Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Gérard Cotellon :

Gérard Cotellon :

Comme en 2009/2010, et du fait des même organisations « syndicales » la Guadeloupe est prise en otage. Les Domota et consorts qui se présentent comme la seule voie d'un avenir heureux pour la Guadeloupe bloquent nôtre île, la paralysent par des barrages routiers et internes aux entreprises de toutes sortes, et des hôpitaux, en particulier le CHU de Pointe-à-Pitre-Abymes.

Je n'insiste pas davantage sur les faits que la plupart de mes lecteurs connaissent et souvent mieux que moi.

Cela dure depuis plus de 10 jours, avec les dégâts de toutes sortes.

Sur les barrages les paumés (et non, les jeunes comme disent les dirigeants de la subversion) qui font toujours leur beurre d'évènements de cette sorte se livrent à un racket sans vergogne.

Au CHU, la vie devient « impossible ». Le Chu est depuis des decennies le territoire attribué àune sorte d'Hitler du syndicalisme le sieur Gaby Clavier, proche d'Elie Domota.

Grève des cuisines. Pour affamer les malades (?). Intimidations psychologiques et parfois physiques à l'égard des collègues qui veulent faire leur métier, Répandage d'huile de vidange dans les couloirs des services médicaux, etc, etc.

C'est au sens littéral du terrorisme ! Par chance, dans le malheur, le CHU est dirigé depuis 2018, par Gérard Cotellon, un guadeloupéen qui a dirigé de grands hôpitaux dans l'hexagone et notamment à Paris.

Cotellon n'est pas seulement un fonctionnaire compétent, c'est aussi un homme de caractère.

Ce matin sur RCI, il a donné une interview flamboyante, percutante et pourtant sage.

Cet homme généralement souriant s'est adapté aux circonstances et a exposé les faits, et désigné les responsables de la gadoue, ceux-là même qui menacent leurs collègues insoumis à leurs caprices, et parfois les frappent, toujours en groupes. Comme disait Vigny « les animaux lâches vont en troupes ».

Cotellon, ce matin, a été brillant autant que ferme. Voix de bronze, énergique, et parfaitement maîtisée. Un de Gaulle du 30 mai 1968. Ceux qui me connaissent savent que je n'abuse pas de tels compliments qui ici me paraissent justifiés.

Il faudrait que RCI insère dans les réseaux sociaux un lien avec ce morceau de vérité et de courage.

En attendant je place ci-dessous un lien avec une intervention de G. Cotellon sur BFMTV, sur le même sujet. Il y est moins transcendant, mais efficace.

Le Scrutateur.

 

G. Cotellon sur BFMTV.

 

https://www.bfmtv.com/sante/blocages-en-guadeloupe-le-directeur-du-chu-alerte-sur-les-patients-qui-n-arrivent-pas-a-atteindre-l-hopital_AV-202111220525.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je ne sais si c'est l'entretien évoqué par LS, mais sur internet, dans le replays de RCI il y a une intervention de M. Cotellon à l'émission "Parlons vrai" du 25 Novembre.
Tous les jours on apprend de nouvelles injustices et nouveaux scandales liés aux barrages. Plusieurs personnes âgées totalement isolées et approvisionnées habituellement en repas par les cantines scolaires, ou en courses par des aides à domicile, sont privées d'alimentation, et de soins depuis plusieurs jours. Pep la ça pa assez bien pou yo !
Répondre