Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

A propos de la mamifestation d'hier, au Macte, contre les violences domotistes, une lectrice passionnée nous envoie ce commentaire sensé.

En Guadeloupe, il y a l’actif et le passif.. à l’actif de notre département en jachère, où sont nos élus ?, on pourrait citer la décrépitude avancée de « nos » responsables ce qui ouvre un boulevard royal devant la kyrielle des collectifs, qui nous veulent du bien, pour bêler des revendications auxquelles ils sont seuls à croire. Dans la colonne du passif, qui n’a rien à envier au mémorial act, on peut citer en vrac, un proclamé porte parole d’une révolution qui anime cinq cent tordus de » bocal » sans compter un tenancier de la région qui parle couramment la langue de bois, saute du coq à l’âne, enfourche la bête puis revient au coq. Bref des personnages entortillés et pontifiants qui se croient sans cesse obligés de nous expliquer le programme de la semaine à venir . Pendant des années, on nous a promis l’état de droit, les années y sont, seul le droit a pris des contours tordus et s’est transformé en doigt d’honneur.. Une vacuité glutineuse s’est dégagée du cirque local et donne des idées créatives à quelques illuminés pour donner du sens à leur néant mental et dire que nos ministres de l’intérieur et des DOM nous bassinent les tympans avec la détermination de l’état, quand ils sont infoutus de neutraliser la petite terreur domestique, qu’attendent ils pour dissoudre ces syndicats ? Le gouvernement peut, par décret, dissoudre ces associations qui portent atteinte à la sécurité de l’état, on ne peut brandir impunément un drapeau ou étendard au sein même d’une institution officielle, ces associations qui qui se livrent à des agissements en vue de provoquer à la discrimination, à la haine et à la violence.. Génération identitaire a été dissoute sur un fondement classique relatif aux groupes qui provoquent à la discrimination, à la haine ou à l’appel à la violence toutes ces rhétoriques que soutiennent nos syndicats locaux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
La Gwada passionnée reste fidèle au Cri de l'Outre-mer français : "France, garde nous", même si Macron , comme tous les autres , depuis 40 ans ( dans le désert) n'entend pas sa protestation.
Libres paroles, mémoire du déni de la volonté du peuple, souverain ?, de contempler autre chose que
Son nombril. Terre promise, confiée au Roi Louis XIV mais dont la populace rejoue le jeu de paumes..
Répondre
C
Mr Boulogne, la lectrice passionnée est en fait un lecteur .... ancien voisin d'un professeur de philosophie qui a résidé à une époque à la rue Sadi Carnot
Répondre
E
Mille merci pour la précision, et je vous remercie pour cette utile précision et la justesse de vos commentaires.