Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Il paraît que M. Alain Juppé sera candidat à l'élection présidentielle de 2017. Comme, ce jour, il a déclaré que la loi sur le mariage homosexuel ne serait pas remise en cause par lui, s'il était le candidat officiel de l'UMP, car cette loi selon le maire de Bordeaux serait désormais acceptée par la majorité des Français ( sic ), je projetais un article expliquant pourquoi, je ne pourrais, en 2017, voter pour M. Juppé.

Mathieu Colombani, délégué général du PCD ( Parti Chrétien démocrate ) vient de publier un texte sur facebook ( voir ci-dessous ) qui rejoint très largement mes analyses sur la situation présente ( et sur Nicolas Sarkozy ) et me dispense, pour l'instant d'un article sur le même sujet.

Après cet article, je propose une interview sur Youtube de Mathieu Colombani, qui bien que datant d'une bonne année n'en dit pas moins des choses fort intéressantes, et nous aide à connaître quelques-uns de ces jeunes Français, cultivés et surtout bien dans leurs têtes, que les « grandes » chaines de TV ne nous présentent jamais.

Vous trouverez le lien juste après l'article. Surtout, ne soyez pas pressés, cliquez, écoutez. Dans le capharnaüm de la politique ces jours-ci, où l'on a l'impression de ne rencontrer que des voyous, énarques ou non, de droite ou de gauche ( surtout de gauche ), il y a encore de jeunes Français responsables, sains, et sympathiques, voués à la chose publique.

 

Le Scrutateur.

 

( I ) Une excellente analyse de la situation présente par Mathieu Colombani.

 

« Le retour de Nicolas Sarkozy semble se préciser. Faut il s'en féliciter ? S'en émouvoir ? Le déplorer ? Je ne sais pas. Le personnage de Nicolas Sarkozy est complexe. En 2007, je fus, comme certains, un militant jour et nuit pour Nicolas Sarkozy. Ce qui me voulut, à l'époque, plusieurs reconnaissances des médias, de son staff et de quelques responsables politiques. Ce fut certainement l'un des plus grands moments de mon engagement. Cet homme déploie une énergie, possède un charisme, une prestance inégalée. Son bilan 2007/2012 reste à faire. Je le crois plus positif que négatif (rupture conventionnelle, loi TEPA, loi du 20 aout 2008, réforme constitutionnelle 2008, réhabilitation de l'identité nationale, initiative de l'alliance de la méditerranée, création du conseiller territorial, peu "d'avancées progressistes" sur les sujets sociétaux, une diplomatie proactive bien que certaines erreurs graves (Libye, Qatar....). Parmi ces erreurs, la violation de la volonté du peuple suite au traité constitutionnel demeure l'une des plus importantes et sur lesquelles il devra montrer qu'il "a changé". Son bilan demeure, sans conteste, plus positif que ceux de Chirac et Hollande. Aucun homme à lui seul ne sauvera notre pays. L'homme providentiel n'existe pas, ou plus. Pour ces raisons et bien d'autres, je considère que Nicolas Sarkozy demeure l'homme le plus capable à droite. Toutefois, mon soutien à son retour sera conditionné à sa position sur la loi Taubira. Un responsable politique doit savoir s'engager et engager le pays sur un choix de civilisation. Ce sera donc l'abrogation ! Il sera alors un grand chef d'Etat. Pour l'UMP, il devra aussi faire un peu de ménage et privilégier les hommes et femmes d'engagements, de convictions. Un retour OUI mais sur les convictions, pour une politique de droite. Affaire à suivre.... »

 

Mathieu Colombani.

 

( II ) Mathieu Colombani sur une youtube. ( une interview intelligente et sympathique ).

 

https://www.youtube.com/watch?v=WLU2I7yWeVw

Le point de vue sur Nicolas Sarkozy de Mathieu Colombani.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

piéroche 14/09/2014 19:48

Juppé, un oligarque parmi les autres, trop bienveillant envers ce système de corruption pour être honnête et changer quoique se soit aux privilèges des gouvernants.

par contre je le vois bien secrétaire générale au PS.

Jo Vial 12/09/2014 12:58

Ce pauvre M. Juppé fils du couple de même sexe Sganarelle-Diafoirus, d'une genre - en ce qui le concerne - intéterminé quoique très déterminé à faire le malin quoi qu'il arrive ne se rend pas compte de sa fonction d'agent double, autrement dit d'agent recruteur, à la fois pour le Front national et pour le Parti socialiste. Ce pauvre hère à l'élocution si peu naturelle que malgré tous les artifices qu'il emploie il ne parvient pas à cacher la modestie de ses origines qu'il croit surcompenser par la démultiplication de son attitude méprisante et surtout à vocation supériorisante mérite bien son surnom de "meilleur d'entre nous" dans la mesure où il a été attribué par Jacques Chirac dont l'histoire retiendra qu'il était, lui aussi, un pauvre type.