Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

En 1980, l'été, je m'en fus pendant deux mois à Paris pour accompagner un être cher en proie à de graves problèmes de santé.

A mon retour à Pointe-à-Pitre, je découvris que mon journal Guadeloupe 2000 avait été attaqué violemment par le journal du parti communiste Guadeloupéen, l'Etincelle, qui s'en prenait particulièrement à un article que j'avais publié de mon amie, madame Suzanne Labin spécialiste reconnue du communisme international.

Le plumitif à qui avait été attribué cette tache peu reluisante, avait pondu un article d'une exceptionnelle nullité.

Par exemple, madame Labin ayant évoqué une immense statue du dictateur Kim Il Sung, le grand père de l'actuel dirigeant Kim Jong-un, dont le bras droit était dressé vers le ciel, notre folliculaire communiste guadeloupéen rétorquait que Suzanne Labin mentait sur la Corée, et son régime ouvrier et populaire, car...le bras en question dressé, était en fait le bras gauche.

Amusé, j'adressai à la rédaction de l'Etincelle un télégramme ainsi formulé : «  vifs remerciements pour l'éloge très vif, quoiqu'involontaire, fait à Guadeloupe 2000 dans son combat pour la justice et la liberté ».

C'est aux communistes du monde entier, et au rédacteur de l'Etincelle que de dédie cet intéressant article sur les traitement des affaires de famille en Corée du nord, l'un des derniers bastions du marxisme-léninisme en 2014.

E.Boulogne.






En-Coree-du-nord-Scene-de-famille.jpg

 

Corée du Nord: l'oncle du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, Jang Song-Thaek, serait mort dévoré par 120 chiens affamés

 

 

 

http://www.journaldemontreal.com/2014/01/03/coree-du-nord-loncle-du-dictateur-nord-coreen-kim-jong-un-jang-song-thaek-est-mort-devore-par-120-chiens-affames

 

Exécuté en décembre dernier, l'oncle du dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, Jang Song-Thaek, aurait connu une fin atroce.

Selon une source citée par le quotidien «The Straits Times», de Singapour, l'ancien numéro deux du régime aurait péri dévoré par quelques 120 chiens affamés.

Sous l'ordre de son neveu, Song-Thaek et cinq autres personnes n'auraient pas été tués par des tirs de mitraillettes, comme c'est habituellement le cas en Corée du Nord. Ils ont plutôt été déshabillés et donnés en pâture aux 120 bêtes.

Le tout aurait duré une heure et se serait produit sous le regard de Kim Jong-Un et de 300 officiels du pays

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Le scrutateur 06/01/2014 19:11


Un lecteur fidèle du Scrutateur m'envoie cette information que je vous communique pour information complémentaire sue sujet ci-dessus. LS


http://www.lepoint.fr/monde/kim-et-les-chiens-la-toile-rase-gratis-05-01-2014-1776984_24.php#xtor