Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

L'an Zero après Y G. 





L'ancien secrétaire d'Etat aux DOM-TOM, M. Yves Jego ne décolère pas d'avoir dû céder son strapontin à Marie-Luce Penchard.
Il n'ose pas s'en prendre à Nicolas Sarkozy, le morceau est trop gros (malgré les apparences).
Il en veut donc à François Fillon, moins retors (toujours selon les apparences. Fillon nous parait surtout quelqu'un de très patient, et qui attend son heure).
A François Fillon, et aussi , surtout  "à un certain patronat" qui aurait voulu sa peau, et qui l'a obtenu.
On devine que par delà madame Parisot, ce sont les malheureux Békés, qui font, comme chacun sait, la pluie et le beau temps en Martinique et en Guadeloupe, qui sont visés.
Parlant de son bilan (calamiteux) Yves, que la modestie n'étouffe pas, prétend qu'il y aura "un avant et un après Yves Jego", dans la politique outre-mer.
Bref, jusqu'alors, le calendrier s'ordonnait à partir de Jésus-Christ; désormais l'on comptera à partir d'Y J.
Nous serions donc en l'an zero après Y G!
Cette folie (douce) aurait pris naissance après la longue contemplation de la photo ci-contre (qui vaut son pesant de bits et d'octets), dont un énorme  agrandi figure désormais en bonne place dans le cabinet de l'ancien ministre qui a démissionné de l'UMP pour s'inscrire dans la mouvance radicale représentée au gouvernement par monsieur Jean-Louis Borloo, ministre de l'écologie.
Bon courage monsieur le ministre!

Jean Naymar de Toussat.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Mr Naymar de Toussat n'est-il pas un peu dur envers le pauvre Y.J ? Espéront que Mme M.L Penchard va tout arranger en Martinique et en Guadeloupe !Le roi est mort ! vive la reine !
Répondre
C
L'ancien secrétaire d'Etat aux DOM-TOM, M. Yves Jego ne décolère pas d'avoir dû céder son strapontin à Marie-Luce Penchard.
 
Non seulement il ne décolère pas, mais il est en train de nous faire un coup de sang à tel point qu’il en devient violet, heureusement que les colliers de fleurs sont là pour donner le change, bon rétablissement Mr l’ex sous ministre.
Répondre