Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

De 1940 à 1944, ainsi paraissait l'arc de triomphe, et le parlement à Paris .
De 1940 à 1944, ainsi paraissait l'arc de triomphe, et le parlement à Paris .

De 1940 à 1944, ainsi paraissait l'arc de triomphe, et le parlement à Paris .

Arc de Triomphe : le drapeau européen peut-il flotter seul sur un édifice public ?

 

En droit, la réponse est non.

 

Nous ne sommes pas en 1940. Mais le goût de l'effacement, qui n'est pas la véritable humilité, vertu chrétienne, perdure encore. Comme pendant la guerre de cent ans, comme en 1940 subsiste en France un parti des Bourguignons partisans de la soumissionet de l'effacement : (https://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/faction_des_Bourguignons/109845 ). Le  choix du gouvernement actuel de remplacer même temporairement le drapeau tricolore sous l'Arc de Triomphe par un drapeau européen a déclenché les foudres de la vraie droite, qui seule se soucie du droit et, en amont du droit, des principes. Ce qui caractérise la gauche, en effet, c’est qu’elle est le gouvernement de l’humeur et de l’opinion en y incluant toutes les tentatives pour influencer l’une ou l’autre selon les lubies du moment. La droite, elle, se caractérise par le fait qu’elle repose sur des principes plus grands que l’humeur, la mode, l’opinion ou l’ivresse de celui qui prend des initiatives dans un esprit de happening.

 

Alors évidemment, quand un gouvernement fait n’importe quoi, c’est en général la droite qui l’invite à marcher un peu plus droit. Trouverons nous en 2022, une Jeanne d'Arc, ou même un général de Gaulle ? (LS).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
DOUZE avenues aux noms NAPOLEONIENS : Wagram, Mac-Mahon, Carnot, Grande Armée, Foch, Victor Hugo, Kléber, Iéna, Marceau, Champs-Élysées, Friedland et Hoche, débouchent sur la place Charles De Gaulle, en formant une étoile.
Répondre