Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Sonia Petro. 2) Maxette Pirbakas.
1) Sonia Petro. 2) Maxette Pirbakas.

1) Sonia Petro. 2) Maxette Pirbakas.

Pour qui voterai-je à l'élection régionale ? Ma foi, je ne sais pas encore. Comme partout, après l'arrivée du macronisme, c'est le rège de la confusion. On serait tenté de dire, familièrement : tout fout l'camp.

Plaisanterie à part, il faut se garder de céder à la morosité, toujours mauvaise conseillère, et réfléchir pour utiliser judicieusement nôtre droit de vote, utile garde-fou contre les « fantaisies » de nôtre classe politique.

Les listes candidates sont assez nombreuses. Nombre d'entre elles se disqualifient d'elles-mêmes par leur nullité, Tel candidat syndicaliste CGT, se présente une énième fois sans avoir jamais dépassé les 2% des suffrages. Tel autre, enseignant d'extrême gauche, semble lassé d'enseigner ses élèves et pense à une rconversion dans le petit monde plus lucratif, de la politique politicienne. Un troisième, vieux douanier octogénaire rêve au pouvoir suprême.

Il y a monsieur Chalus, président sortant, ancien maire de Baie-Mahault. Lui doit défendre son bilan et renouveler ses options. On ne peut tout réussir dit-il, à raison. Il a ses partisans. J'ai même des amis (politiques) qui figurent en bonne place sur sa liste. A considérer donc, et avec attention.

Mais ce qui me frappe c'est l'arrivée sur le piste de … candidates. Hier soir (le 04 juin), c'était le tour de madame Sonia Petro de s'exprimer à la TV sur Guadeloupe la première.

Madame Petro, sur la liste de qui je constate la présence de plusieurs amis (es) personnels, a la redoutable tâche de tenter de recontruire « la droite » en Guadeloupe après sa réduction méthodique, telle une peau de chagrin, menée par Lucette Michaud-Chevry. Pourtant la « droite » existe toujours, si on la croit, malgré la défaillance des chefs. Je veux croire sa candidate.

Hier Sonia Petro a montré qu'elle avait bien étudié la situation locale, ses points faibles, hélas plus nombreux que les points forts. Son propos, comme à moi a dû plaire à plus d'un. Mais Sonia Pétro ne se fait sûrement pas d'illusions, elle ne sera pas en mesure de présider la région. Ce serait un miracle, inspiré de haut, ou d'en bas. Il lui faudra composer, avec qui, à quel prix ?

La candidate s'affirme de droite. Est-elle prête à coopérer avec une autre droite qui monte en Guadeloupe, et dont Maxette Pirbakas (liste régionale, centrée sur les problèmes sociaux, mais dans la mouvance du Rassemblement National) est la porte-parole sympathique et talentueuse.

Sur ce point Mme Petro donne dans le même dualisme mortifère de ce qui reste de la droite nationale opportuniste (et totalement oublieuse du gaullisme, et d'autant plus qu'elle en parle davantage!). Une telle attitude d'union lui est-elle suggérée, elle se réfugie derrière les atermoiements du président des LR en métropole, qui refuse pour toute élection tout rapprochement avec le Rassemblement National, comme si celui-ci n'avait pas considérablement évolué depuis l'époque de Jean-Marie Le Pen. Ce faisant Christian Jacob heurte au moins la moitié de l'électorat de la droite nationale : « Concernant l'élection présidentielle de 2022, le député LR estime que « Xavier Bertrand est aujourd'hui le mieux placé, incarnant cette droite populaire », même si le président des Hauts-de-France, déjà candidat pour la reine des élections, a quitté Les Républicains fin 2017. Pour l'heure, le parti de droite n'a par ailleurs donné son soutien à aucun prétendant. « Laissons passer les élections régionales et ensuite nous devrons, au plus tard au mois de septembre, désigner et soutenir celui qui est le mieux placé », a expliqué Guillaume Peltier. (https://www.lefigaro.fr/elections/regionales/pour-guillaume-peltier-le-front-republicain-est-une-imposture-intellectuelle-20210530 ) ».

En Guadeloupe aussi, il faudra choisir en marge des vieux clichés dont certains se demandent si malgré vos qualités évidentes, madame Petro, vous n'en êtes pas parfois encombrée.

Vous disiez, hier soir, que Peltier et ceux qui optent comme lui, ne sont qu'individualités éparses, mues par la seule ambition et l'opportunisme. Mais à propos de l'élection régionale dans les hauts de France, où M. Bertrand est candidat on peut lire ceci : Le président ex-LR des Hauts-de-France Xavier Bertrand, candidat déclaré pour la présidentielle de 2022, est à nouveau donné en tête des intentions de vote pour les prochaines élections régionales, selon un sondage Ifop-Fiducial* dévoilé jeudi.

Selon ce sondage réalisé pour LCI et Le Figaro, si le premier tour des élections régionales en Hauts-de-France avait lieu dimanche, 35% des sondés déclarent qu'ils voteraient pour la liste de la majorité régionale actuelle menée par Xavier Bertrand, 32% pour celle du Rassemblement national conduite par Sébastien Chenu, 20% pour celle d'union de la gauche et des écologistes de Karima Delli, et 10% pour la liste LREM de Laurent Pietraszewski.(https://www.bfmtv.com/politique/elections/regionales/regionales-hauts-de-france-un-nouveau-sondage-donne-xavier-bertrand-toujours-en-tete_AD-202105200423.html

Donc, madame Petro toutes vos qualités que je ne nie pas une seconde, ne peuvent faire oublier ces petites faiblesses, dont vous êtes certainement conscientes mais, que vous dissimulez parce que vous pensez déjà à ceux avec qui vous devrez négocier demain. Vos électeurs y pensent et réfléchissent AUSSI.

Et si, également, vous entriez en relation avec Maxette Pirbakas, l'autre femme qui m'inspire le titre de cet article. Voiçi une femme, syndicaliste dans le monde agricole dont elle est issue, député européen du Front National, que j'ai observée dans la même émission que vous, précise, courageuse, répondant à ce qui ressemblait davantage à des attaques qu'à des questions.

Madame Petro, négociation pour négociation il y en a qui sont plus honorables que d'autres et plus utiles à la Guadeloupe.. Je souhaite que vôtre entreprise réussisse à l'élection prochaine, ainsi que celle de Maxette Pirbakas.

A deux (si... ) vous auriez plus de poids pour négocier avec M. Chalus, qui devrait, sauf accident, arriver en tête de l'élection.

Plus de poids pour la Guadeloupe. Il ne faut pas renoncer à nôtre faculté de rêver. Même en politique.

(Le Scrutateur)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

xam Cirederf 05/06/2021 18:06

Moi je conseille sans hésiter "votez SONIA". Et puis il y a aussi 2 tours et toutes les possibilités existent, surtout que "Maxette" (tête de liste) n'a pas les mêmes fondements que l'on pourrait prêter abusivement à ceux dont elle se recommande. Un changement est utile et les électeurs "de droite" se doivent de se mobiliser et cela pour GAGNER. Alors ALLONS Y.