Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Macron et El Khomery les auteurs de la loi travail ! 2 ) A Alger la tombe de Roger Hanin. 3 ) Ferdinand Lop.
1 ) Macron et El Khomery les auteurs de la loi travail ! 2 ) A Alger la tombe de Roger Hanin. 3 ) Ferdinand Lop.
1 ) Macron et El Khomery les auteurs de la loi travail ! 2 ) A Alger la tombe de Roger Hanin. 3 ) Ferdinand Lop.

1 ) Macron et El Khomery les auteurs de la loi travail ! 2 ) A Alger la tombe de Roger Hanin. 3 ) Ferdinand Lop.

Un lecteur m'adresse cette petite pochade sur Macron, que je vous livre sans barguigner.

 

Le Scrutateur.

___________________________________________________________

 

Pour ceux qui s'intéressent à la politique, il ne fait pas de doute que visite d'Emmanuel Macron au cimetière d'Alger mérite d'être qualifiée d'escale Lop, ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Ferdinand_Lop ) car celui que toute la mediasphère qualifie unanimement de jeune "espoir de l'Élysée" voulait initialement se recueillir devant la tombe de la veuve du soldat inconnu (en hommage à la contribution majeure des troupes coloniales au sauvetage de la France en 1918, puis en 1944), qu'il ne put trouver, pas davantage que celle d'Anatole Algérie ( Jeu de mot sur l'écrivain célèbre Anatole France . Note de LS ) qu'il voulait - c'était son plan B - coopter à titre posthume au cas où la veuve du soldat inconnu cultiverait l'incognito jusque dans l'au-delà. Laisser son nom dans l'histoire sur la tombe de l'illustre Anatole Algérie eût été en effet un beau geste pour l'histoire et un bel hommage à la pérennité de la culture, mais personne ne put lui en indiquer l'emplacement. Les dieux, cependant, n'abandonnent jamais ceux qu'ils ont élus, et le brillant Emmanuel put enfin dissiper tous les malentendus et affirmer sa parenté avec le modèle de vertus privées et publiques que fut François Mitterrand. C'est ainsi que, en se délestant de sa gerbe-décoration devant la sépulture du regretté Roger Hanin, il a pu certifier que son séjour ultra-méditerranéen - dédié au passé et à l'avenir - avait été une sorte de trait d'union entre les valeurs citoyennes de la République et son programme clandestin, car il ne faut pas oublier que François Mitterrand fut, lui aussi un grand clandestin - tout le monde connaît l'histoire de "Dr Francisque & Mr Morland". ( Allusion au fait que pendant la guerre F. Mitterrand fut décoré de l'ordre de la Francisque par … le maréchal Pétain, et qu'il était censé militer dans la résistance sous le nom de Morland. Note de LS ).

Ferdinand Lop expliquait le caractère vague de son programme par la crainte qu'on ne le lui vole. Il préférait attendre d'être à l'Élysée pour le révéler (comme on le comprend). Fernandel dirait : "Félicie aussi", et la presse unanime est bien obligé de constater que Félicie ne serait pas la seule, puisque Macron aussi. Celui-ci, comme François Hollande, cet autre prodige issu de l'école de l'excellence par excellence, s'inscrit dans la poursuite du cycle Lop entamé en 1981 par Jacques Chirac qui invita le cercle de ses amis à prendre le parti du beau-frère de Roger Hanin (personnage particulièrement recommandable qui, pour l'aider à s'en souvenir, n'hésita pas plus tard à lui rappeler publiquement qu'il n'avait pas le monopole du cœur pour chiens et chats). Ce Jacques Chirac est également estampillé du sceau de l'excellence par excellence, il ne faut pas l'oublier.

Ainsi, tel l'aigle volant de clocher en clocher, Macron multiplie les succès et les initiatives (dans cet ordre, bizarrement). Et de même qu'il a fait d'une chanson de Patrick Bruel ("Casser la voix" NDLR) l'hymne de sa campagne, il a fait sienne une des plus célèbres maximes du "maître" : "Pour dominer, il faut savoir se montrer fort". Pour se montrer fort, a compris Macron, il faut des symboles forts, comme ce passage à Alger, capitale de la France libre, qui a été une ponctuation nécessaire de son engagement au service de la France ; comme son engagement au service de Roger Hanin a été une ponctuation de son engagement au service d'une pensée politique et comme la dédicace de son dépôt ("Emmanuel Macron 2017") a été le signe fort d'une modestie qui confine à l'humilité la plus forte, ce qui n'est pas la moindre des qualités requises pour entrer au service des Français qui sont des gens pas faciles. La preuve, cette suspicion que suscite Macron. Ah ! Sans la caution de Ferdinand Lop, où en serait-il ?

Bref ! Macron c'est la loperie nationale, quoi ! Pas nationaliste, attention !

Il faut dire que la pensée de Ferdinand Lop est la colonne vertébrale de l'ÉNA (dont sont issus la plupart des prodiges, Jacques Chirac, François Hollande - déjà cités - et Emmanuel Macron en personne), l'ÉNA dont l'un des fondamentaux est cette formule de Ferdinand Lop qui résume et éclipse le "Discours de la méthode" et que voici : « J'ai un plan : il faut remédier à la situation par des moyens appropriés ». L'ÉNA dont l'influence de Ferdinand Lop se fait ressentir jusque dans le nombre d'anti-Lop qui ne font que se multiplier depuis  cette institution pèse du poids qu'elle pèse dans la balance des Français.

Car les élites françaises sont souvent passées par l'ÉNA qui les a à son tour fait passer du statut de disciples de Descartes à celui de champions du Loping. Aussi la France galope-t-elle  derrière Macron qui voudrait bien persuader les Français qu'il pense, donc qu'il est. "Clope toujours, tu m'intéresses", dit l'oncle Eusèbe pour qui tout n'est que fumée, à commencer par les mesures anti-tabac qui sont tout simplement devenues... dragonniennes. (L'oncle Eusèbe pense que dans cette campagne en "on", toute allusion à Dracon risquerait d'être d'autant plus mal interprétée que la relation entre certaines fumées et le feu est à peu près certaine, vu la manière dont "on" crache sur Fillon).

 

Commenter cet article

Dissident 16/02/2017 22:09

Macron est "une enflure bancaire" selon Jovanovic.

https://www.youtube.com/watch?v=V0OFXWXeqms

castets 15/02/2017 18:08

Bonjour Mr boulogne,
Votre renommée n'est plus à faire, aussi, j'emprunte vote notoriété pour poster un msg à destination d' EM .
Si le hasard le véhicule jusqu'à l'Elysée (le hasard fait bien les choses!) je lui suggère, dans le droit fil de commis voyageur de son prédécesseur, de porter une attention toute particulière au lien du Senat ci-après ...
Après Roger Hanin, il serait de bon ton de prendre grand soin des âmes errantes qui nous permettent aujourd'hui de vivre en liberté ( semi-liberté par manipulation politique récente).
Le Cimetière de Mers-el-Kébir qui me tient tant à coeur pourrait l'attirer, Oran est aussi une belle ville dynamique et nos amis de la Royale seraient honorés d'une petite prière, même socialisante.
Après les Arts, les Héros d'un jour qui gisent souvent dans l'ignorance de nos élites, après avoir tant œuvré dans l'ombre pour la Patrie, au point de faire cadeau de leur vie à la République !
Ne méritent-ils pas eux aussi le bouquet du souvenir ; pour Mers-el-kébir, j'ai beau écarquiller les yeux, je ne vois rien de tel ?
https://www.senat.fr/rap/r07-065/r07-0651.html
Bonne fin de journée, cordialement Cjj