Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Propos de bon sens d'Henri Guaino sur les élections de MM. X. Bertrand et Estrosi.

Enfin une réaction positive d'un membre important du parti des "républicains" sur les dernières élections régionales en métropole.

Il reste à M. Guaino à ne pas ranger le FN parmi les "extrémistes" ce qui condamne son parti à rallier le PS ( non extrémiste, n'est-ce pas ! ) au détriment de son propre leader et de Français de plus en plus nombreux qui ont voté pour le FN ( 41% dans le nord, 45 % en PACA ) qui ne sont pas des "extrémistes" mais des citoyens à part entière, mécontents avec de bonnes raisons de l'être, sur la question du chomage, et sur bien d'autres problèmes vitaux pour l'avenir de notre pays.

 

LS.

 

http://www.dailymotion.com/video/x3ic791_guaino-lr-quand-l-opinion-se-radicalise-ce-n-est-pas-l-union-du-centre-gauche-et-du-centre-droit-qui_news

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucien Kabois 18/12/2015 16:21

Tiens ! un homme intelligent ! Son diagnostic est le seul qui vaille. C'est pourquoi il est le seul que l'on entende tenir cette position élémentaire de bon sens. Ses "compagnons" vont l'exclure, c'est sûr. Ensuite, le RPR changera peut-être de nom pour devenir, après UMP et R, RALC (Rassemblement À La Con), peut-être ou RDC (Rassemblement De Cons). "Les idées" au RPR sont désespérantes. Et cela dure depuis la création, par le RPR - qui a fait voter Mitterrand en 1981 - après que le "Guaulliste" Chirac eût fait élire le "centriste" Giscard qui, par souci de bien faire, a porté de graves atteintes à la colonne vertébrale de la France, avant que le dénommé Mitterrand François ne prenne la peine de la mettre en pièces. Bref ! Constatons qu'aujourd'hui, Henri Guaino est pratiquement le seul au RPR à dire quelque chose d'intelligent, ce qui n'a jamais été le cas du "meilleur d'entre nous", qui, malheureusement - et c'est le paradoxe de la parabole des talents - mérite de coiffer le bonnet d'âne plutôt que la tiare.