Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

1 et 2 ) Deux lointains cousins du Scrutateur.
1 et 2 ) Deux lointains cousins du Scrutateur.

1 et 2 ) Deux lointains cousins du Scrutateur.

Un « vieux » copain rencontré ce matin dans une pharmacie me dit : « tiens!ta production s'est un peu ralentie depuis quelque jours ».

Evidemment, lui dis-je, une méchante grippe me tient depuis un mois, et je subis depuis le 15février les suites d'une opération de la cataracte, réussie, parait-il,mais qui tarde à me rendre une vue correcte que j'avais escomptée plus rapide.

« C'est comme moi, dit-il,pour les même raisons. Ah! Ton de Gaulle avait raison sur ce dernier point : la vieillesse est un naufrage ». Phrase malheureuse, surtout par la référence à de Gaulle. Et la réplique fuse; « parle pour toi, lui dis-je ». Et nous nous séparons dans un grand éclat de rire.

Mais de fait ma production s'est réduite à un article quotidien, qui est ce que j'appelle la « roue libre du Scrutateur ».

Comme il se fait tard, en cette soirée de triomphe de l'équipe de France, en Guadeloupe sur la malheureuse équipe du Canada en coupe Davis de tennis et comme les télévisions ont tout dit sur cet événement capital orchestré par « captain Noah », je vais compléter ces quelques lignes par une référence à un célèbre cousin de votre serviteur, celle de Tirésias, vieux Grec, aveugle, mais voyant.

La voici : Tirésias : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiresias/

 

« Dans la mythologie grecque, devin aveugle de Thèbes. Selon L'Odyssée, il garda le don de prophétie jusqu'aux Enfers où Ulysse alla le consulter. Il joua un rôle dans le drame thébain dont le roi Laïos et son fils Œdipe furent les héros. Des légendes plus tardives relatent qu'il vécut durant sept (ou neuf) générations et qu'il mourut après la guerre des Sept contre Thèbes ; on raconte également qu'il fut transformé en femme pour avoir tué la femelle d'un couple de serpents en train de s'unir ; il ne reprit son sexe premier que sept ans plus tard, après avoir tué le serpent mâle.

À la suite de cette expérience, il fut un jour consulté par Zeus et Héra qui ne parvenaient pas à se mettre d'accord : Héra soutenait contre Zeus qu'en amour les femmes ont moins de plaisir que les hommes ; Tirésias affirma que l'amour donnait aux femmes dix fois plus de plaisir qu'aux hommes. Furieuse de voir qu'il avait révélé le secret de son sexe, Héra frappa Tirésias de cécité, mais Zeus lui accorda en compensation le don de prophétie. D'autres encore prétendent que c'est Pallas Athéna qui l'avait aveuglé parce qu'il l'avait épiée tandis qu'elle se dévêtait pour prendre son bain.

Depuis l'Œdipe roi de Sophocle, le personnage de Tirésias réapparaît à diverses reprises dans la littérature européenne avec son double caractère de prophète et d'homme-femme, comme dans la pièce de Guillaume Apollinaire Les Mamelles de Tirésias (1928) et dans La Terre gaste (The Waste Land, 1922) de T. S. Eliot ».

Universalis

Bonne nuit les petits. ( https://www.youtube.com/watch?v=u1h491xtt_o)

 

Le Scrutateur.

Le Scrutateur en roue libre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article