Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Pourquoi "Daesh" détruit-il tout sur son passage, et en particulier les trésors architecturaux de l'humanité ?

La réponse est simple : c'est parce que la "Communauté internationale" le veut bien.

 

Sinon, laisserait-elle faire ?

 

Autrement laisserait-elle massacrer, martyriser ou réduire en esclavage des populations entières ?

 

Allons ! allons !

 

Lorsque l'Amérique a voulu détruire l'Irak, elle y a mis les moyens.

 

Depuis les capacités en matière de renseignement militaire ont considérablement progressé. Le danger est certifié. L'ennemi est connu, répertorié, quantifié, prévisible dans ses moindres coups. La dynamique de la riposte lui permet de prospérer et de gagner sur tous les fronts, même si parfois, un fruit se détache de l'arbre en mobilisant toute l'attention et en provoquant - en guise de remède - des avalanches de commentaires dans une surenchère d'imbécillité. Pendant ce temps-là, la prétendue "Communauté internationale" - c'est-à-dire ceux qui prétendent l'incarner - ne fait rien d'autre que de se frotter les mains devant la destruction d'un ordre mondial issu de la puissance civilisatrice de la chrétienté pour y substituer, le moment venu, celui des cercles marchands, des potentats de la finance et des réseaux occultes qui en tirent les ficelles.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/culture/20150824.OBS4631/pourquoi-daech-a-detruit-le-temple-de-baalshamin-a-palmyre.html#xtor=EPR-3-%5BActu17h%5D-20150825

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour Mr Boulogne.
En attendant la mobilisation générale, ce ne sont que des constats d'échecs ; des tristes ou abominables amusettes qui mobilisent quelques médias pour remplacer la rubrique chien écrasé qui de locale est passée internationale pour occuper des consciences vides d'humanité (chacun pour sa "gueule " tant que je peux tirer le jus du citron ). Le rouleau compresseur est en route, l'islam semble en être le porte drapeau ?
Volontairement impuissants, reste à décompter les Pays qui sont hors du champ des coutelas égorgeurs pour essayer de trouver un ligne directrice bien obscure pour le commun des mortels.
Nos idéaux, nos valeurs se planquent et le mot d'ordre est silence, en attendant que cela se calme... peut-être !
Pour patienter avec bonne conscience, nous ouvrons des fronts africains pour occuper l'ONU, user les troupes et continuer le commerce des armes, et accueillir dans un joyeux bordel, un flux migratoire qui est encore loin d'avoir atteint son objectif, mais en bonne voie de déstabiliser politiquement l'Europe seule... pour le moment.
Bonne journée, cordialement Cjj
Répondre
C
Si la "communauté internationale" se préoccupait des trésors architecturaux de l'humanité cela se saurait.
Où était-elle lors des bombardements massifs de Dresde ou de l'anéantissement d'Hiroshima détruisant,volontairement des populations civiles et, accessoirement des monuments historiques
inestimables ?
Quelle émotion subite pour ces destructions comparées aux quelques lignes pour ce malheureux Kaled al Assaad, 82 ans,décapité et pendu à une colonne antique pour avoir été directeur des antiquités de Palmyre et l'un des plus éminents experts de l'antiquité.
Bref la coalition a ses raisons que notre raison n'a pas à connaître.
Comment expliquer que les américains et leurs alliés (dont les français), qui ne peuvent,décemment , livrer des armes à l'ei,font semblant de former en quelques semaines de malheureux irakiens en vaillants soldats, doté de l'armement le plus perfectionné pour aller au front et en revenir au galop,si il n'y ont pas perdu la tête,abandonnant le dit armement à "l'ennemi" ?
Comment expliquer que notre allié turc fasse semblant de faire la guerre à daesh pour mieux frapper les Kurdes supposés être nos alliés?
Comment expliquer qu'en Irak comme en Libye nous avons grandement facilité le travail aux islamistes jusque là contenus, sachant le désordre que cela allait créer ?
Sauf à considérer que nous sommes gouvernés par de parfaits idiots, ce qui ne peut être complètement exclu, on ne peut s'empêcher de penser que cela participe à un grand dessein, parfaitement orchestré.
Reste à savoir lequel...
Répondre