Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Cet article de Valeurs Actuelles, dans sa version internet comporte deux aspects complémentaires.

Le texte, qui n'est pas l'essentiel puisqu'il évoque le désaccord de madame Le Pen et d'Aymeric Chauprade, ( qu'ignorait encore M. Chauprade dans l'interview que vous allez entendre ). Il n'est pas l'essentiel à mes yeux puisqu'il ne fait qu'évoquer un dissentiment qui m'importe peu dans la mesure où il souligne un conflit intérieur à un parti où je ne suis pas encarté , ou qui ne m'importe que dans la mesure où ce qui compte en lui, pour moi, , et avec moi, pour n'importe quel Français honnête, c'est la mesure où il est un parti important et incontournable de la politique nationale ( de 25 à 30% de l'électorat ).

En revanche ce que dit M. Chauprade est très important et doit être médité, car il souligne cette vérité incontournable de la politique ( et d'ailleurs de la vie sociale en général ) propos, cité du grand politologue Julien Freünd : «  Ce n'est pas nous qui choisissons notre ennemi, c'est lui qui nous désigne comme tel ». Ignorer cela, c'est prendre ses désirs pour la réalité, et donc courir à grandes enjambées vers les pires catastrophes.

Une video à écouter attentivement et plutôt deux fois qu'une pour en tirer l'essentielle leçon.

 

LS.

 

PS : A propos des photographies de cet article. M. Chauprade évoque dans son interview, une pensée très profonde de Julien Freünd sur le rapport "ami/ennemi". Pour ceux de nos lecteurs qui désirent approfondir cette question je propose des extraits ( courts ) de deux ouvrages de ce maître que fut Julien Freünd. Je les extrais non de l'ouvrage Politique et impolitique ( trop abstrait pour les non spécialistes ), mais de ses Mémoires, publiées sous la forme d'entretiens, et sous le titre de L'aventure du politique. C'est fascinant d'intelligence ) .

 

Exclusif. La réponse d'Aymeric Chauprade à Marine Le Pen

 

http://www.valeursactuelles.com/node/50292

 

 

FN. « Pour des raisons juridiques, je vous demande de ne pas relayer la vidéo d’Aymeric Chauprade intitulée la France est en guerre, postée hier sur les réseaux sociaux. » L’ordre, intimé — par courrier — par Marine Le Pen aux cadres locaux du Front national, a surpris plus d’un militant.

Conseiller politique aux affaires étrangères de la présidente du Front national jusqu’à présent, l’eurodéputé Aymeric Chauprade, géopoliticien réputé, vient de subir son premier désaveu public. Soutenu par Jean-Marie Le Pen (« Le Front national n’est pas un parti stalinien où l’on est obligé de dire tout ce que dit Marine Le Pen ou Florian Philippot ») pour cette vidéo dans laquelle il dénonçait une « idéologie ressassée du “pas d’amalgame” » à la fois « fausse » et « dangereuse », Chauprade a malgré tout accusé le coup : « Je n’ai pas très bien compris que les foudres s’abattent sur moi », confie à Valeurs actuelles l’ancien professeur à l’École de guerre, déjà ciblé par Marine Le Pen pour avoir dénoncé fin décembre un « lobby gay » au FN.

« Ma vidéo était équilibrée » (« la France est en guerre avec des musulmans. Pas avec les musulmans, mais avec des musulmans », nuançait-il), poursuit Chauprade, pour qui « il est dommage d’en arriver là ». Selon l’eurodéputé, qui se dit « attaché à [s]a liberté d’expression, comme le sait Marine depuis le début », c’est « l’intérêt du Front national que de faire vivre ses différentes sensibilités ». Et de conclure : « Je suis venu au FN pour ça, pas pour la gamelle… » Un cadre minimise ces crises récurrentes sur la ligne du parti : « Un problème de croissance. »

Valeurs actuelles vous propose de regarder la vidéo d'Aymeric Chauprade, à l'origine de la polémique :

http://www.valeursactuelles.com/node/50292

Une leçon d'Aymeric Chauprade à Marine Le Pen.
Une leçon d'Aymeric Chauprade à Marine Le Pen.
Une leçon d'Aymeric Chauprade à Marine Le Pen.
Une leçon d'Aymeric Chauprade à Marine Le Pen.
Une leçon d'Aymeric Chauprade à Marine Le Pen.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article