Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Hommage à Michael Lonsdale..., par Liviaaugustae.
Hommage à Michael Lonsdale..., par Liviaaugustae.
Hommage à Michael Lonsdale..., par Liviaaugustae.
Hommage à Michael Lonsdale..., par Liviaaugustae.

Michel Lonsdale est mort. Avec lui c'est un acteur original et de grande classe qui s'en va. Le cinéma a fait sa célébrité, mais c'est d'abord au théâtre que je l'ai connu, à Paris, en 1964, dans une salle près de la porte St-Martin, où il interprêtait, au côté d'Yves Montand, dans une comédie originale Des Clowns par milliers, un personnage de psychiatre à moitié fou qui lui permettait de mettre ses qualités de pince-sans-rire qui ressortaient au cinéma dans maints films de même facture où il brilla pour les amateurs du genre burlesque au côté de Louis de Funès (C'était Hibernatus).

Mais Michel Lonsdale était davantage lui-même encore dans des films du genre politico/théologique comme Le nom de la rose (avec entre autres Sean Connery) ou comme Des Dieux et des hommes, qui restitue le drame des moines français qui furent massacrés pendant la guerre civile qui enténébra l'Algérie dans les années 1990.

Je propose pour compléter ces quelques lignes d'hommage, celui paru ce jour sur le site de Liviaaugustae, (blog d'une « vieille » amie guadeloupéenne qui vit à Nantes).. (LS).

 

http://liviaaugustae.eklablog.fr/hommage-a-michael-lonsdale-a202188104

 

Un autre grand acteur nous a quitté après 65 ans de carrière au cinéma et au théâtre  bien remplie, mais il était aussi  écrivain.

 

C'était le dernier de la bande de : Jean Rochefort, Philippe Noiret, Claude Rich... Une bande très sympathique d'acteurs remarquables.

 

Ils sont tous parti les uns après les autres, vers les cieux, pour catholique Michael Lonsdale, cela veut dire quelque chose.

 

Merci de nous avoir amusés en gardant votre flegme très british dans les situations les plus cocasses et biscornues.

 

Mais il savait aussi tenir des rôles très sérieux comme dans le magnifique film «Des hommes et des dieux » dans lequel il incarnait un moine médecin et pour lequel il fut « Césarisé »

 

Adieu Monsieur Lonsdale.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ch ETZOL 22/09/2020 02:01

Il a raconté de manière émouvante les circonstances de sa conversion :
Une tante l’emmène aux Ateliers d’art sacré où un dominicain, le père Régamey , l’initie aux rapports entre la foi et l’art ; dans ce cercle, le jeune Michael rencontre une aveugle avec qui il sympathise : « Elle m’a parlé de religion au cours de longues balades dans Paris. C’est elle qui m’a fait comprendre que ce que je cherchais, c’était Dieu, et qui m’a poussé vers le baptême. J’ai pleuré, pleuré, pleuré pendant toute la cérémonie, je ne sais pas ce qu’on a raconté. Je disais : “Oui, oui, oui, j’adhère, j’accepte.” » Il a 22 ans.