Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Impuissance du Charles de Gaulle dans la « guerre » contre Daesh.
Concernant le Charles de Gaulle. Aux infos de 13h sur TF1, le 10 décembre dernier, on a appris que celui-ci s' est déplacé vers la Mer Rouge pour servir de poste de commandement, manière d' être au moins utile à quelque chose et occuper les hommes. 
PS: Par contre pas un mot sur les raisons, et de constater que l' on nous parle plus de frappes depuis quelques jours.
Une info du " Monde " de la semaine dernière qui n' a pas été relayé par la presse régionale et encore moins par la télé, excepté hier soir dans la revue de presse humoristique sur Paris première.
La France n'est plus en mesure de bombarder Daesch car elle a épuisé son stock, soit 680 bombes à guidage laser au modeste prix de 340000 euros pièce. D'un côté c'est une bonne chose pour nos finances! Qui de plus est on est pas prêt d'être réapprovisionné car les Américains qui nous les vendent ont une commande urgente de 8000 pièces pour l' Arabie Saoudite et le Quatar. Pourvu qu' elles nous soient pas destinées ! De fait la mission du Charles de Gaulle est bien compromise et les marins vont pouvoir faire bronzette sur la piste d' envol.
On est quand même en droit de se poser la question de savoir à quoi peuvent bien servir nos Rafales en temps de guerre si on est tributaire des autres pour les armer. Depuis des années on a sacrifié le budget de la défense et on n'a même plus de fabricants d'armes, si bien que les nouveaux fusils qui vont remplacer les Famas vont êtres achetés en Belgique. Et nous avons 5 millions de chômeurs..........................................
Cette situation rappelle 39-40,  quand nos soldats s' opposaient à l' armée allemande avec des fusils Lebel et la baïonnette au canon !!!! C'est qu'en 2012, on a pris les descendants politiques du Front Populaire, pour mener la même politique suicidaire, sur les plans politique, moral, spirituel.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article