis.

LIRE ICI : http://www.lescrutateur.com/article-guadeloupe-nausee-sur-l-eglise-par-edouard-boulogne--42251037.html

 

 

( IV ) Le bouffon du LKP, par Edouard Boulogne.

Le bouffon du LKP.

 

( Nulle violence dans l'article qui suit. Mais, je l'espère, de la force. La force que donne l'amour de la Guadeloupe, de la France, le refus de voir détourner l'esprit de notre christianisme, dévoyé par des esprits enfumés par certaines idéologies, le marxisme en particulier, qui a investi un pan entier de la théologie, connue sous le nom de "Théologie de la libération" condamnée par le Vatican. Nulle violence, même à l'égard de celui que je qualifie de "bouffon", âme tourmentée par l'ambition ( le retour d'âge n'y est pas pour rien ), et mal conseillé, pour lequel, je prie, et je n'en dirai pas plus sur ce terrain pour ne pas donner dans une langue de bois religieuse, qui existe aussi, hélas!.

C'est en tant que catholique que je mène cette campagne d'assainissement. Que personne ne s'y trompe. EB).

 

Un détournement d'Eglise. Lire ICI : Le bouffon du LKP, par Edouard Boulogne.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sceptissimo 20/01/2012 23:47


Derriere l'homme celebre il y a une femme dit on.


Derriere le religieu(pretre,eveque archeveque pape) il y a une éminence grise...Monsieur ADELAIDE,pourquoi toussez-vous?


 


Les frais de siege exorbitant   reclamé a  L' aide sociale departementale au debut des années 90 pour administrer l'APE a precipité la fermeture du centre de jeunesse de saint
jean bosco.Ca devrait suffire NON ?