Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Elie DOMOTA est un fossoyeur de la Guadeloupe.

 (Domota et quelques comparses).


( Le LKP n'est qu'une fiction, sans fondement juridique réel. Sa colonne vertébrale est l'UGTG, syndicat fascisant, indépendantiste dont l'ambition est de détruire la Guadeloupe économiquement pour prendre le pouvoir au profit d'une minorité d'ambitieux forcenés, et de quelques "intellectuels" désireux de sortir de leur néant.
En janvier-février dernier, le LKP, masque de l'UGTG, s'appuyant sur certains disfonctionnements réels de notre société guadeloupéenne -comme il en existe dans toute société - a dupé un certain nombre de nos compatriotes, dont les yeux commencent à s'ouvrir. Il a réussi, dans une ambiance de carnaval, à faire défiler de 20 à 30000, personnes, officiellement au nom de la lutte contre la vie chère, et pour une augmentation des salaires. Qui ne souhaiterait voir simultanément s'opérer l'augmentation des salaires, et la baisse des coûts. Encore faut-il que cela soit possible sans entraîner la faillite de nombreuses entreprises, et parallèlement, mécaniquement augmenter le taux du chomage, Des naifs, mais aussi un certain nombre de faux-culs, dont le plus minable a même pu voir dans Domota une sorte de je ne sais quel "bon Samaritain.
Les résultats prévisibles, commencent à être constatés. Des entreprises s'effondrent, et la symbolique usine sucrière de Gardel est en très grande difficulté.
Domota, ce matin, sur RCI-Guadeloupe, jurait ses grands dieux, que tout cela n'est qu'un prétexte pour "le patronat" de dissimuler son impéritie, sa cupidité, en même temps que son désir de "revanche".
Domota ment. Ce porte parole du LKP est aussi le Secrétaire général de l'UGTG dont l'ambition de détruire la Guadeloupe est avérée compte sur l'ignorance de trop de nos compatriotes sur ses projets catastrophiques, pour asseoir son prestige, et bientôt son pouvoir.
Pour l'information, et l'édification de nos lecteurs, nous publions ci-dessous de larges extraits du programme de l'UGTG daté de 2008. La vérité finira par triompher. Edouard Boulogne).



 (Le décollage économique de la Guadeloupe cueilli en plein vol...par qui vous savez!).






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nithila+Mireille 11/06/2009 00:11

Je recommande spécialement cet article à tous ceux qui avait encore des doutes sur le but réel du blocage organisé en janvier dernier.

Jess 10/06/2009 23:21

(Article France Antilles du 10 juin 2007) L'affaire LKP1, LKP2, LKP3... renvoyée en janvier V.D. franceantilles.fr 10.06.2009 « Affaire n°8 », appelle l'huissier dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre, mardi. Un collectif d'avocats se lève. Mes Daniel Démocrite, Patrice Tacita, Sarah Aristide, Félix Rodes... « Et Mes Chevry et Ezelin aussi », précise le bâtonnier Rodes. Ils sont tous là pour défendre Alain Doulou, Christophe Théophile et Mathias Peroumalnaik, prévenus d'entrave à la circulation sur la voie publique le 16 février au Gosier. Au plus fort du mouvement LKP, alors que s'érigeaient les barrages à Poucet. Ils sont également poursuivis pour violences avec usage ou menace d'arme. Sept autres personnes auraient dû comparaître avec eux devant la justice. Mais voilà, elles ont refusé de donner leur nom lorsqu'elles ont été interpellées et c'est finalement sous des pseudonymes qu'elles ont été convoquées devant les juges : LKP1, LKP2, LKP3... « Les LKP de 1 à 10, personne n'est là ? », tente la présidente. Dans les rangs combles du public, personne ne bouge. « Les “fantômes” ne sont pas là... » Le vice-procureur Christophe Auger ne s'oppose pas au renvoi et, après une courte suspension d'audience, une nouvelle date est fixée : le 7 janvier, à 14 heures. « Le LKP sera là sous toutes ses déclinaisons », assure Me Démocrite. « A reciter pour les “fantômes”. » La présidente est sceptique. Le vice-procureur l'est un peu moins car, fait-il savoir, certains des LKP inconnus pourraient être identifiés grâce à leurs empreintes digitales d'ici l'audience du 7 janvier 2010 et convoqués à cette même audience. ------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Tous ça de Maîtres pour défendre sept "héros" honteux? Des Maîtres nantis pour défendre des lâches anonymes. Ils ne sont donc pas fiers ces petits nazillons guadeloupéens?Ils attendent qu'on les identifie pour entrer dans l'Histoire.Cette Histoire qui a déjà commencé à juger le LKP.Jess

chimere 10/06/2009 17:05

LKP, premiere victime/jean claude YOYOTTE ,président de l'UMP(union des marins pecheurs) battu aux élections professionnelles de dimanche dernier.