Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Edouard Boulogne

Montebourg : "La République a échoué à unir ses enfants".

Je me suis astreint hier soir, comme la semaine précédente pour M. Sarkozy, à suivre l'émission de David Pujadas qui recevait le possible candidat à l'élection présidentielle Arnaud Montebourg.

Sauf dans le bref instant où il s'est attaqué à Sarkozy ( le candidat de « la droite » - le mal, – contre le BIEN – la gauche et LUI ) j'ai vu un homme plutôt terne et embarrassé.

C'est que, même si Pujadas et la « petite » Léa Salomé l'ont plutôt ménagé, on sentait que le pire ennemi, hier, de Montebourg n'était pas l'ancien chef de l'Etat, mais les clans de l'ex-gauche unie ( sous l'égide, qui date certes, de ce curieux homme de gauche que fut François Mitterrand ).

Preuve en est le cadrage de l'émission où l'on ne pouvait voir le petit Arnaud sans percevoir, derrière lui, une petite gauchiste verte ( très énervée comme tous les gens de son clan; une jeune femme un peu foldingue, où kon nou té ké di en créyole, "on ti foumi-fol" !  ), et un syndicaliste « révolutionnaire » - ( Montebourg dixit ), froid comme un boa qui prend son temps pour se jeter sur la proie qu'il couve du regard en attendant de l'avaler toute crue au moment propice.

Tous deux arboraient en permanence un sourire carnassier, ou sarcastique selon les moments, que Montebourg semblait ne pas apprécier ....  car plus éloquent que bien des discours.

Le spécialiste en économie ( de l'émission ) fut, dans sa modération souriante même plus cruel encore. Froidement, calmement, il conclut «  Votre programme, M. Montebourg est vague, sans propositions concrètes ». Et Montebourg d'assentir, se contentant de répondre, "il me faut encore travailler pour l'affiner".

Sur l'islam notre candidat ( le candidat des gens BIENS ) se montre à la hauteur de sa réputation d'homme de gauche : "L'islam, nous dit-il, comme toute religion, est compatible avec la République à condition qu'on en respecte les principes et les lois".

Hélas! C'est justement là que le bât blesse, car comme nous disent clairement Eric Zemmour, et Michel Onfray, et la lecture des textes du Coran, et des hadiths, l'islam n'est pas une religion comme une autre.

Et quand Montebourg s'alignant sur un projet de 2006, de Nicolas Sarkozy ( que celui-ci a renoncé à mettre en oeuvre – il sait, quelquefois reconnaître ses erreurs - ) déclare, prenant aussi à son compte des propositions de l'essayiste Hakim El Karoui, la construction d'un "islam français" libéré de toute tutelle étrangère et avec à sa tête un "imam de France", il montre l'étendue de son ignorance ( qu'il partage avec une grande partie de la classe politique française, dont Alain Juppé ).

L'Eglise catholique a un clergé, des évêques, un pape qui peuvent donner des directives, mettre de l'ordre dans le foisonnement parfois explosif des sentiments religieux, passer des accords avec des gouvernements ( telle la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat ).

Il n'en est rien pour l'islam.

Les imans ne sont pas l'équivalent des prêtres consacrés catholiques, qui doivent obéissance sous peine de sanctions canoniques à leur hiérarchie très structurée, et endernier recours au Pape. Ces imans sont souvent ignorants et autoproclamés.

L'érection d'un Iman de France, serait une fabrication de l'Etat français ( pour se rassurer ), qui ferait de la propagande pour l'islam, mais qui n'aurait aucune autorité légitime sur l'ensemble des imans, qui d'ailleurs se référeraient les uns à l'islam sunnite, les autres à l'islam chiite, et tous aux gouvernements qui les commanditent en France, Alger, Rabat, Riyad, etc.

Tout cela échappe complètement à un dirigeants socialiste, et, hélas! à bien des dirigeants dits « de droite », ou que l'on croit tels, dans la grande misère de la pensée politique en France , et de la pensée actuelle tout simplement.

Le sondage à la fin de l'émission indique que l'audience a été nettement moins importante que celle dont avait bénéficié Sarkozy la semaine précédente. Que l'ancien ministre n'a convaincu que 33% des télespectateurs, selon un sondage Harris Interactive. Et ils ont été 51% parmi les sympathisants du PS et de gauche. 

 

Je laisse pour conclure, la parole à Arnaud lui-même : «  il me reste bien du travail pour faire comprendre ma pensée, mon projet. ».

On ne saurait mieux dire.

 

Le Scrutateur.

_________________________________________________________________

Montebourg : "La République a échoué à unir ses enfants"

 

( http://www.ouest-france.fr/politique/montebourg-la-republique-echoue-unir-ses-enfants-4509209?utm_source=neolane_of_newsletter-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_newsletter-generale&utm_content=20160923&vid=714985 )

 

L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg a estimé, jeudi sur France 2, qu'une partie de la jeunesse française avait "fait sécession", et que les attentats djihadistes démontraient que la République a "échoué à unir ses enfants et qu'elle doit les reconquérir".


 

L'ancien ministre de l'Économie Arnaud Montebourg était l'invité, hier soir, de "L'Emission politique" sur France 2. Il a estimé que les attentats djihadistes démontraient que la République a "échoué à unir ses enfants et qu'elle doit les reconquérir".

Pour lui, "il est naturel que nous réfléchissions sur la façon dont une partie de la jeunesse fait sécession par rapport à la France (...) Elle est très minoritaire, ultraminoritaire. Mais elle existe (...) Vous avez une sorte de dislocation du pays, il faut refaire France", a-t-il expliqué. L'ex-ministre a également souligné que "l'école a échoué" et que "l'ascenseur social ne fonctionne plus".

