Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Droit de réponse, officiel, de NICOLAS CHAULET au procès en sorcellerie qui lui est intenté.

Certaines versions de ce Droit de réponse, ont circulé dès hier sur Internet. J'ai préféré différer la publication sur le Scrutateur. Sans être en contradiction avec le texte publié jusqu'à maintenant, le texte authentique est celui, approuvé par la famille, je m'en suis assuré, et c'est celui que je publie ci-dessous.

 

LS.

 

 

 

DROIT DE RÉPONSE

 

 

 

Depuis vendredi 19 mars dernier, je suis la proie d’accusations mensongères, malsaines et malveillantes diffusées à outrance sur le net, la radio et les chaînes de télévision locales.

 

Je suis particulièrement choqué par les propos diffamants tenus à mon encontre et souhaite aujourd’hui retracer la réalité des faits qui sont aux antipodes de ce qui est dévoilé par la presse et certains avocats en quête de gloire personnelle.

 

En effet, presse locale, télévision, associations et sites internet relaient une information qui m’accable en travestissant la réalité des  faits.

 

Mercredi dernier, j’ai porté secours à deux jeunes femmes atablées à un restaurant de la Marina de Rivière Sens victimes des assauts répétés de l’un des clients.

 

C’est alors que ce client a proféré des injures à caractère racial à mon égard et auxquelles je n’ai pas répondu compte tenu de son état visiblement alcoolisé. Je n’ai jamais proféré ce chapelet d’injures dont on m’accuse aujourd’hui.

 

Ce dernier s’est mis à me poursuivre avec un coutelas qu’il m’a ensuite jeté dessus.

 

C’est à ce moment, que j’ai immédiatement alerté la gendarmerie.

 

Acculé, le client en question assisté de son « avocat témoin » ont ensuite organisé de toute pièce un procès contre moi avec le soutien d’associations de lutte contre le racisme totalement désinformées sur la réalité des faits.

 

D’ailleurs, le vol pour lequel le client souhaitait m’incriminer n’a pas été retenu par les gendarmes.

 

La pression exercée pendant l’enquête lui a donné une tournure suréaliste et sans commune mesure avec les évènements.

 

J’estime avoir été intimidé par les avocats de mon agresseur qui se sont violemment emportés contre moi lors de mon audition espérant me voir dire ce que je n’ai pas dit, ni fait.

 

J’ai aujourd’hui déposé plainte pour injure à caractère racial et agression contre ledit client et incitation à la haine raciale.

 

Il va de la paix sociale et aussi de l’intérêt de chaque guadeloupéen que ces accusations déplorables cessent.

 

Le racisme et l’anti-sémitisme qui affectent actuellement la métropole ne doivent pas gagner notre île pour la gangréner inutilement.

 

Nicolas CHAULET

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Le racisme dans mon pays natal a toujours été la panacée des noirs .Ils ont un complexe indélébile celui de se sentir inférieur. Monsieur Le grand défendeur d'andouille ´s Domota en est l'exemple par excellence. Alors un conseil à tous faites comme si ce genre d'iconoclaste n'existait
pas. Bon courage
Répondre
E
Il faut au moins nuancer, car la racisme "n'a pas de race". Je dirai qu'il y a une sensibilité particulière au problème du racisme chez nous, du fait de l'esclavage, jusqu'en 1848. La structuration sociale, même après 1848, resta, pour des raisons facile à comprendre, favorable aux blancs. L'accès immédiat au monde dirigeant ( économique politique ) était rendu difficile pour les noirs ( mais pas pour les gens de couleur, instruits dès avant l'abolition ). Là où ailleurs ces structurations sociales inégalitaires existaient entre gens de même couleur, chez nous la couleur, même pour des gens qui avaient accédé à des situations éminentes, transmettait un sentiment de frustration traumatisant. Les plus évolués d'entre nous oeuvrent pour que les traumatismes du passé aillent en s'atténuant, jusqu'à disparaître. Mais il est évident que, comme partout, des gens malhonnêtes, ivres d'ambition personnelles jouent sur les frustrations pour les manipuler à leur profit. La preuve en est que le racisme, quand il vient des "noirs" (j'utilise les guillemets parce que il y a peu de gens de race "pure" dans nos îles ) émanent davantage d'intellectuels ( souvent autoproclamés ) que du peuple profond. Tous ceux qui aiment la Guadeloupe et la Martinique, doivent mettre toute leur bonne volonté, et leur intelligence, au service de la bonne entente.
E. Boulogne.
L
Il suffit de porter plainte contre Nirelep pour "incitation à la haine raciale" et demander sa radiation du barreau. cela fera un " Négriste " en moins; mais il faut surtout demander des dommages et intérêts aux différents médias qui avides de ce genre de propos racistes s'empressent de diffuser rapidement et sans contrôle la version qui leur convient sans prendre le recul et surtout sans avoir contrôlé les affirmations de ces incitants individus connus depuis longtemps pour leurs vilipendages racistes et haineux.
Répondre
M
Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque
chose.