Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

 

Domota chez lui, sur RFO.


 

Sur RFO-Guadeloupe, ce soir, Elie est l'invité du journal de 19h30. Il est à l'aise. Normal, il est sur RFO; à la maison, quoi!


 ("Surtout, pas de panique!")


L'interviewer, est intimidé (photo).            
Il n'est pourtant pas n'importe qui. C'est Alex Robin lui-même, le meilleur journaliste de la station (que le monde entier nous envie!).


Alex est tellement fasciné qu'il oublie ses obligations professionnelles, et répond à Elie, en créole. Le créole est certes notre langue régionale. Mais le journal de 19h30 n'est pas une émission créole, et tout le monde doit pouvoir comprendre ce qui s'y dit (même François Durepaire, quand il est en Guadeloupe, ce qui n'est pas fréquent, il faut l'admettre).


Et puis quand Domota s'exprime en créole, comme tous les mecs de l'UGTG, c'est un acte politique de militant séparatiste. Et rentrer dans son jeu, c'est manquer à ses obligations professionnelles, même si l'on est soi-même indépendantiste, ce qui est un droit après tout dans ce département français.


Domota revient d'un voyage aux Etats-Unis. Il est allé expliquer aux américains comment foutre le bordel dans un territoire. Et, nous le savons, en la matière le copain de l'abbé Chérubin Céleste est un vrai pro.


Il nous dit comment il a expliqué le moyen de contraindre le président Obama a évacuer au plus vite l'Afghanistan. C'est Ben Laden qui sera content!

Elie se prend-il au sérieux? Pas sûr. En tout cas, il a constaté à quel point Alex est coincé en sa présence, et il rigole (photo).  ( Elie Domota : "cé méssié tèbè tou bonnement!")


Suit un reportage sur le voyage, ce jour, (21 juillet) en Guadeloupe, de madame Bachelot, ministre de la santé.

Roseline est plutôt rigolote. Les manifs au CHU de Pointe-à-Pitre, des militants du LKP ne l'émeuvent pas plus que cela.


Plus sérieuse, en revanche, madame le ministre, aux cérémonies en l'honneur de Schoelcher, dont c'est aujourd'hui la fête. Mais quelles mouches ont piqué Brigitte Rodes, et Henri Bangou, l'ancien maire de Pointe-à-Pitre. L'un et l'autre semblent faire un bout d'essai pour un film d'épouvante (photos).

 ( Me Brigitte Rodes : "Ni le ciel, ni la terre n'ont connu la paix cette nuit". D'après le grand Will!).


 (Le songe d'Henri Bangou : " C'était pendant l'horreur d'une profonde nuit").

Pas sérieux tout ça!


Enfin, nous sommes en vacances!

 

Gérard Vergé-Lauriat.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

olindi 22/07/2009 20:50

A. Robin et E. Domota ont fait leur rentrée ensemble lundi 20. Quelle performance journalistique que celle de notre pourfendeur de majorité siliencieuse, pollueuse de débat le mardi 21. Aucune question gênante, une humilité totale, la béatitude même. C'est vraiment ce qu'on appelle servir la soupe. Bien indigeste en tout cas.

Vidal 22/07/2009 11:38

L’homme est son image !
Un homme qui s’aimait sans avoir de rivaux, passait dans son esprit pour le plus beau du monde.
Il accusait toujours les miroirs d’être faux.
Vivant plus que content dans son erreur profonde.  (Jean de La Fontaine)
Cette maxime de Jean de La Fontaine va comme un gant au sieur Domota
Cette autre maxime également de Jean de La Fontaine, s’applique au pauvre Alex Robin : « Il n’est, je le vois bien, si poltron sur la terre qui ne puisse
Trouver un plus poltron que soi. »