Confronté au maire de Cannes David Lisnard (LR), qui a pris cet été un arrêté interdisant le port des tenues de bain islamiques dans sa commune, M. Montebourg a expliqué qu'il "désapprouv(ait) le burkini, parce qu'il symbolise la soumission de la femme".

"L'islam compatible avec la République"

Mais, "pour un accoutrement de bain, nous allons changer la constitution française ?, j'ai trouvé ça un peu curieux", a-t-il ajouté, en référence à une suggestion de l'ancien président Nicolas Sarkozy.

"L'islam, comme toute religion, est compatible avec la République à condition qu'on en respecte les principes et les lois", a affirmé M. Montebourg. Vous allez autoriser le voile dans la rue, mais dès qu'on passe la plage c'est interdit. C'est incompréhensible.", a-t-il conclu.

Reprenant des propositions de l'essayiste Hakim El Karoui, M. Montebourg s'est dit favorable à la construction d'un "islam français" libéré de toute tutelle étrangère et avec à sa tête un "imam de France"

 

 


 

 

Commenter cet article

Dissident 25/09/2016 11:57

Si Hollande représente la république, vu l'image grotesque qu'il reflète de ladite république et la couche épaisse de honte dont cet individu pervers et bête nous couvre en son nom, alors je refuse d'être un enfant de cette république vérolée que je renie et voue aux gémonies.

Dissident 24/09/2016 12:36

La greffe de l'islam sur la France ne peut pas prendre et ne prendra jamais, le greffon islam sera donc rejeté hors de France avec pertes et fracas.

Ch Etzol 24/09/2016 05:00

N'oublions pas,cependant, que M. Montebourg appartient à la même caste socialo-gauchiste que M.Peillon, qui affirmait (une vidéo que Le Scrutateur a déjà présentée sur son blog) que la religion catholique était LA SEULE religion en France avec laquelle on ne pouvait pas s'entendre...
Raison pour laquelle, Ministre de l'Education Nationale, M.Peillon exprimait clairement sa volonté de forger une religion laïque au sein de l'école publique,détournant de leur sens tous les
dogmes de la Foi Catholique.
Sans tomber dans le complotisme, on ne peut que s'interroger sur les arrières-pensées de tous ces "beaux messieurs", pour lesquels l'islam serait une sorte de cheval de Troie, un instrument utile pour manoeuvrer ; ce en quoi ils font preuve,effectivement, d'une grande légèreté.
En créole un proverbe dit "volè volé volè,diab ka ri"..

Pour éviter que le diable ne rit, ou ne se déchaîne, la socialie devrait lire, parmi plusieurs qui vont dans le même sens, le livre intitulé "De l'islam en général et du monde moderne en particulier". L'auteur,Jean-Claude BARREAU,après avoir évoqué la légende dorée de l'Islam entretenue en Occident, rappelle sa REALITE historique puis contemporaine, et pourquoi il n'est pas et n'a jamais été compatible avec ce qu'il qualifie de modernité.

Il insiste en particulier sur le fait que malgré leur opposition en chiites et sunnites, toutes les chapelles islamiques n'ont qu'une seule loi : la Charia,qui signifie la voie. M. Barreau précise que" tout le droit pénal, familial, successoral, INTERNATIONAL de l'islam s'est trouvé ainsi figé dans l'immobilité respectueuse que suscite le Livre Saint" Nous avons suffisamment d' échos de l'application de cette "voie" dans le monde musulman et dans les malheureux pays envahis par l'Etat Islamique, encore aujourd'hui !

Sans exclure que des personnes musulmanes puissent,à titre individuel, s''assimiler, l'idée d'un islam de France est une utopie.M. Barreau ajoute que la notion de laïcité, telle que nous l'entendons en France (à l'origine définie par le Christ), est tout à fait inconcevable pour les musulmans. En terre d'islam, il n'est pas possible de distinguer le politique du religieux.

Il est regrettable qu'après avoir abandonné l'Iran du Shah aux mains barbares de l'ayatollah Khomeiny, les pays occidentaux n'aient toujours pas tirer de leçon ou,ce qui est encore plus grave, chercher à comprendre ce qu'est l'islam; pourquoi il n'est pas compatible avec la république; et pourquoi IL NE PEUT PAS EVOLUER.

Léon Dupan 23/09/2016 17:39

"La République" a déjà bien assez d'enfant comme ça pour en adopter inutilement des quantités d'autres : il n'y a qu'à voir avec Brad Pitt, Angelina Jolie et leurs enfants aux prénoms ridicules. Le cinema, ça ne marche qu'un temps, mais ça, aucun socialiste ne peut l'admettre non plus, à commencer par le saltimbanque Montebourg, à plus forte raison quand celui-ci est en représentation. que M. Montebourg aille vendre sa soupe où il veut, mais qu'il nous foute un peu la paix avec son islam, sachant que la religion catholique est à la France ce que l'islam est à l'Arabie Saoudite ou au Qatar, l'hystérie en moins du fait que la religion catholique n'interfère pas dans les affaires de "La République" comme voudrait le faire l'islam qui ne cherche qu'à soumettre tout pouvoir politique à sa loi coranique.

Livia 23/09/2016 17:31

Si Arnaud si pro islam de France ou d'ailleurs, c'est qu'il a une maman d'origine arabe d'Algérie!
Il serait dangereux d'élire ce type, flanquée de sa nana aux origines italiennes communistes, et vertes de surcroit!
Ils n'ont aucune idées sur comment on dirige un pays! Plaise à Dieu qu'ils tombent dans l'oubli, cela dépend de ceux qui se disent de droite!