Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

2 ) Le général Menichini.
2 ) Le général Menichini.

2 ) Le général Menichini.

e n'ai pas le temps d'être plus long ce matin pris par d'autres obligations. Mais ce message du général Menichini me paraît devoir être pris en considération. Il faut être attentif à ce qui se passe. Je reçois moi-même de nombreux messages de lecteurs qui ont bien vu la gravité des causes du tohu-bohu actuel engendré par la politique du gouvernement. C'est cet entêtement de M.Macron et de son gouvernement qui est à l'origine de la révolte des « gilets jaunes ». Au début je me suis demandé qui était derrière le mouvement de réaction auquel nous assistons, car je ne crois pas au spontanéisme. Finalement j'ai pensé, à bon droit, qu'il exprimait une révolte populaire justifiée contre l'arrogance certaine d'un dirigeant trop jeune pour la fonction et sans véritable expérience politique, prisonnier d'une idéologie technocratique mortifère.

Quelles qu'aient pu être les organisateurs de la jacquerie, il est patent qu'elle est en voie de récupération, et de détournement. En témoignent les appels sur les réseaux sociaux à la violence émanant de gens (hommes femmes masquées, sans aucun moyen de les identifier, qui appellent à la violence) dont le langage est clairement subversif et irresponsable. Ces messages, je les reçois d'amis que je connais et qui ne sont certainement pas des artisans du pire. A ces amis je rappelle que la justesse des partisans du mouvement « gilets jaunes » au moins à ses débuts, ne justifient pas des approbations à n'importe quoi qui servent d'ailleurs au gouvernement à disqualifier un mouvement populaire indispensable et dans l'ensemble sain. Restons vigilants face à des provocateurs.

Gardons la tête froide.

__________________________________________

Jean-Marc Menichini

Coup de gueule d’un ancien chef militaire.
Les vidéos virales qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux montrant des violences faites par les forces de l’ordre sur des gilets jaunes non violents m’obligent à sortir de ma réserve. Ayant servi 35 ans la France sous l’uniforme de la Gendarmerie Nationale dont de nombreuses années à la tête d’unités d’intervention, je sais combien il peut être difficile de concilier le respect des directives étatiques données et l’accomplissement de la mission sans qu’il y ait de débordements.
Néanmoins, je tiens à rappeler un adage important : Force doit toujours rester à la Loi mais sans violences inutiles…donner des coups de pied et coups de matraques à des seniors sans défense, les gazer à bout touchant aux diffuseurs lacrymogènes, les frapper au sol, ce n’est pas digne de représentants de la Loi.
Les CRS et les gendarmes mobiles doivent garder leur force et leur dynamisme pour affronter les casseurs de tout bord qui eux sont équipés pour en découdre, et les casseurs de ces derniers jours doivent être mis hors d’état de nuire sans aucune mansuétude.

Actuellement, c’est le peuple de France qui est dans la rue (regardez bien les visages des gilets jaunes…) ; ce n’est pas de la racaille, ce ne sont pas des hors-la-loi…Ce sont des gens qui demandent simplement à vivre de leur travail – ils payent leurs impôts, ils payent leurs PV, ils payent leurs taxes -. Ce ne sont pas des assistés du système…
Alors j’en appelle aux chefs d’unité : rappelez vos hommes à la déontologie du maintien de l’ordre. Ne frappez pas ceux d’en bas qui vous respectent pour satisfaire ceux d’en haut qui vous méprisent.
Le mouvement actuel va perdurer, alors bon courage à tous et sachez être durs avec les forts et indulgents avec les faibles.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
La seule issue à cette crise politique et sociale majeure,la seule issue immédiate,démocratique et conforme à nos institutions est la tenue d’un référendum sur la politique fiscale du gouvernement (hausse du prix du carburant) :que les Françaises et Français soient consultés,qu’ils donnent leur avis !Le résultat du scrutin permettra à M.le président de la République d’en tirer les conclusions qui s’imposent,sans perdre la face.Peut-on être + royaliste que le roi ?Le général De Gaulle en son temps (en 1969)n’avait-il pas organisé semblable référendum ?Si M.Macron est un démocrate comme il aime à le dire fréquemment cette procédure démocratique de consultation ne devrait pas lui poser le moindre problème,tant moral que politique.
Nous devrions donc savoir, assez vite si sommes toujours en démocratie ou bien dans un régime qui dérive lentement mais sûrement vers la tyrannie.
Répondre
C
Bonjour Mr Boulogne,
La foule est un instrument qui peut jouer toutes les musiques, mais aussi être vite hors de contrôle et dangereuse.
Il est urgent que la jeune équipe en place apprenne du passé et de l'international à ne jamais jouer avec la foule !
Nos Politiques ont mis les syndicats au pas, en les gavant de subventions, pour maîtriser les réseaux dits sociaux, ce sera une autre paire de manche.
Bon courage à tous les organismes de maintien de l'ordre, mais je ne peux imaginer que la DCRI ignore la provenance et la progression les casseurs, trublions nécessaires pour mettre l'ambiance et désavouer les mouvements contestataires (pacifiques)...
Dommage que cela se finisse toujours dans la poche du contribuable.
Bonne journée, Cdlt Cjj
Répondre