Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Pour qui vous prenez-vous?

(L'article de notre ami Eric Nogard, écrit en Martinique, vaut excellemment pour nous Guadeloupéens. Le Scrutateur). 

Eric E.G. NOGARD

                                                       

Fort-de-France, le 22 Mai 2009

 

Contribution aux Etats Généraux Martinique 2009.

---

 

Tintouin pour le Pouvoir,

Ou,

Pour qui nous prenez-vous.

===

 

A entendre nos Indépendantistes « grand teint », nos Argonautes grands et petits champions,

L’Indépendance est la Toison d’Or qu’il nous faut pour couvrir de plumes notre croupion.

 

A tendre l’oreille à ce que disent nos « demi-teintes », autant dire nos chauves-souris,

Martiniquais avec plus de pouvoir qu’aucun Français, ce qui n’exclut pas qu’on tende sa gamelle, c’est ça l’Autonomie.

 

Quant à nos « légitimistes », nos trompettes de Jéricho, leur Taratata ne mène plus le bal ;

Ils s’obstinent : l’Article 73 est certainement plus sécurisant que le 74… pas très original.

 

Si à force de « bruit-bruit », nous sommes devenus sourds… dire un mot… à quoi bon.

Si Boum-Boum, ouélélé et Gros-Kas se sont tus, ne serait-ce qu’un moment… essayons.

 

La Martinique, n’était-elle pas une possession Française peuplée de Sujets Français.

N’est-elle pas devenue Département Français, peuplé de Citoyens Français égaux en Droit.

Cerise sur le gâteau, n’est-elle pas partie intégrante de l’Europe, notre onguent de bon secours.

Ne sommes-nous pas comme la Bretagne et les Bretons, comme les Landes et les Landais, comme l’Alsace…

En quoi sommes-nous moins avantagés qu’eux, en mettant tout dans la balance.

Leurs Pêcheurs, leurs Forestiers, leurs Laitiers voient-ils chaque jour la vie en rose.

 

Pour avoir trop de dieux, nous n’avons plus de DIEU, du moins nous le renions.

Pour avoir trop peu de Nobles, nous n’avons plus de Noblesse et non plus d’Aristo…

La futaille est cul pour tête et la nouvelle tête qui hier était le cul, ne croit guère qu’à l’argent.

De l’argent toujours plus, du pouvoir toujours plus, mais à partir de quoi ?

Convoitise, ressentiment, jalousie, piétiner l’autre, le dépouiller, l’exclure, à quoi cela peut-il conduire.

L’avenir nous dira si être Département Français est si méprisable que ça, en tout cas.

 

Dans quel pays enseigne-t-on que « la Terre de l’Autre est à ceux qui la travaillent ».

Que le canot d’Adémar est à ses rameurs, que le bateau est aux passagers,

Accéder à la propriété par Prescription Trentenaire ne nous choque pas du tout.

Acheter la sienne ou l’avoir par prescription plus que Tricentenaire donne la rage à plus d’un.

Que la Martinique vote et revote pour rester Française, on en tombe malade !

Et pourtant c’est un fait, sans la qualité de Français, sans la France… l’Apocalypse est assurée.

 

                                                                                                                                       … / …

 

Libre à chacun d’y croire ou de ne pas y croire, à chaque tête chaque esprit :

La tentation de l’autorité suprême, rien de plus redoutable car il faut assumer.

La tentation de l’autonomie, rien de plus hasardeux dans la médiocrité.

Même le Japon trébuche, même OBAMA vacille, même la Chine capote…

Nous voulons nous risquer « TAMBOU épi BWA-BWA DOUVAN » c’est bien.

Mais les autres, pas plus bêtes que nous, finiront par nous dire « Pour quoi nous prenez-vous ».

 

N.B. : Le Laitier de l’Hexagone est payé 20 centimes pour son litre de lait. Quant au Martiniquais ?

            Le Pêcheur Breton n’a plus que faire de son bateau, son gagne pain…

            Le Forestier Landais a perdu ses pins !..

            A méditer.

 

Eric E.G. NOGARD




Eric E.G. NOGARD,

24 rue Osman Nadeau, Voie 3 Ravine-Vilaine,

97200 Fort-de-France (MARTINIQUE)

Tél. / Fax. / Répondeur :  0596 798102;  Port : 0696 856708;

E-mail : eric.nogard@orange.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Résumer tant de vérités de "bon sens", en si peu de mots, avec autant d'humour, relève d'une gageure. Bravo et merci !Puissent les guadeloupéens en approfondir leur propre réflexion!Bonjour et bon courage à la Martinique.             Chantal Etzol              
Répondre
M
Mon Dieu, quelle lucidité et quelles vérités!! Pourquoi n'etes vous pas plus nombreux à exprimer ces évidences?Et de quel aveuglement sont frappées les populations des Antilles?Encore une fois, excellent M. Nogard
Répondre