Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Tribune : Réformer en profondeur ou supprimer l’octroi de mer : la mère des réformes pour La Réunion.
Tribune : Réformer en profondeur ou supprimer l’octroi de mer : la mère des réformes pour La Réunion.

( Voici une rubrique du Scrutateur, qui doit vous intéresser. Elle ne fait pas double emploi avec les commentaires d'articles. Ceux-ci, en augmentation lente, mais constante, est faite de vos réactions aux articles.

« La voix des lecteurs »vous donne la parole, la possibilité d'enrichir notre blog de vos idées, réflexions, poèmes, réactions propres à l'actualité en général.

Bien entendu je ne publierai que ce qui ne s'en prend pas, éventuellement, aux personnes, au-dessous de la ceinture comme on dit.

Les articles signés seront plus particulièrement bien venus. Mais il y a, je le sais d'excellentes raisons, qui ne relèvent pas de la couardise, mais plutôt de ce qu'on appelle le devoir de réserve, à l'anonymat, ou au pseudonyme. Ces articles seront pris en compte. Mais il faudra, que je puisse identifier les expéditeurs de façon précise. Ma discrétion à leur égard étant assurée.

Maintenant, chers lecteurs, à vous de jouer.

 

Edouard Boulogne) .

 

PS : Les propos de lecteurs, n'expriment pas toujours le point de vue du Scrutateur. Ils s'expriment librement. Le Scrutateur n'intervient que pour écarter les attaques qui viseraient des hommes et des femmes, de façon insultante, «  au-dessous de la ceinture » comme on dit.

 

________________________________________

 

 

Réformer en profondeur ou supprimer l’octroi de mer : la mère des réformes pour La Réunion

(http://huguesmaillot.blog.lemonde.fr/2018/11/28/reformer-en-profondeur-ou-supprimer-loctroi-de-mer-la-mere-des-reformes-pour-la-reunion/ ).

Parce que l’octroi de mer protège les monopoles, sa disparition ou son remplacement par une fiscalité plus juste est la 1re condition d’une lutte efficace pour une baisse durable des prix dans notre île, pour stimuler l’activité économique et la création d’emplois.

Contrairement à la TVA, l’octroi de mer oblige l’« importateur » (comme si on faisait du commerce international entre La Réunion et la France) à acquitter l’impôt avant même de vendre la marchandise. Le paiement de la taxe exige de l’entreprise une trésorerie abondante dont seuls les grands groupes installés de longue date disposent.

En outre, l’efficacité de l’octroi de mer pour protéger l’industrie locale est extrêmement réduite parce que la différence des taux appliqués à la production locale et aux importations, autorisée par l’Union européenne, est trop faible. Il faudrait appliquer sur les importations des taux d’octroi de mer beaucoup plus forts qu’aujourd’hui pour réellement protéger les produits locaux.

Quand au financement des collectivités locales, il pourrait parfaitement être assuré par un autre impôt. Ce n’est pas l’imagination fiscale qui manque dans notre pays. Ceux qui disent que le remplacement de l’octroi de mer par la TVA abonderait les caisses de l’Etat au lieu de celles des collectivités oublient 1) que l’octroi de mer est collecté par l’Etat avant d’être redistribué aux collectivités 2) que le 1er finançeur des collectivités, c’est l’Etat.

Hugues MAILLOT – Président de Ré-Unir


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article