Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Tribune libre : L'Appel des Cent, au profit de Debout la France.
Tribune libre : L'Appel des Cent, au profit de Debout la France.

Le blog du Scrutateur n'est inféodé à AUCUN parti politique, même de droite. Nul des lecteurs réguliers de ce blog n'ignore que depuis deux mois, ma préférence argumentée va au vainqueur très net de la primaire de la droite ( et du centre ) : François Fillon ( du moins à une importante partie de son programme ).

Cela ne m'empêche pas de porter une attention soutenue à d'autres leaders de la droite française, dont Nicolas Dupont-Aignan et son mouvement Debout la France.

C'est pourquoi je n'ai pas eu de difficultés à accepter pour paraître en tribune libre, cet Appel des Cent, que m'envoie Thibaut Charpentier, un de mes anciens élèves de terminale S en 2004-2005, membre de Debout la France, dont il sera l'un des candidats aux prochaines législatives à Marseille.

 

Le Scrutateur.

 

L'APPEL DES 100


 


 

Chômage de masse, inégalités sociales, insécurité croissante, immigration massive, abandon des services publics : notre pays est profondément malade. Il est au bord de l'explosion.

Mercredi 8 février 2017

Dans ce contexte dramatique inédit, l'élection présidentielle du 23 avril apparaît comme un tournant historique. Elle ne peut pas être un rendez-vous manqué. La France et la République ne peuvent plus se le permettre, elles sont en danger !

Depuis quelques jours, la gravité de la crise qui frappe notre pays a encore franchi un seuil supplémentaire. Nos compatriotes se retrouvent en effet pris en otage entre :

• Une gauche affairiste (celle d'Emmanuel Macron) ou utopiste (celle de Benoit Hamon) ; 
• Une droite déboussolée qui laisse le terrain libre aux socialistes ;

• Un Front national qui présente trop d'ambiguïtés pour pouvoir rassembler une majorité de Français.

Aussi, à 75 jours du scrutin, nous considérons qu'il est de notre devoir de prendre la parole pour dire qu'une autre voie est non seulement possible mais indispensable pour rassembler la grande majorité silencieuse des Français qui n’en peut plus de voir son pays sortir de l’Histoire !

La France a tous les atouts, les talents, les énergies, pour réussir.

Les Français veulent majoritairement un projet de rupture qui affirme des principes de bon sens pour :


• Rendre le pouvoir aux Français qui doivent décider pour eux-mêmes ;

• Baisser massivement les impôts contre le racket fiscal ;

• Abroger la loi NOTRe et la réforme des rythmes scolaires ;

• Contrôler les frontières contre le chaos migratoire ;

• Reconnaitre le mérite, récompenser le travail ;

• Mettre en place une politique économique en faveur des PME qui ont choisi d’investir en France ;

• Rebâtir une Europe des projets plutôt qu’une technocratie bruxelloise.

Ce projet de rupture est porté par un homme de convictions qui n’est jamais allé à la soupe, a osé rompre définitivement avec le système politique traditionnel, incarne une nouvelle génération d'élus, a le courage de ses convictions et la passion de la France chevillée au corps.

Un homme qui a fait ses preuves sur le terrain, réélu trois fois maire à près de 80% des voix dans une ville de 30 000 habitants. Il sera d’ailleurs le seul maire candidat à la Présidence de la République.

Un homme entouré d’une équipe de personnalités honnêtes, de terrain, libres et courageuses.

Un homme qui possède une vision à long-terme pour notre pays, capable de projeter la France dans le XXIème siècle avec des idées neuves et un projet réaliste au service de tous les Français.



Nous sommes 100 élus de terrain de toute la France. 

Nous appelons aujourd’hui tous nos collègues qui, comme nous, aiment la France et sont décidés à agir, à se rassembler derrière lui !

Et au-delà des élus, nous appelons de nos voeux tous les patriotes, gaullistes et républicains de notre pays à faire de même.


POUR NOUS, LE RECOURS C’EST LUI !

