Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Natacha Polony soumise à la question par Philippe Bilger ( un pur délice ).

Serez vous en accord? En désaccord? Peut-être quelquefois, comme moi.

Mais dans l'ensemble, quel charme, quelle pensée sincère, et juste.

Cliquez surtout.

 

Le Scrutateur.

 

http://www.philippebilger.com/blog/2015/07/entretien-avec-natacha-polony.html

 

Les photographies.

 

J'ai choisi d'illustrer cet article, en référence au discours de Natacha Polony, à certains des auteurs auxquels elle se réfère et dont plusieurs sont les miens.

 

1 ) D'abord Cyrano de Bergerac, d'Edmond Rostand.

Un jour, écrit Julien Green dans son Journal, André Malraux et François Mauriac conversaient dans un couloir de l'Institut de France. Ils en vinrent à discuter de Cyrano, et s'abandonnèrent au persiflage si commun à l'encontre de Rostand, comme « il convient » en France sur ses vers, qui ne sont pas ceux, il est vrai de Racine et de Corneille. Mais ces deux éminents personnages qui avaient depuis longtemps, très longtemps, dépassé l'âge du lycée s'aperçurent qu'ils se récitaient, l'un à l'autre, des tirades entières, de la pièce en question. Et de convenir que cette oeuvre correspondait à quelque chose de profond dans l'âme française. Du moins avant que celle-ci n'ait été érodée par la « déconstruction » nihiliste en cours.

Je propose trois photos : a ) un portrait du personnage. b ) La page de garde de la pièce. c ) Un extrait du final de la pièce : la mort de Cyrano, et la tirade où il livre une part de son âme et de sa vie.

 

2 ) Natacha Polony évoque aussi Antoine de Saint-Exupéry, dont les jeunes qui fréquentèrent pendant de nombreuses années le cercle que je leur proposais, chez moi, et qui portait le nom du célèbre aviateur, ont bien connu.

Je reproduis, un passage de l'oeuvre de St-Ex, Citadelle, qui figure en exergue de mon livre Libres paroles.

 

3 ) Une vue partielle de l'assistance à une réunion de ce Cercle Saint Exupéry.

 

4 ) La couverture d'un livre de Jean-Claude Michéa ( remarquable ) évoquée par N P.

 

Bonne écoute.

Natacha Polony soumise à la question par Philippe Bilger ( un pur délice ).
Natacha Polony soumise à la question par Philippe Bilger ( un pur délice ).
Natacha Polony soumise à la question par Philippe Bilger ( un pur délice ).
Natacha Polony soumise à la question par Philippe Bilger ( un pur délice ).
Natacha Polony soumise à la question par Philippe Bilger ( un pur délice ).
Natacha Polony soumise à la question par Philippe Bilger ( un pur délice ).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

castets 23/11/2015 12:29

Bonjour Mr Boulogne, merci pour ce lien et merci à PB qui au moins laisse le temps de développer la pensée profonde.
L'agressivité permanente d'un Caron m'avait éloigné de l'émission de Ruquier , où NP n'était pas mise en valeur mais noyée derrière un diktat permanent, répétitif et insultant pour les invités ! Je regrette que nos Hommes Politiques ne subissent pas pendant les Campagnes des interviews de ce style pour révéler leur moi profond, ils ont trop l'habitude d'enchaîner les questions binaires à répétition qui font de l'audience, mais laisse un goût d'inachevé et d'amer dans ces dénis de Politique creuse, où personne ne trouve son compte, sauf chaos, anarchie et décadence.
Tout comme le Coran, les médias devraient se réformer très vite sous peine d'un naufrage général !
Cordialement, bonne journée, Cjj