Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Effet de la mode porcine : Quand Macron s'en mêle, Hollande s'emmêle !
Effet de la mode porcine : Quand Macron s'en mêle, Hollande s'emmêle !
Effet de la mode porcine : Quand Macron s'en mêle, Hollande s'emmêle !

Attention balancer n'a pas le sens qu'il a quand il s 'emploie à la forme pronominale, « se balancer ». Rien de ce balancement qui évoque d'ailleurs plusieurs mouvements, tantôt charmants et agréables comme celui d'une ondine, ou terrible et effrayant comme celui d'un crotale qui s'apprête à frapper sa proie d'un coup sec et décisif.

D'ailleurs dans l'usage du mot depuis le débondage successif aux turpitudes du sieur Wenstein ( http://www.lescrutateur.com/2017/10/balance-ton-porc-balance-ta-truie-ou-le-meilleur-des-mondes-pour-demain.html ) dénoncé pour ce qu'il est, - plus exactement « balancé » par de prudes jeunes filles qui fascinées par le boa, auraient perdu leurs âmes car on ne les a jamais retrouvées, malgré leur balance un peu tardive.

 

Mais il faut se garder de la mode, cette maîtresse d'un grand nombre. Le balançage est en train de déborder son premier objet et de perturber le jeu politique.

L'illustre Hollande s'étant permis quelque privauté envers le nouveau maître de l'Elysée, celui-ci chatouillé dans sa vanité de petit maître, s'est risqué, l'autre soir à la télévision, à lancer ce coup de patte de chaton, griffes rentrées : « (...) il serait étrange que l’impossibilité qui a été la sienne de défendre son bilan devant les Français puisse motiver une tentation, durant les années qui viennent, de le justifier devant les journalistes », a fait valoir l'actuel président de la République à propos de son prédécesseur.

 

A quoi Hollande, de Corée où il passe des vacances en donnant des conférences à cent mille euros de l'heure, s'est permis une méchante contre-attaque, où il se permet de rappeler que le jeune freluquet Manu, a été ministre « dans MON gouvernement ». Ce qui après tout n'est pas faux.

Beaucoup attendent la suite.

Les victimes de la gauche, pas trop.

Comme s'il n'y avait d'autres chats à fouetter.

 

LS.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

André Derviche 21/10/2017 21:21

En vous lisant, cher Scrutateur, et après votre petite mise au point entre balancer et se balancer, je me dit que Watteau et Fragonard ont peut-être été des traits d'union en la matière, et à leur manière. Car, comme on dit dans le langage moderne : qu'est-ce qu'ils ont balancé ! Et jusqu'à présent, tout le monde a trouvé ça très bien, très léger, très délicat, même... Que peut-on comprendre au monde d'aujourd'hui ? Heureusement, comme on dit dans le monde du cinéma : Ars gratia artis...