Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Une semaine à la loupe.

undefined


(La chronique d'Henri Pauvert parait normalement le lundi. Des "turbulences" informatiques m'ont contraint de la reporter à ce jour, V.16 février. Je m'en excuse auprès des lecteurs et de l'auteur.
E.Boulogne).




1. Le yo yo français !


Les mouvements de yo-yo sont très français. Une grande partie de la classe politique de droite comme de gauche sont des spécialistes des raisonnements à courte vue. Ils font des annonces électoralistes qui ne règlent aucun problème de financement majeur. Il est grand temps de voir plus loin qu’à la petite semaine ! Je suggère donc aux hommes et femmes politiques de chez nous de se tourner un instant vers l'Allemagne : depuis le 1er janvier 2007, notre principal partenaire a augmenté la TVA de trois points. La conséquence est que 26 milliards d'euros, soit environ la moitié de ce que rapporte notre impôt sur le revenu, sont rentrés dans les caisses allemandes pour réduire le déficit. Cela ne fait pas forcément plaisir. Mais au moins, ce n'est pas du petit bricolage électoral comme nous le connaissons en France!

2. Opération coup de balai !

Sur la scène politique comme dans les affaires, il ne fait pas bon avoir les tempes grises et les vieux acteurs n'ont plus la cote. Trop de promesses n’ont pas été tenues, trop d'échecs se sont accumulés. Sur fond de fort désenchantement, les "forces vive" réclament des jeunes avec des idées neuves et l’espoir de lendemains qui chantent. Comme en politique, il faut compter avec l'effet "papy boom". Partout, les départs à la retraite s'accélèrent. Ils ouvrent la voie à une nouvelle génération de dirigeants, en général plus férus d'international que leurs prédécesseurs, qui sont donc davantage en phase avec l'air du temps. Le vent du renouvellement et du rajeunissement souffle fort, mais partout les forces du passé résistent.

3. La sieste permet de mieux travailler.

Il est rare de pouvoir faire la sieste sur son lieu de travail. La montée croissante du stress dans les entreprises fait que de plus en plus de cadres souhaitent faire une coupure après le déjeuner. Ainsi des centres de relaxation ouvrent à proximité des quartiers d’affaires. Ces centres permettent aux cadres faire du sport mais aussi de faire la sieste. Cinq minutes de sieste peuvent améliorer les performances physiques et psychiques.

4. Visions croisées d’un emploi.

Salariés et employeurs n’ont pas la même vision de ce qui confère de l’intérêt à un emploi. Les salariés privilégient le contenu du poste et la sécurité de l’emploi alors que les entreprises pensent attirer les candidats par de bonnes perspectives de carrière et une bonne réputation. De même un salarié attend surtout de voir diminuer son stress plutôt que de se voir offrir de meilleures perspectives de carrière. De même, les salariés préfèrent avoir à faire face à un patron autoritaire à la réussite éclatante, plutôt qu’un patron à l’écoute mais moins performant.

5. La voie royale reste toujours la voie commerciale !

Les commerciaux continuent d’animer le marché de l’emploi des cadres. Ils sont plus de 750.000 en 2007. D’ici à 2015, ils devraient croître de plus de 25%. Les jeunes diplômés comme les cadres expérimentés sont très convoités par les entreprises qui affirment avoir vu leur population commerciale augmenter en 2007. Deux profils sont actuellement particulièrement recherchés : le responsable de développement e-business et le technico-commercial. Parler anglais n’est pas un atout mais une obligation non négociable. Le fait de passer par un métier commercial donne une plus-value plus importante sur le CV. Mais la vente reste toujours un peu boudée car les objectifs sont lourds et les risques de faibles rémunérations sont grands.

6. De l’utilité du rapport Lagarde !

Il semble que les équipes de contrôle des principales banques françaises soient incapables de mesurer précisément les risques encourus par les positions des traders. Après avoir mis en exergue les principaux manquements de la banque en matière de vérification des opérations de trading, le ministre, Madame Lagarde, suggère des "pistes de réflexion" pour renforcer les contrôles : Si certains louent le volontarisme du ministre, d’autres jugent cet interventionnisme non acceptable. Si l’affaire Société Générale a marqué l’opinion publique, l’intervention de l’État ne semble pas indispensable pour les spécialistes : Rendre les gens plus responsables serait plus judicieux. Le contrôle devrait être surtout renforcé pour vérifier les positions des traders. Est-il acceptable qu’un individu puisse "jouer" avec 50 milliards d’euros sans que son management ne le contrôle de façon journalière, voir plus souvent. Ceci ne nécessite pas l’intervention de l’État qui n’est pas le mieux placé pour donner des leçons !

7. Les nouveaux usages d’Internet.

On ne parle que du Web 2.0. Il permet de créer son espace en ligne avec ses vidéos, ses photos, sa musique et ses infos. On est actif devant son ordinateur et on devient un acteur. On peut faire partie de groupes d'internautes qui ont les mêmes passions, les mêmes hobbies : C'est avant tout une nouvelle dimension sociale, de partage et d'échange dans un monde virtuel.

8. Les salaires des cadres progressent plus vite que ceux de leurs patrons !

Les cadres, en moyenne, gagnent 44.600 euros net annuel et leur salaire reste inférieur de 12,5% à celui des patrons de PME. Les salaires des cadres progressent bien plus rapidement que ceux des dirigeants. Les cadres gagneront-ils un jour mieux leur vie que leurs patrons ? La récompense de la prise de risque inhérente à toute activité entrepreneuriale tend à se réduire. En effet, pour attirer les cadres dirigeants les plus performants, les PME et les grands groupes se livrent à une surenchère importante. Les salaires d'embauche grimpent bien plus vite que l'inflation et les augmentations qui suivent sont de plus en plus importantes. La mobilité des cadres se développe et provoque mécaniquement une augmentation des salaires. Certaines fonctions sont très recherchées, notamment dans l'informatique, les nouvelles technologies, la gestion, la comptabilité, la finance, l'audit, le conseil, l'immobilier et la construction. Entre 2004 et 2005, les cadres se sont vu octroyer une augmentation moyenne de plus de 5% alors que les dirigeants des entreprises de ces secteurs ont, sur la même période, amputé leur propre rémunération de près de 3% !

9. Les voitures les plus volées en 2007 !

Le magazine Auto Plus a dévoilé le classement annuel des modèles préférés des voleurs. La surprise vient du fait que les puissantes berlines et les 4x4 ne sont plus les proies favorites des escrocs voyous. Les petites citadines ont plus que jamais la cote ! Au palmarès, on retrouve les modèles d’entrée de gamme des constructeurs européens et japonais.

Henri Pauvert.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article