Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

L'Affaire Théo, une subversion dangereuse.

J'ai d'abord été averti sur la « vraie nature » de l'affaire Théo, par une remarque faite sur facebook il y quatre jours, par un Guadeloupéen : «  j'ai, disait-il, une pensée particulière pour Théo, ce jeune garçon noir, victime de la répression policière ».

Ce jeune garçon « noir ». Et s'il avait été blanc ? !

Nous sommes au coeur de la manipulation qui, du fait de certains groupes de pression, surtout de gauche ( mais pas exclusivement ), avec le puissant soutien du gouvernement de gauche, encore au pouvoir actuellement, tente de récupérer à leur profit, les populations immigrées, et/ou colorées ( ce que l'on appelle en novlangue « la diversité » ) pour pallier l'émigration vers le Front National, des gens de la classe ouvrière française, qui votent aujourd'hui de plus en plus pour le parti de Marine Le Pen.

Le contrôle effectif des grands médias « d'information » par la gauche et des Associations, SOS-racisme, le Mrap, etc, permet de monter en épingle n'importe quel incident, et de lui donner le sens « qu'il faut » pour créer le « buzz », manipuler, à grands coups de déclarations fraternelles et « humanistes » les masses de la diversité, et de paralyser les autres citoyens ne disposant pas des informations fiables leur permettant de « penser » convenablement les évènements.

Le « racisme » supposé des incidents, et déclaré par le pouvoir, et qui est un délit, clôt le bec à tout protestataire ( enfin presque ).

Dès le début de l'affaire, je me suis posé la question : que faisait Théo sur les lieux où les policiers luttaient contre des trafiquants de drogue, ces trafiquants qui contrôlent les trois quarts de ces villes de banlieues?

Est-ce vraiment par vice, et agressivité que ces quatre hommes ont tenté de l'interpeler celui-ci leur opposant ( lui, le pacifique, que l'on nous présente, qui en plus a appelé au calme ! ? ) une résistance suffisamment violente pour justifier une arrestation musclée.

Il ne faut pas compter sur ler minable Hollande, ou sur son Le Foll, ou la Taubira, pour répondre à cette question qu'ils n'ont d'ailleurs pas posée.

Il me semble que l'on n'a pas encore suffisamment analysé et dénoncé cette politique de racialisation de la vie sociale en France, qui risque de provoquer dans les milieux populaires en France, des réactions dangereuses.

Au train où l'on va on ne pourra plus contrôler un automobiliste qui dépasse les limitations de vitesse, sans que ce dernier s'il est de la « diversité » n'évoque un contrôle «  au faciès ».

Mieux ou pire, certaines associations telles que le CRAN pousse à la radicalisation.

Son représentant, Louis-Georges Tin récuse même le contrôle de la police, par l'IGPN, sous prétexte que la police, ne peut pas contrôler honnêtement la police.

Il faudrait leur adjoindre les « associations », donc des gens comme Louis-Georges Tin.

On voit où nous irions vite dans cette françe qui fut jadis « mère des arts, des armes et des LOIS ».

L'article qui suit explore ce domaine que je viens d 'évoquer.

Cher lecteurs, je compte sur vous pour partager ces articles. Sur qui d'autre pourrais-je compter dans un pays où presque tout est contrôlé par la propagande d'Etat, qui pourrit tout, avec... l'argent public, c'est-à-dire l'argent du contribuable, c'est-à-dire le nôtre?

 

Le Scrutateur.

______________________________________________________________________

 

 

« Affaire Théo » : l’arroseur arrosé

 

Il y a des blessés plus importants que d’autres… Ceux que Hollande visite et ceux qu’il ignore.

( http://www.bvoltaire.fr/jeanclaudemignard/affaire-theo-larroseur-arrose,313426?mc_cid=b78a2c73eb&mc_eid=10beefac19 ).

 

En toute objectivité, l’affaire Théo appelle quelques remarques de candide.

La qualification d’« affaire Théo », doux prénom « bien de chez nous », est pleine de signification pour le grand public dont je fais modestement partie.

Théo, cela sous-entend un gentil jeune… Je ne connais que l’initiale de son patronyme, « L » ; protection normale, bien sûr…

Que faisait-il donc pour être sauvagement interpellé par ces policiers ? Silence médiatique !

Que s’est-il passé ? Les médias dominants ne diffusent au bon peuple que sa version à lui, Théo… Mais, c’est étrange, elle est contredite par l’IGPN, pourtant peu susceptible de complaisance avec les fonctionnaires « fautifs » qui tombent entre ses mains…

Ce qui est sûr, dans l’« affaire Théo », c’est qu’elle suscite quelques « remous » dans les « banlieues sensibles », comme si d’obscures forces tentaient de rééditer d’autres émeutes, d’autres « affaires » largement médiatisées (affaire Oussekine, émeutes de 2005, et j’en passe).

Ce qui commence à faire réfléchir certains, qui n’entendent pourtant que les médias dominants, c’est l’assourdissant silence médiatique sur le sort de Jean-Michel Gaudin, sauvagement lynché à terre en tentant de s’interposer pour défendre une vieille dame agressée par quatre salopards.

Ce qui est sûr, aussi, c’est que monsieur Hollande ne s’est pas penché au chevet de « Jean-Michel », pas plus qu’au chevet des policiers de Viry-Châtillon…

Et le parallèle avec Théo échappe de moins en moins au public. Il y a des blessés plus importants que d’autres… Ceux que Hollande visite et ceux qu’il ignore.

Ce faisant, la responsabilité de Hollande dans le retentissement donné à cette bavure, si elle en est une, encourage forcément les émeutiers.

L’arroseur arrosé ?


 

Jean-Charles Mignard.

Commenter cet article

Dissident 16/02/2017 15:21

Hollande est responsable des émeutes qui ravagent la France en ce moment même, cet individu par ailleurs grotesque est une calamité.

Livia 16/02/2017 11:08

Si ce "jeune" avait été blanc, Hollande ne se serait jamais dérangé! Mais je pense que si les policiers ont été si "vifs" avec lui, il avait sûrement du faire des choses pas jolies jolies!
Hier les banlieues de Nantes étaient en effervescence aussi, vont-ils embraser toute la France, de toute façons le peuple s'en fout de Théo!

Dissident 16/02/2017 10:50

Si le système était corrompu avec notre argent, celui des impôts, ce serait moindre mal, disons que ce serait là une très simple, une très vaste mais une très classique escroquerie. Mais ce n'est pas le cas, car le pognon que reluque les commanditaires de Macron ne vient plus des impôts mais de la planche à billets, et la planche à billets n'est plus sous le contrôle de l'état français. Elle est entre les mains de banquiers privés et ceux-ci s'affolent à la seule perspective de voir le magot leur échapper dans le cas où la France reviendrait au franc. Les mesures de rétorsions financières commencent, les menacent apocalyptiques pleuvent, Fillon est exécuté en place publique, Macron est propulsé sur orbite en urgence, on fabrique et agite l'épouvantail Théo en gueulant "aux nazis, aux nazis", mais il n'y a qu'un seul but à tout ce bordel, c'est d'éviter que la France ne retrouve sa souveraineté financière via MLP, que le reste de l'Europe suive par conséquent et que la tour de Babel U.E.ne s'écroule dans la foulée. C'est tout, le reste n'est qu'illusions.

Mottet 16/02/2017 05:11

Cette mascarade est savamment orchestrée par les mouvements " anti-racistes " de gauche. Il faut être aveugle pour ne pas s'en rendre compte, ou d'une formidable mauvaise fois! Votre analyse le montre bien.