Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Medias-du-pouvoir.jpg

 

Chose étrange, personne ne parle dans « leurs médias » de ce militant FN victime de violences d'extrême gauche. Mais pourquoi? Vous savez pourquoi? Moi aussi. Chhhut!

Et la fin de l'histoire aurait pu être exactement la même que pour le malheureux Clément Méric.

Certains regretteront qu'il n'en soit pas ainsi dans la France de 2013.

Lisons : http://www.dreuz.info/2013/06/militant-fn-agresse-a-coups-de-barres-de-fer-par-des-racailles-du-front-de-gauche-a-bourg-la-reine-lors-dune-campagne-legislative/

 

 

 

Un militant du Front national a reçu des coups de barres de fer sur un marché de Bourg-la-Reine (Hauts-de-Seine), où il faisait campagne pour une législative partielle, a-t-on appris de source policière et auprès du FN.

Le militant de 47 ans, violemment frappé à la tête, a été transféré à l’hôpital, selon la source policière.

Les médias se sont bousculés à qui serait le premier à ne pas en parler.

Selon Julien Dufour, directeur de campagne du candidat FN Michel Georget à la législative partielle des 9 et 16 décembre 2012, le militant a été violemment frappé à l’arrière de la tête, le 1er décembre, nécessitant huit points de suture.

Il a été « agressé par « un groupe de six racailles » qui l’ont « frappé violemment », a assuré le parti dans deux communiqués distincts.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz une fois par jour.

Une agression qui ne manquera pas d’être dénoncée avec la plus grande fermeté par tout ce que la France compte de démocrates.

Il y a eu deux agressions sur le marché de Bourg-la-Reine et deux agressions à Sceaux, dont une sur le marché, et une à la station RER, précise Julien Dufour, directeur de campagne du candidat FN. Pour trois d’entre elles, les conséquences ont été moindres : des tracts arrachés, un sac à dos volé, des drapeaux arrachés et quelques bousculades. Pour la quatrième, les faits sont beaucoup plus graves puisqu’un de nos militants, un homme de 47 ans, a reçu plusieurs coups dont au moins un à la tête porté à l’aide d’une barre de fer »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Source : http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/agression-dun-militant-fn-un-march-des-hauts-seine-336925

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dissident 07/06/2013 14:02


Gros bidonnage sur BFM TV


6 juin 2013


Ce soir BFMTV nous a servi un petit reportage sur ces « groupuscules ultra-violents et d’extrême droite qui menacent la démocratie ».
En guise d’illustration, en insert du reportage, une image, commentée par un journaliste qui nous dit: « on peut voir sur cette image ces skinheads ultra-violents et très organisés qui
posent fièrement avec leurs battes de base-ball… » (les visages sont « floutés » pour ajouter une touche de mystère, il ne manque plus qu’un fond sonore avec une musique
angoissante).


SAUF QUE PROBLEME:
Sur l’image en question, point de militants d’extrême-droite, mais juste une bande de red-skins (extrême-gauche donc…) qui sévissait fin des années 80 et début des années 90 sur Paris. Pour
preuve, l’image du dessous, où l’on peut reconnaitre, accroupi au premier plan, Julien Terzic, leader de la bande et actuel responsable du service d’ordre de Besancenot et accessoirement membre
de la CNT (mouvement auquel appartenait Clément Méric…).


Moralité:
La carte de presse ne fait pas le journaliste, elle permet juste de bénéficier d’un abattement fiscal avantageux.





http://www.contre-info.com/gros-bidonnage-sur-bfm-tv