Jean-Louis MASSON, Sénateur et Conseiller départemental (57 - MOSELLE) - Olivier DELBE, Conseiller régional  (62 - PAS DE CALAIS) - Christiane PUJOL, Conseillère départementale  (13 - BOUCHES DU RHÔNE) - Jean CONREAUX, Conseiller départemental (05 - HAUTES ALPES)  - Robert CHAUDERLOT, Conseiller départemental (08 - ARDENNES) - Sonia COLEMYN, Conseillère départementale (33 - GIRONDE) - José MARTHE, Conseiller départemental (65 - HAUTES PYRÉNÉES) - Adeline AYELA, Conseillère départementale (65 - HAUTES PYRÉNÉES) - Erika ROSET, Conseillère départementale (89 - YONNE) - Olivier CLODONG, Conseiller départemental (91 - ESSONNE) - Martine SUREAU, Conseillère départementale  (91 - ESSONNE) - Pascal SIMMONOT, Président de la Communauté de communes des 2 Vallées et Maire de MOIGNY SUR ECOLE (91 - ESSONNE) - Anne BOISSEL, Présidente d’Isigny-Omaha Intercom et Maire de SAON (14 - CALVADOS) – Jean-Marc FEVRE, Président de la Communauté de Communes du Bassin de Joinville-en-Champagne et Maire de FLAMMERECOURT (52 - HAUTE MARNE) - Didier GALLOT, Maire des SABLES D'OLONNE (85 - VENDEE) - Patrick BATTISTA, Maire de NIEVROZ (01 - AIN) -  Claude JUILLET, Maire de CHAMPAGNE-EN-VALROMEY (01 - AIN) - Daniel KEM, Maire de MOULINS (02 - AISNE) - Christian PERUT, Maire de AMBLENY (02 - AISNE) - Philippe TORRE, Maire de BERLANCOURT (02 - AISNE) - Jean-Paul VUILLIOT, Maire de CHATILLON LES SONS (02 - AISNE) - Pierre DIDIER, Maire de DAGNY LAMBERCY (02 - AISNE) - Michel LEMAIRE, Maire de SANCY LES CHEMINOTS (02 - AISNE) - Michelle BERTHIER, Maire de RONGERES (03 - ALLIER) - Victor BERENGUEL, Maire de SAVINES LE LAC (05 - HAUTES ALPES) - Dominique DROUILLARD, Maire de LE BERSAC (05 - HAUTES ALPES) - Danielle GUIGNARD, Maire de SAINT VERAN  (05 - HAUTES ALPES) - Alain ZAHM, Maire de DAVEZIEUX (07 - ARDÈCHE) - Gérard BRUN, Maire de LE CHAMBON (07 - ARDÈCHE) - Béatrice BONNIN, Maire de ELAN (08 - ARDENNES) - André LACAILLE, Maire de CHAMPLIN (08 - ARDENNES) - Marc MERLHES, Maire de NEUVILLE-LES-THIS (08 - ARDENNES) - Romuald PETIT, Maire de BLANCHEFOSSE ET BAY (08 - ARDENNES) - Jean-François MARTEAUX, Maire de THIN LE MOUTIER (08 - ARDENNES) - Marc BERTRAND, Maire de REMILLY LES POTHEES (08 - ARDENNES) - Daniel MARTINOT, Maire de FAGNON (08 - ARDENNES) - Jacques MAINNEMARRE, Maire de TREMBLOIS LES ROCROIS (08 - ARDENNES) - Michel CUNIN, Maire de PONT SUR SEINE (10 - AUBE) - Denis MAILIER, Maire de AVANT LES RAMERUPT (10 - AUBE) - Maurice MARY, Maire de CHARMONT SOUS BARBUISE (10 - AUBE) - Marion QUARTIER, Maire de MAROLLES LES BAILLY (10 - AUBE) - Philippe TRIBOT, Maire de FEUGES (10 - AUBE) - Serge PEROTTINO, Maire de CADOLIVE (13 - BOUCHES DU RHÔNE) - Philippe LAILLIER, Maire de SAINT-LAURENT-SUR-MER (14 - CALVADOS) - Olivier SAINTVILLE, Maire de BOURGEAUVILLE (14 - CALVADOS) - Gilbert DAUFRESNE, Maire de FUMICHON (14 - CALVADOS) - Patrick FAVREAU, Maire de SAINT VALLIER (16 - CHARENTE) - Philippe ESTEBAN, Maire de CHENOMMET (16 - CHARENTE) - Stéphane LOTH, Maire de TALMONT-SUR-GIRONDE (17 - CHARENTE MARITIME) - Michel BEUGNOT, Maire de ORRET (21 - CÔTE D'OR) - Serge GAILHOU, Maire de CHARNY (21 - CÔTE D'OR) - Alain LAPEYRONNIE, Maire de LE BOURDEIX (24 - DORDOGNE) - Pierre NIQUOT, Maire de CANTILLAC (24 - DORDOGNE) - Anne-Marie LECONTE, Maire de BEAUMONTEL (27 - EURE) - Eric HUMBERT, Maire de LE LUHIER (25 - DOUBS) - Jacques FLAUNET, Maire de MANOU (28 - EURE ET LOIR) – Olivier ARSAC, Maire-Adjoint de TOULOUSE (31 – HAUTE-GARONNE) - Pierre DUDIEUZERE, Maire de VENDARGUES (34 - HÉRAULT) - Joël DENIAU, Maire de MORAND (37 - INDRE ET LOIRE) - Lionel BEJEAU, Maire-Adjoint de TOURS (37 - INDRE ET LOIRE) - Jean-Michel DREVET, Maire de TRAMOLE (38 - ISÈRE) - Jean ROHFRITSCH, Maire de GAUJACQ (40 - LANDES) - Yves CHANTEREAU, Maire de SAINT LEONARD EN-BEAUCE (41 - LOIR ET CHER) - Janine LARIDANS, Maire de LE GAULT PERCHE (41 - LOIR ET CHER) - Jacques BERLIOZ, Maire de LA CHAPELLE VILLARS (42 - LOIRE) - Roger VIOLANTE, Maire de BONNET LE CHATEAU (42 - LOIRE) - François IBANEZ, Maire de VILLEREAU (45 - LOIRET) - Yvon SETZE, Maire de MONTAGNAC-SUR-LEDE (47 - LOT ET GARONNE) - Rose-Marie LAINARD, Maire de GUERIN (47 - LOT ET GARONNE) - Frédéric MORTIER, Maire de LONGUE-JUMELLES (49 - MAINE ET LOIRE) - Olivier PJANIC, Maire de NOTRE DAME DE LIVOYE (50 - MANCHE) - Jean PANKOW, Maire de COUVROT (51 - MARNE) - Pierre CHARLES, Maire de BAYE  (51 - MARNE) - Jean-Pierre ROYER, Maire de LE PAILLY (52 - HAUTE MARNE) - Bernard FRISON, Maire de CHAMPSEVRAINE (52 - HAUTE MARNE) - Richard GEOFFROY, Maire de PORT SUR SEILLE (54 - MEURTHE ET MOSELLE) – Jean-Luc DIOTISALVI, Maire d’AMANTY (55 - MEUSE) - Didier CONTE, Maire de DALHAIN (57 - MOSELLE) - Serge HICK, Maire de GOSSELMING (57 - MOSELLE) - Christine HERZOG, Maire de HERTZING (57 - MOSELLE) - Jean-Marie ALLAIN, Maire de MARPENT (59 - NORD) - Roland GUILLAUX, Maire de LE COUDRAY SAINT GERMER (60 - OISE) - Jean CASABONNE, Maire de ESCOU (64 - PYRÉNÉES ATLANTIQUES) - Daniel DEGRIMA, Maire de MOLLKIRCH (67 - BAS RHIN) - Jean-Michel MONTEILLET, Maire de SPECHBACH LE BAS (68 - HAUT RHIN) - Fabrice BOUCHUT, Maire de LARAJASSE (69 - RHÔNE) - Pierre DUSSURGEY, Maire de SAINTE CATHERINE (69 - RHÔNE) - Bernard GIRE, Maire de BROTTE LES LUXEUIL (70 - HAUTE SAÔNE) - Eric NEVERS, Maire de ARTAIX (71 - SAÔNE ET LOIRE) - Armand ROY, Maire de FLAGY (71 - SAÔNE ET LOIRE) - Guillaume THIEBAUT, Maire de VIREY-LE-GRAND (71 - SAÔNE ET LOIRE) - Patrick BUCOURT, Maire de HEUQUEVILLE (76 - SEINE MARITIME) - Raphael DIRAND, Maire de BAONS-LE-COMTE (76 - SEINE MARITIME) - Charly NOEL, Maire de MAUNY (76 - SEINE MARITIME) - François POINTEL, Maire de SAINT DENIS SUR SCIE (76 - SEINE MARITIME) - Alain AUZET, Maire de REAU (77 - SEINE ET MARNE) - Thierry D'AVOUT, Maire de LIGESCOURT (80 - SOMME) - Yolaine DE PALMAERT, Maire de CONTRE (80 - SOMME) - Max BERJONT, Maire de SAINT LIEUX LES LAVAUR (81 - TARN) - Marc COUSINIE, Maire de NAVES (81 - TARN) - Lyliane MEIGNEN, Maire de PAROY EN OTHE (89 - YONNE) - Christian LECLERC, Maire de  CHAMPLAN (91 - ESSONNE) - Jean-Pierre ENJALBERT, Maire de SAINT PRIX (95 - VAL D'OISE) - Ghislaine LAPCHIN DE POULPIQUET, Maire de VIENNE EN ARTHIES (95 - VAL D'OISE) - Didier VERMEIRE, Maire de MAUDETOUR EN VEXIN (95 - VAL D'OISE)

