Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Le mondialisme est-il un humanisme ?

Je m'aperçois que cet article est si limpide, si clair, qu'il n'est même pas nécessaire de l'introduire.

Peut-être faut-il s'interroger sur le fait que les vieilles nations et autres « organismes » consistants sont constamment attaqués par ceux qu'évoquent l'article en les rangeant dans « la pègre », Préférant l'Europe de Bruxelles à la France où à l'Espagne, l'Italie, etc.

LS .

 

 

La pègre politique, le fric, l’immigration, la décadence

Publié le 23 septembre 2016 - par Atlas Terranova - 13 commentaires - 1 388 vues

 

Le plus inquiétant dans le chaos de la France contemporaine, ce n’est pas la connerie et la trahison permanentes des politiciens depuis le départ de De Gaulle. Car, en temps normal, lorsque les traîtres sont démasqués, un peuple normal les fusille et poursuit sa route.

Le plus inquiétant, c’est la connerie et la trahison des majorités aveugles qui élisent les dirigeants. Car, lorsque la grande majorité d’un peuple est complice de la trahison, lorsque les valeurs de destruction s’infiltrent jusque chez les victimes, il est extrêmement difficile de faire machine arrière.

Immigration massive, corruption, délocalisation de l’industrie, ruine de la France, proviennent d’un seul et même problème : le fric comme valeur suprême, qui conduit à la déshumanisation de la société  et à la décadence.

Tout le monde sait que la pègre politico-financière a fait appel à l’immigration pour diminuer les revenus des Français et s’enrichir d’autant. Ce que l’on sait moins, c’est que pour loger l’immigration, il a fallu construire des millions d’habitations, des villes entières, des routes, des écoles, qui ont colossalement enrichi la pègre du béton, avec laquelle les politiques ont amassé des fortunes personnelles occultes, cachées dans les paradis fiscaux, acheté des partis mafieux pour  assurer leurs élections, leurs majorités et la pérennité de leur nuisance, acheté des juges et des hauts fonctionnaires pour assurer leur impunité.

La « mondialisation » est la dernière face du problème : imposée par les mêmes pour s’enrichir toujours davantage, en donnant à l’étranger notre génie créateur, notre formidable capacité de production et d’innovation, qui étaient la base même de notre prospérité et du progrès.

Et pourquoi politiciens et financiers peuvent-ils se payer la ruine du pays, de ses citoyens laborieux, et la disparition de notre civilisation ? A cause de la DEMOCRATIE, des élections  par des populations stupides qui ne comprennent rien, allongées devant le pouvoir, ou complices qui profitent de la ruine.

Je crois encore que la France est capable de se ressaisir, car une partie de notre grand peuple est consciente, mais cela ne débouchera pas sur la démocratie, et passera par le sang et la guerre.

Atlas Terranova   

 

 

Commenter cet article