Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 ) Louise. 2 ) Le docteur Guesde.
1 ) Louise. 2 ) Le docteur Guesde.

1 ) Louise. 2 ) Le docteur Guesde.

Une lectrice, Marie-Claude Giraud, amie du Scrutateur, m'adresse cet émouvant, et esthétiquement beau, témoignage sur l'un de ses proches parents le docteur Eugène.D Guesde. Je la remercie pour son travail pieux ( la piété, du latin pietas, est le sentiment qui reconnaît ses devoirs envers les dieux, les parents, la patrie ) et magnifique, qui mérite d'être lu, et partagé, par le maximum de nos lecteurs.

J'y ai adjoins un lien ( le deuxième ) avec un article que j'avais publié ici même en 2011, où le docteur Guesde a suscité un hommage qui renvoie de manière assez inattendue, mais non surprenante à Michaël Jackson.

 

Le Scrutateur.

 

________________________________________

 

( I ) Hommage de Marie Claude Giraud au docteur Eugène.D Guesde, et à Louise.

 

https://onedrive.live.com/?authkey=!AuXklDQNdBPJvhA&cid=C6BD0F4EEB15A2BC&id=C6BD0F4EEB15A2BC!730&parId=root&o=OneUp

 

__________________________________________________________

 

( II ) Le docteur E. Guesde dans le Scrutateur en 2011.

 

http://www.lescrutateur.com/article-poesie-tristesse-par-eugene-d-guesde-et-un-hommage-de-mioumoune-a-michael-jackson-89396018.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LS 22/04/2016 01:38

Bravo Maman pour tout ce travail. Bien qu'un peu jeune pour avoir de tels souvenirs, certaines aquarelles ne sont pas si démodées et l'on retrouvera certaines de ces vendeuses sur le marché de la pwent ou de basse terre. En tout cas, elles ne m'ont pas dépaysées maintenant que je vis loin de mes racines. FOS !!!!

Edouard Boulogne 22/04/2016 02:08

Malgré l'homonymie, le signataire de ce commentaire n'est pas Le Scrutateur.

Block de Friberg christian 19/04/2016 19:12

Merci Mr Guesde...j'ai en mémoire un superbe poème niché entre l'Albatros ...et le Pélican...qui magnifie ...le Colibris :

Est-ce une fleur? Est-ce un oiseau?
S'est-il détaché d'un rameau fleuri sous le ciel des tropiques ,
Et enfin libre , va t-li en amant, courtiser les roses pudiques.
Est-ce une fleur ,est-ce un oiseau?

De vous les fleurs , c'est la plus belle
De vous oiseaux , c'est le plus beau .
Couvert de satin , de rubis
il est pimpant comme un marquis.
il parle aux fleurs bas à l'oreille
Et les pétales à ces mots S'empourprent des feux d'une aurore vermeille.

NB...cité de mémoire ...donc fautes possibles ...mais on peut le retrouver dans le recueil édité grâce à René Bonnet .

Salutations amicales christian

Livia 19/04/2016 18:14

C'est ravissant et si plein de nostalgie, je me souviens la marchande de lait, et de celle qui vendait les pâtés à crabes, j'aime beaucoup Dominique Guesde, j'ai un recueil de quelques unes de ses poésie, j'en ai édité sur mon blog elles ont beaucoup plus!

DG 20/04/2016 19:48

Merci pour votre intérêt, Aujourd'hui "la Pwent" a bien changé, il n'y a plus que notre génération pour se souvenir de toute cette agitation mercantile qui nous enchantait lorsque nous étions enfants. Que de fois, nous avons taquiné ces pauvres marchandes ambulantes, à l'insu des parents bien sûr...Beau folklore, belle époque!!!