Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Présidentielle premier tour : Duel Macron Le Pen. Un avenir incertain pour la France.

A l'heure où je commence à rédiger cet article ( 16 heures ) les chiffres ne sont même pas définitifs. Mais les dés sont jetés. Macron ( en tête ) et Marine Le Pen sont retenus pour le deuxième tour et leurs scores ( en faveur de Macron ) sont extrêmement proches.

Il y a trois mois, Fillon était considéré comme le vainqueur probable de la présidentielle. Son programme était considéré comme le plus rigoureux, le plus crédible ( sauf sur la question de l'Europe actuelle ).

Une campagne de presse diffamatoire d'une grande habileté, puissamment financée par les maîtres de la « communication » lui a coûté les 5 à 6 % d'électeurs qui lui aurait permis d'être en tête au premier tour.

Le deuxième tour verra s'affronter Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

 

Ceux qui lisent ce blog, et qui partagent sa ligne, sont déçus, mais non surpris.

Je n'ai aucun titre à donner des consignes de vote. Ce n'est pas la vocation du Scrutateur qui est de réfléchir, et d'aider, peut-être parfois à réfléchir CEUX QUI LE VEULENT.

 

Pour le deuxième tour, chacun agira comme il croira devoir le faire.

 

Il y aura trois alternatives possibles :

1 ) Voter pour Macron. Ce choix ne saurait être le mien pour des raisons que j'ai eu de nombreuses occasions d'énoncer, ces derniers mois, ici même, et ailleurs.

2 ) Voter pour Marine Le Pen. C'est un choix moins critiquable que le premier. Ce n'est pas le mien PRESENTEMENT. Si j'avais considéré madame Le Pen comme le premier choix j'aurais voté pour elle dès ce premier tour.

3 ) La troisième option est le vote blanc.

Pas l'abstention dont se prévalent souvent les « vainqueurs » pour assimiler les abstentionnistes aux marginaux qui n'ont pas d'opinion ou le sens du bien public. Donc le VOTE BLANC.

 

Pour ceux qui avaient espéré une autre issue que celle que nous devons subir, plus que l'amertume c'est l'inquiétude pour l'avenir de la France qui les taraudent.

Il y a de fortes chances pour que Macron l'emporte dans quinze jours, c'est-à-dire un homme sans aucune expérience politique, à la philosophie politique incertaine et molle, aux mains de consortiums financiers sans idéal, préoccupés seulement de faire de l'argent de l'argent, de L'ARGENT.

 

Les élections législatives qui suivront seront encore plus désordonnées que l'actuelle présidentielle.

Il ne faut pourtant pas désespérer. La France, dans sa longue histoire a connu d'autres périodes de crise encore plus profondes que celle qui ne vivons.

 

Le Scrutateur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Xam Cirederf 24/04/2017 02:43

Ma déception est grande. Je n’attendais pas de postes, mais avant tout un vrai changement avec des effets immédiats grace à un programme stricte et réaliste.
Je l'avais déjà dit et écrit, Macron n'aura pas ma voix et je serai un opposant à beaucoup de ceux qui se sont voués à lui.
Certains ont à juste titre déploré l'ére hollandiste. Ces mêmes avec traitrise ont délaissé le candidat FILLON. Je parie qu'ils s'en mordront les doigts, comme ceux qui ont préféré la Gauche pour succéder à la gauche à la REGION. Il faudra travailler à une relève, mais qui?
Vous avez vu nos leaders de la gauche à la télé? Et ils sont heureux, avec des airs de conquérants. Basta.

belle France 24/04/2017 02:33

C'est fini de notre espoir de redresser notre pays...... et je pense trés clairement que le problème de ce pays est bien... ses habitants, les Français... c'est désespérant de constater tant de bêtises.
Je vais donc reconsidérer un départ pour l'étranger, ici je n'ai plus ma place. La France peut remercier les médias car ce sont EUX qui ont fait l'élection. Macron élu sur sa bonne bouille et non sur son programme, nous sommes devenus aux yeux du Monde, des rigolos !

olindi 24/04/2017 01:22

Macron n'aura pas mon vote au 2ème tour.
J'ai beau essayer de m'intéresser à cet homme, je n'y arrive pas. C'est pour moi un mystère que ce candidat sorti de nulle part, sans aucune expérience du terrain se retrouve aux commandes d'un pays en perdition. Je suis très inquiète pour l'avenir de la France mais ne dit-on pas que c'est parfois un désordre qui met un ordre.