Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Les dernières visions (en date) de la p’tite Pyth’  Greta !
Les dernières visions (en date) de la p’tite Pyth’  Greta !
Les dernières visions (en date) de la p’tite Pyth’  Greta !

 

Ben voyons ! Quand on pense qu’il y a deux siècles un esprit pourtant retors disait que tout ce qui est excessif est dérisoire, eh bien non, les gogos sont toujours aussi égaux à eux-mêmes dans l’étalage à gogo d’une imposture sans précédent dont on n’ose pas imaginer qui tire les ficelles de peur des représailles quasi nucléaires de Big Brother. Théoriciens du complot, circulez, il n’y a rien à voir : il s’agit d’un oracle agréé par la... Communauté internationale (l’équivalent média-tique de la communion des saints).

 

Ainsi la p’tite Pyth’ - rien de désobligeant, au contraire, il s’agit de l’abréviation de petite Pythie - nous livre la clé de sol des diagnostics et solutions pour purifier la terre, des sols aux plafonds. La version féministe du messianisme, en quelque sorte. Après le Messie cosmoplanétaire de Castellane, la Pythie encyclopédique de l’ONU. Après le Mandarom du Martiniquais Gilbert Bourdin (rien à voir avec Jean-Jacques. Pour en savoir davantage, voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Bourdin_(aumisme), voici la Mandarine. Juteuse à souhait et pleine de vitamine C. C comme climat, bien sûr. Sans oublier une exceptionnelle teneur en vitamine E. E comme explication.

 

Voici donc cette petite Pythie (qui ne fait pitié que par l’irrésistible envie de lui foutre des baffes qu’elle provoque) en train d’en rajouter une couche. 

 

Pour Greta Thunberg, la crise climatique est liée “aux systèmes d'oppression coloniaux, racistes et patriarcaux”

 

Greta Thunberg. Photo © Bernard Armangué / AP / SIPA

Trois militantes du climat, dont Greta Thunberg, ont écrit une tribune dans laquelle elles estiment que la “crise de l’environnement” est aussi une “crise des droits de l’homme”. 

Alors que la COP25 débute samedi à Madrid, Greta Thunberg et deux autres militantes écologistes ont publié une tribune, relayée par Le Temps, dans laquelle elles critiquent l’inaction des dirigeants politiques et dénoncent une énième cause du réchauffement climatique.

Contre les dirigeants et les « profiteurs »

Ainsi, pour les trois signataires, « la crise climatique ne concerne pas seulement l’environnement ». C’est aussi une « crise des droits de l’homme, de la justice et de la volonté politique »« Des systèmes d’oppression coloniaux, racistes et patriarcaux l’ont créée et alimentée », estiment-elles… sans aucun argument pour étayer leur propos. « Nous devons les démanteler », insistent les militantes, en expliquant que « les dirigeants politiques ne peuvent plus fuir leurs responsabilités ». Dans cette même tribune, les trois activistes appellent à renouveler la grève du climat. « D’innombrables négociations ont débouché sur des accords, très médiatisés, mais vides, en fin de compte, car les gouvernements qui les ont signés sont ceux qui autorisent les compagnies d’hydrocarbures à forer pour extraire toujours plus de pétrole et de gaz, et brûler notre avenir à leur profit », fustigent-elles, portant aussi l’anathème sur « les profiteurs » qui « continuent d’exploiter les ressources de notre planète et de détruire les écosystèmes dans leur quête de profits rapides »

 

 https://www.valeursactuelles.com/societe/pour-greta-thunberg-la-crise-climatique-est-liee-aux-systemes-doppression-coloniaux-racistes-et-patriarcaux-113756

 

Et, dernière image de notre dossier Gilbert Bourdin grand oncle de Greta.
Et, dernière image de notre dossier Gilbert Bourdin grand oncle de Greta.

Et, dernière image de notre dossier Gilbert Bourdin grand oncle de Greta.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
Au prochain carnaval ... des animaux, ses géniteurs pourraient la déguiser en mante orchidée, qu'un site écolo décrit ainsi :

" Surnommée "tigre de l'herbe", la mante religieuse est une grande prédatrice. Surtout connue pour sa réputation de dévoreuse de mâle après l’accouplement, la mante religieuse est aussi la reine du camouflage pour pouvoir chasser aisément ses proies.

Il y a notamment la mante orchidée qui adopte une méthode de prédation des plus efficaces : le mimétisme agressif. Cette technique consiste à imiter une espèce inoffensive pour mieux se saisir de ses proies. Pour cette mante religieuse, c'est donc l'orchidée.

Une grande prédatrice donc, dans un conte où elle serait la nouvelle ogresse, obligeant ses enfants à se cacher dans les bois, pour ne pas être dévorés . Pauvres petits Poucets ...
Répondre