Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

DUCON persiste et signe ( perseverare diabolicum ).

Il y a des gens que la honte et le remords épargnent de leurs affres. Simples simples d'esprit ou pervers narcissiques achevés, ils sont désarmants au sens le plus étymologique qui soit puisqu'ils voudraient désarmer tout le monde afin de rayonner de leur moi solaire envers et contre tout, à commencer par les évidences les plus élémentaires.

 

V'là-t-y pas que Hollande recommence à ramener sa fraise. On aura tout vu : le général Bazaine retourne à Sedan pour y célébrer sa victoire. La décence, chez les socialos, on sait pas c'que c'est. C'est du reste le seul point commun entre le Fécal et le Gugusse.

 


Réputé fin stratège, Groland profite d'un voyage du chef de l'État pour balancer son scudinet. Avec le concours de l'ineffable quotidien de référence, qui devient la simple caisse de résonance de tout ce que la France compte comme fonds de tiroir. Aussi, quand Groland veut jouer "le retour", Macron lui dit plus ou moins "bon voyage Ducon, et merci pour tes cartes postales". Hé oui ! Quand la roue a tourné, le chef c'est plus le chef. Surtout quand le chef a été un tel sous-chef.

 

 

 

https://actu.orange.fr/politique/syrie-hollande-blame-la-russie-et-la-turquie-macron-lui-repond-magic-CNT000000ZNpGT.html

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article