Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1) Maurice Laouchez. 2) La bête de l'Apocalypse.
1) Maurice Laouchez. 2) La bête de l'Apocalypse.

1) Maurice Laouchez. 2) La bête de l'Apocalypse.

Le Scrutateur publie un propos de M. Maurice Laouchez qui donne à réfléchir. On voudra bien lire la version intégrale du texte, puis la même version mais entrelardée de remarques que je me suis permis de faire, pour aboutir au même but que Laouchez, mais ... autrement. (LS)

 

Le texte de Maurice Laouchez :

"La déclaration des droits de l’homme de 1789 ne concernait que les Blancs, puisque l’esclavage n’était pas aboli. La loi Taubira ne concerne que certains Africains, puisque la traite transsaharienne n’est pas visée. Ni les Blancs, alors que cette traite a duré plus de 1000 ans et porté sur des millions d’hommes.

Depuis le vote de cette loi, la violence n’a pas reculé d’un iota dans les banlieues. Et pour cause !

Quand vous dites à un jeune Noir ou à un jeune Arabe victime tous les jours d’actes de racisme que ses ancêtres, et ses ancêtres seuls, ont connu encore pire, vous lui donnez deux raisons de prendre une kalashnikov : pour lui, et pour venger ses ancêtres.

Si au contraire vous lui dites l’histoire réelle (pas la mémoire qui sélectionne à des fins tristement contemporaines) vous lui direz que parmi ses ancêtres il y eut peut-être aussi des marchands d’êtres humains et des esclavagistes, il réagira sans doute autrement. Païens, Israélites, Chrétiens, Arabes, Africains, Musulmans, Asiatiques : il y eut des esclavagistes de toutes les communautés.

Qui, jusqu’à maintenant, s’est excusé ou promis réparation ? Ni les Israelites, ni les Arabes, ni les Africains, ni les Musulmans.

Tant que les réparations ne seront pas demandées à tous les descendants de ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, bénéficié de la bête immonde, ce combat restera un combat douteux.

 

Texte complété par Le Scrutateur :

 

La déclaration des droits de l’homme de 1789 ne concernait que les Blancs, puisque l’esclavage n’était pas aboli. ( admettons, puisque la première abolition officielle par la Convention de la République date de 1794) La loi Taubira ne concerne que certains Africains, puisque la traite transsaharienne n’est pas visée. ( Exact, mais on sait pourquoi puisque Christianne Taubira n'a pas voulu inclure dans « le crime » les arabes d'aujourd'hui. Elle ne vise que la traite atlantique menée en général par les blancs, seuls pris en compte par l'ex Garde des Sceaux) Ni les Blancs, alors que cette traite a duré plus de 1000 ans et porté sur des millions d’hommes. (exact. Les blancs furent victimes comme lesautres de l'odieux « crime contre l'humanité » notamment par les arabes surtout après l'apparition de l'Islam :7ème siècle. Et cet esclavage en terre musulmanne perdure encore)

Depuis le vote de cette loi, la violence n’a pas reculé d’un iota dans les banlieues. Et pour cause !

Quand vous dites à un jeune Noir ou à un jeune Arabe victime tous les jours d’actes de racisme que ses ancêtres, et ses ancêtres seuls, ont connu encore pire, (  Mais vu l'ardeur avec laquelle des immigrés affluent en masses vers la France, il faut croire qu'ils sont profondément masochistes. Ce que je ne crois pas ) vous lui donnez deux raisons de prendre une kalashnikov : pour lui, et pour venger ses ancêtres.

Si au contraire vous lui dites l’histoire réelle (pas la mémoire qui sélectionne à des fins tristement contemporaines (Trés vrai, VRAIMENT EXCELLENT. De quoi réfléchir en ce mois de ....  la mémoire) vous lui direz que parmi ses ancêtres il y eut peut-être ( Peut-être ? )  aussi des marchands d’êtres humains et des esclavagistes, il réagira sans doute autrement. Païens, Israélites, Chrétiens, Arabes, Africains, Musulmans, Asiatiques : il y eut des esclavagistes de toutes les communautés.

Qui, jusqu’à maintenant, s’est excusé ou promis réparation ? Ni les Israelites, ni les Arabes, ni les Africains, ni les Musulmans. (je vois avec plaisir que les chrétiens, quels que soient les défauts que l'on peut nous imputer ne sont pas classés par M. Laouchez dans le monde des non repentis)

Tant que les réparations ne seront pas demandées à tous les descendants de ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, bénéficié de la bête immonde, ce combat restera un combat douteux. (Je note que M. Laouchez termine sur une note sympathique d'optimisme utopique. Pourtant M. Laouchez est un contemporain du Scrutateur. C'est cool!)

M. Laouchez termine aussi par une allusion à "la bête immonde". Il ne s'agit pas du nazisme, mais d'une expression tirée de la Bible (voir ci-dessous) qui d'une certaine manière impliquait l'idéologie de M. Hitler, mais ..... pas seulement ! (voir ci-dessous le lien) .

 

La bête immonde : (https://www.bible-ouverte.ch/faq/faq-theme/qr-avenir/2074-reponse-156.html )Maurice Laouchez

 

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

xam Cirederf 12/05/2021 16:45

Maurice n'est pas un néophyte et il sait bien que ces pourfendeurs de l'esclavage sont loin d'être des innocents et que pour la majeure partie, c'est un fonds de commerce "rentable" pour eux. Même d'anciens ministres ( premier entre autres) sont friands de cette "bête immonde" pour faire commerce à leur manière et y entrainer certains qui sont à l'affut de ce qu'ils appellent " réparations". Mais ce dossier de l'esclavage avec ses puanteurs et autres , devient lassant, et beaucoup feraient bien de suivre ces conseils de Maurice.