Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

La tragédie d'Haiti.

Haiti-12-01-10.jpg


Ce tremblement de terre catastrophique vient accabler encore une population particulièremnt éprouvée en temps ordinaire.
Cette tragédie nous frappe d'autant plus en Guadeloupe et en Martinique, que nous sommes des voisins, et avons des liens étroits, surtout par l'immigration, et aussi un peu par l'histoire, avec la grande île malheureuse.
Il va de soi, que la France, et ses prolongements antillais devront être au premier rang des secours, d'urgence d'abord, puis de reconstruction.
Chaque individu y mettra aussi, à son échelle, un point d'honneur.

E.Boulogne.

http://www.charentelibre.com/article-6-premiere-video-du-seisme-d-haiti.html?id_article=304938 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

spider 16/01/2010 22:13


il ne va rien de soi, nous sommes des animaux


dolto 13/01/2010 18:02


De nombreux édifices ont été détruits dans la capitale, Port-au-Prince, plongée dans une situation chaotique. Les rues de la ville sont jonchées de cadavres, et les pillards se sont vite mis à
l'oeuvre dans les supermarchés dévastés. Et les inquiétudes étaient fortes concernant la situation de Cité Soleil, l'un des principaux bidonvilles, situé au nord de la capitale (300 000
habitants).
Le séisme qui a frappé Haïti, mardi 12 janvier, touche l'un des pays les plus pauvres du monde, déjà mis à l'épreuve en 2008 par une série de cyclones. Plusieurs centaines de personnes avaient
péri. La destruction des routes, des maisons et des infrastructures économiques avaient alors été chiffrée à près de 15% de la richesse nationale.En 2008, Haïti avait aussi été un des pays les plus
affectés par le renchérissement mondial des prix des matières premières et du pétrole. De violentes émeutes de la faim avaient secoué la capitale Port-au-Prince et d'autres villes de province,
provoquant la chute du gouvernement du premier ministre Jacques-Edouard Alexis et le ralentissement des décaissements de l'aide internationale dont le pays reste très dépendant.
12000 Haïtiens quittent chaque année leur pays, selon un récent rapport du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) qui souligne le rôle vital de l'émigration. En 2008, 1,8 milliard
de dollars (1,24milliard d'euros) ont été rapatriés dans le pays grâce aux migrants, deux fois plus que l'aide internationale.
2009 avait marqué un certain retour à la normale avec l'amélioration de la production agricole et la reprise des exportations de textiles. La croissance s'était légèrement redressée (environ 2%) et
l'inflation avait fortement baissé (5,1%). Sans permettre de faire reculer la pauvreté dans ce pays où 76% de la population survit avec moins de 2 dollars (1,3 euro) par jour.

En 2009, Haïti est passé du 146e au 149e rang - sur 152 pays - du classement du développement humain dressé par le PNUD. Les récoltes plus abondantes ont toutefois fait baisser le nombre de
Haïtiens en situation "d'insécurité alimentaire" de 3,3millions fin 2008 à 1,9million.
la classe politique HAITIENNE ,En bref, un vrai bébélé d’hommes et de femmes donnant l’impression d’être sans convictions, courant plutôt derrière des mandats que disposés à défendre réellement les
intérêts du pays…Mais ça, on le savait déjà! Pourtant, toujours les mêmes, à croire que la nouvelle génération ne vaut pas mieux….Mais l’on a que ce qu’on mérite, n’est-ce-pas?…C’est à vous
dégoûter des POLITIQUES mais pas autant que des indépendandistes de la guadeloupe stipendiant sans relache l'etat colonial francais, dont la vacuité et l'extreme dangereusité du discours vient
de trouver une illustration avec le drame de la premiere republique noire HAITI pays le plus pauvre du monde avec 70% de chomeurs et un niveau de vie terriblement bas avec moins de 2 dollars par
habitant et par jour pour vivre et ce pour 80% dela population (source le monde )
nous attendons la reaction de DOMOTA ?