Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Face à la dictature hypocrite qui monte, Onfray appelle aux armes.
Face à la dictature hypocrite qui monte, Onfray appelle aux armes.

Si face à l'ennemi une communauté, pour se battre, devait réaliser la totale unanimité de ses membres, il n'y aurait plus de guerre. « La paix, alors ! diront les pacifistes de tous les temps ». (comme, entre autres, dans les années 30!).

Peut-être. Mais la paix des cimetières ! Avis aux amateurs de nécropoles.

Heureusement en 1940, de Gaulle ne suivit pas la politique des pacifistes qui avaient préparé la défaite. Le combat fut rude mais récompensé par la redécouverte de la dignité, de l'honneur, et tout compte fait d'une certaine prospérité.

Aujourd'hui la France (pas elle seule) est à nouveau en guerre. La pire des guerres, celle qui emprunte les armes de la psychologie, et les progrès des techniques de communication pour abrutir et chosifier les citoyens.

Heureusement il y a des résistants. Le Scrutateur en est. Michel Onfray aussi. Nous ne sommes pas toujours d'accord, en métaphysique, en philosophie religieuse. Et pourtant nous discernons à l'horizon des menaces, suffisamment de faits graves pour revêtir le même uniforme résistant.

Les convergences avec notre blog sont suffisamment évidentes pour que je n'aie pas l'obligation de les exposer en détails.

Le dernier livre de notre philosophe Théorie de la dictature (Robert Lafont) est un missile précieux de la bataille pour la liberté.

Onfray lui-même en une page très dense nous en donne la substance ou du moins le désir de lire l'ouvrage entier en dégustant sa moelle substantifique.

Voici cette page. (LS).

 

Théorie de la dictature :

 

« Il est admis que 1984 et La Ferme des animaux d'Orwell permettent de penser les dictatures du xxe siècle. Je pose l'hypothèse qu'ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours.

Comment instaurer aujourd'hui une dictature d'un type nouveau ?

J'ai pour ce faire dégagé sept pistes : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l'histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l'Empire. Chacun de ces temps est composé de moments particuliers.

Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l'opinion ; dénoncer le crime par la pensée.

Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.

Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l'idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.

Pour supprimer l'histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l'histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.

Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.

Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.

Pour aspirer à l'Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l'opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.

Qui dira que nous n'y sommes pas ? »

M.O.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
La réponse à la question de Michel Onfray :" Qui dira que nous n'y sommes pas ?,à propose de la dictature, est OUI, toutes les conditions se trouvent réunies, en particulier la HAINE de la France qui dégouline du dernier clip de Conrad. Haine raciste et de civilisation, qui appelait en pendre les blancs et à tuer leurs bébés dans les crèches, et "récidive", comme l'évoque Valeurs actuelles, dans un article récent sur internet
Vendredi 17 mai, Nick Conrad a diffusé sur YouTube le clip de "Doux Pays", l’une des chansons de son dernier album, intitulé Révolution 2.0 :
« Je baise la France, baise la France
Jusqu’à l’agonie
Je brûle la France », déclame le rappeur.
« Cet hexagone, j’l’encule sa grand-mère »,
J’vais poser une bombe sous son Panthéon ,
Que dit l’autre con de Charles Trenet,
N’a jamais été doux, le pays »,
lance-t-il encore, avant, à la fin de la vidéo, de mimer l’étouffement d’une femme.


Voilà ce qui peut conduire les français, exaspérés, à placer au pouvoir un régime ferme contre une telle ignominie de ceux qui ne seraient rien et, ne trouvant rien sur la terre de leurs ancêtres envahiraient la nôtre pour détruire une civilisation bimillénaire qu'au fond ils envient et dont ils profitent de la générosité, des largesses et du sens de l'accueil.
Qu'ils commencent par balayer devant leur porte.
Répondre