POUR NOUS, LE RECOURS C’EST NICOLAS DUPONT-AIGNAN !  

 

 

Commenter cet article

belle France 30/03/2017 12:42

Cet appel est à la fois intéressant et légitime. Néanmoins, étant électrice de Droite je voterai pour François Fillon, et je ne changerai pas ma décision. Par contre, si celui-ci emporte la Présidentielle je pourrai considérer un vote aux législatives en faveur d'un Député (e) de Debout La France, et à condition peut être que M.Dupont Aignan soit moins virulent avec les électeurs de F.Fillon, car si il veut les "attraper" pour l'heure , on peut constater qu'il s'y prend trés mal, et cette façon de faire à notre égard est plutôt comme un repoussoir...........et qu'il ne prenne pas la grosse tête avec ses pourcentages..... Il y a de la psychologie à travailler

Dissident 15/02/2017 15:25

Le problème est qu'il s'agit d'un steeple chase à deux obstacles et qu'il ne convient pas de miser sur un tocard qui s'effondrera dès le premier.

Thibaut Ch 15/02/2017 22:26

Il ne s'agit pas de choisir le meilleur candidat de la droite pour passer le premier tour. Il s'agit de choisir un projet pour la France.

Je vous rappelle le bilan du quinquennat Sarkozy/Fillon :
- ratification du traité de Lisbonne ( = transfert important de souveraineté à l'UE )
- signature du pacte budgétaire européen (= perte de la souveraineté budgétaire de la France)
- Réintégration de la France au commandement intégré de l'OTAN (= perte de souveraineté en matière de défense et de politique étrangère)
- Destruction de la Libye qui a été livrée aux islamistes ..

Le programme actuel de Fillon ne remet en question le fait qu'une bonne partie de la politique de la France se décide à Bruxelles, Francfort (siège de la BCE) ou Washington (même si l'élection de Trump qui remet en question l'OTAN changera peut-être la donne). Le projet de Dupont Aignan a, au contraire, pour but de redonner à la France son indépendance. Je ne vois pas en quoi cela fait de lui un tocard...
Je peux comprendre que, par stratégie électorale, on choisisse le moins pire parmi les candidats "présélectionnés" par le système médiatico-politique. J'espère que vous accepterez que voter pour ses convictions est également respectable.

Nabou 15/02/2017 15:02

La réponse de Monsieur Dupont Aignan l'autre jour m'a particulièrement dérangée ! A la question du journaliste qui lui disait que lui même employait sa femme comme attachée parlementaire, il a répondu : oui sinon c'était le divorce assuré ! (autrement dit les fonds publics donc son enveloppe parlementaire a servi à payer un non divorce (rires)) mais a-t-il continué, ce qui le choque chez F Fillion n'est pas le fait qu'il ait embauché sa femme (heureusement) mais que cette dernière ait touché de l'argent "privé" de la Revue des deux Mondes ! ah bon ???? mais le salaire rémunéré par la revue des deux mondes n'a rien coûté aux contribuables ???

Thibaut Ch 15/02/2017 21:47

Le problème n'est pas d'embaucher sa femme en tant qu'assistante parlementaire. Le problème est quand on la rémunère, à certaines périodes, jusqu'à trois fois le salaire moyen d'un attaché parlementaire pour un travail qui reste à démontrer. Quand au salaire à la revue des deux mondes, si il est effectivement injustifié (ce qui semble être le cas), cela signifie qu'il a fait l'objet d'une contrepartie de la part de quelqu'un qui détient un pouvoir public. Et c'est cela qui pose problème.

Je regrette cependant, comme vous, que le débat de la présidentielle tourne autour de ces affaires insignifiantes au regard des enjeux auxquels est confronté notre pays...Il aurait, par ailleurs, été intéressant que les médias examinent avec autant d'acharnement les "affaires" et comptes de Macron et des autres candidats...

Xam CIREDERF 15/02/2017 14:43

Mais , mon Cher Scrutateur, je partage totalement ta position et suis un peu déçu du manque réel de courage de nos "représentants désignés" de la Droite en Guadeloupe, qui ont peur de qui? ou de quoi? et n'appellent pas nos compatriotes qui ont dans le passé clairement en nombre manifesté leur attachement à des gouvernants de droite.
Alors espérons que M. FILLON saura gagner des points dans ces sondages organisés!!!, pour que la confiance qui n'aurait jamais du s'en aller, revienne d'ici au 23avril et au 7 mai prochains.