Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

A quoi bon, direz-vous! L'Algérie n'est plus française. Et ce depuis 1962. Mais il est toujours bon de connaître l'histoire sous toutes ses facettes. Autrement dit d'entendre plusieurs sons de cloches, pour ne pas être enfermé, trompé, manipulé par les thèmes d'une subversion politique et morale qui bénéficie des prestiges du politiquement correct. Pour ne pas se laisser abuser aussi par les mensonges entretenus par les dirigeants d'une dictature totalitaire, dont Abdelaziz Bouteflicka, qui vient pourtant, au premier pépin de sa précieuse santé ( pour lui et le parti unique au pouvoir issu du FLN terroriste ) choisit Paris, et nulle autre capitale pour se faire soigner.

D'où l'intérêt du document suivant que je livre à votre sagacité.L'Algérie ne sera jamais plus française. Mais au moins ne soyons pas, surtout les plus jeunes d'entre nous, soumis à la prépotence du mensonge installé.

 

LS.

 

Document peu courant mais authentique. Il émane du

gouvernement français en 1954.

Il a été remis à toutes les recrues lorsque la France les a

embauchées dès le 1er novembre 1954 pour défendre ses

couleurs en Algérie alors département Français.

C'est donc un document officiel, maintenant renié, comme

beaucoup d'engagements.

 

Le texte de ce document se trouve sur les Photographies ci-dessous. Cliquer sur le photos pour les agrandir.

Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Histoire : Ce qu'il faut savoir sur l'Algérie ( anciennement Française
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claude HOUEL 08/11/2014 23:59

Addendum à mon commentaire précédent :
Autre illustration du colonialisme suisse en Algérie, le cas d'Henri DUNANT, le brave fondateur de la croix rouge,qui fut d'abord un recruteur de colons suisses puis un riche meunier.Comme quoi...

Claude HOUEL 08/11/2014 23:53

La vraie histoire « coloniale » de l’Algérie reste à écrire :

Ce document est remarquable et on comprend pourquoi il est, aujourd’hui, politiquement incorrect.
Il donne une vision objective de l’action positive de la France dans ce pays même si il n’aborde pas les aspects qui le sont moins, comme une nationalité française de seconde zone pour les algériens arabes, contrairement aux algériens juifs (décret Cremieux).
Il comporte aussi quelques lacunes. Quand il parle du 1,2 millions de « français européens » il aurait dû préciser , qu’effectivement, le monde pied-noir était un melting pot de français mais aussi d’espagnols, d’italiens, de maltais et même…de suisses.
L’histoire des suisses en Algérie est caractéristique de ces faits, objectifs, que l’on se garde bien de mettre en avant car cela ferait désordre dans le paysage.
Les Suisses ont toujours eu une réputation de neutres que l’on choisissait pour des arbitrages ou comme caution des traités de « paix » : En ce qui nous concerne c’est là que furent actées la fin de la guerre d’Indochine et de celle d’Algérie.
On avait oublié ( ?) au passage que les Suisses avaient pris leur part dans la colonisation de l’Algérie au sens propre : Sous napoléon III de riches banquiers de ce petit pays (un pléonasme) ont obtenu des concessions importantes de terres à mettre en valeur, dans la région de Sétif, à charge à eux d’organiser la venue de paysans, pour l’essentiel vaudois, capables de défricher et planter .
L’opération n’eut pas le succès escompté car l’ingrate terre africaine n’est pas aussi docile que les riches vallées vaudoises : Les nouveaux colons eurent tôt fait de mettre à la tâche de pauvres paysans arabes plus aptes.
A l’aulne de la critique facile n’était-ce pas là pur colonialisme ? Pourtant aucun censeur
ni aucun historien n’a jamais révélé cela !
N’ayant de ce fait aucun passé colonial avoué ou critiqué, les mêmes suisses peuvent se permettre d’interdire, par votation, la construction de mosquées sur leur sol.
Restons donc, nous français, les seuls vrais colonialistes voués à la repentance éternelle !

Ref (suisse) : http://www.swissinfo.ch/fre/quand-des-suisses-créaient-une-colonie-privée-en-algérie/6905780