Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Le titre de cet article m'a été inspiré par un texte ( insuffisamment ) célèbre du chevalier de Charrette fusillé par les révolutionnaires en 1796, à Nantes. Ce texte est très beau, même si on peut contester, sinon son sens profond, du moins certaines de ses formulations. Par exemple, M. de Charrette était royaliste. Or l'on peut adopter sa pensée en étant républicain, à condition que dans la définition de la République, l'antichristianisme, plus encore que l'anticléricalisme, ne soit pas considéré comme étant de son essence. Que l'on me comprenne bien. Je ne suis pas en train de suggérer qu'être Français implique l'adhésion au dogme catholique. Sur les questions de foi religieuse il faut être lucide. L'adhésion au dogme catholique ne va pas de soi. Ces questions sont complexes. On peut là-dessus n'être pas croyant, ou adhérer, de bonne foi à d'autres religions, sans être un gibier de potence. La voie doit rester ouverte à l'approfondissement théologique ET philosophique, et au dialogue loyal et rigoureux.

Mais, avant de poursuivre notre réflexion, lisons d'abord le texte fameux ( insuffisamment ) de Charrette :

« Notre Patrie à nous, c’est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre Patrie, c’est notre Foi, notre terre, notre Roi... Mais leur Patrie à eux, ( les révolutionnaires. Précision du Scrutateur ) qu’est-ce que c’est ? Vous le comprenez, vous ? Ils veulent détruire les coutumes, l’ordre, la tradition. Alors, qu’est-ce que cette Patrie narguante du passé, sans fidélité, sans amour ? Cette Patrie de billebaude et d’irréligion ? Beau discours, n’est-ce pas ? Pour eux, la Patrie semble n’être qu’une idée ; pour nous elle est une terre. Ils l’ont dans le cerveau ; nous l’avons sous les pieds… Il est vieux comme le diable, le monde qu’ils disent nouveau et qu’ils veulent fonder dans l’absence de Dieu… On nous dit que nous sommes les suppôts des vieilles superstitions ; faut rire ! Mais en face de ces démons qui renaissent de siècle en siècle, sommes une jeunesse, Messieurs ! Sommes la jeunesse de Dieu. La jeunesse de la fidélité ! Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la créance humaine, la liberté de l’homme intérieur... ».

Ce texte de Charrette est d'une étonnante actualité quand on pense à l'acharnement de nos dirigeants actuels ( pas seulement à gauche ! ) à tenter d'éradiquer de l'esprit de la jeunesse toute référence à la France d'avant 1789, et toute révérence et respect au christianisme et singulièrement au catholicisme ( cf. les déclarations de Vincent Peillon l'interdiction des crèches de Noël dans les lieux publics, etc, etc ).

Or il se trouve, en France, dans ces dures années que nous vivons, une jeunesse ardente, qui ne s'en laisse pas compter. Sans entreprendre,, en ce moment, une recension complète de leurs mouvances, et de leurs activités, contentons-nous, ce matin, d'évoquer le mouvement des sentinelles,. Les sentinelles, nous les entrevoyons, quand, rarement ( et souvent pour tenter de les déconsidérer ) on nous les montre silhouettes fièrement dressées en des lieux publics et symboliques : l'Hôtel Matignon, la Place Vendôme ( où trône la redoutable Taubira ), le Grand Orient de France.

Le premier des liens ci-dessous nous montre ces très jeunes gens, de 18 à 30 ans, en général affrontant la police ( qui souvent n'en peut...mais ) où des pontes du Grand Orient ( la Franc Maçonnerie ).

Regardons les, écoutons les, et prenons-en de la graine. Parfois contredits par un Grand Maître de la Maçonnerie, ( personnage considérable ) et un peu coincés pour répondre à ces éminences, ils ne s'en laissent pourtant pas compter. Mais il reste du travail à effectuer. Comme je le disais, ici même, il y a deux jours, rien d'efficace et de durable n'est, et ne sera possible, sans TRAVAIL, sans efforts. Et cela, les premiers obstacles ( et la paresse ! ) surmontés, est passionnant et utile.

Pour aider à cela je me suis livré à une étude de la Franc Maçonnerie que je me permet de vous recommander. C'est le deuxième lien.

Ce travail n'a pas été totalement inutile, puisque des Francs maçons eux-mêmes ( troisième lien ) ont bien voulu en reconnaître l'utilité et la valeur.

Souvenons-nous que les seules batailles perdues d'avance, sont celles que nous n'avons pas livrées. Et puisque j'ai commencé par Charrette, permettez moi de le citer pour conclure : «  Battant souvent, battu parfois, abattu...jamais »!

 

Le Scrutateur.

 

( I ) Les Sentinelles face au Grand Orient : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=At5G4TITLes#t=59

 

( II ) Qu'est-ce que la Franc-maçonnerie? Par Edouard Boulogne : http://www.lescrutateur.com/article-11544378.html

 

( III ) Le Scrutateur vu par des Francs maçons : http://www.gadlu.info/la-franc-maconnerie-par-le-blog-le-scrutateur.html

( Dernière minute : En vérifiant que ce 3 ème lien fonctionnait bien, je m'aperçois que son accès est interdit désormais. (

Forbidden

You don't have permission to access /la-franc-maconnerie-par-le-blog-le-scrutateur.html on this server ).

Ce lien fonctionne à nouveau. Il s'agissait donc d'un dysfonctionnement. Par précaution je l'imprime et le publierai tout à l'heure sous forme de photographie.

 

 

Photographies :

 

( 1 ) D'abord Place de la Concorde : Les sentinelles rassemblées, après une Manif pour tous. On dit sentinelles. Mais le mot est proche de Veilleurs, ou de ….scrutateurs !

 

2 ) Trois photos : La page de garde du livre d'Alain Bauer, ancien Grand Maître du grand Orient de France. Puis deux reproductions des pages 80 et 81 du livre de Bauer, que ne connaissaient pas, malheureusement, les jeunes turlupinés par l'arrogant Grand Maître de la video ( lien n° 1 ) qui leur juraient, la main sur le coeur, que le GO ne cherche nullement à influencer le gouvernement, ou la législation !

 

3 ) Les francs macs sont des matérialistes convaincus, du moins le GODF, des adversaires acharnés de toute transcendance. Nous voyons ici, un défilé de ces vieux ados perclus et....immatures, en révolte contre le père, et...manman Eglise !!! ( PSC, c-à-d Petit sourire en coin ).

Sommes la jeunesse de France, monsieur ( « les sentinelles » face au GO ).
Sommes la jeunesse de France, monsieur ( « les sentinelles » face au GO ).
Sommes la jeunesse de France, monsieur ( « les sentinelles » face au GO ).
Sommes la jeunesse de France, monsieur ( « les sentinelles » face au GO ).
Sommes la jeunesse de France, monsieur ( « les sentinelles » face au GO ).
Sommes la jeunesse de France, monsieur ( « les sentinelles » face au GO ).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article