Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Les savants s'appuient vers le vrai, sur des détails parfois minuscules. 2 ) une image des origines qui comme beaucoup d'autres peut être battue en brèche ! 3) un livre fort intéressant sur la question qui nous taraude.
Les savants s'appuient vers le vrai, sur des détails parfois minuscules. 2 ) une image des origines qui comme beaucoup d'autres peut être battue en brèche ! 3) un livre fort intéressant sur la question qui nous taraude.
Les savants s'appuient vers le vrai, sur des détails parfois minuscules. 2 ) une image des origines qui comme beaucoup d'autres peut être battue en brèche ! 3) un livre fort intéressant sur la question qui nous taraude.

Les savants s'appuient vers le vrai, sur des détails parfois minuscules. 2 ) une image des origines qui comme beaucoup d'autres peut être battue en brèche ! 3) un livre fort intéressant sur la question qui nous taraude.

La question de l'origine de l'homme ( et de la femme ; énonçons ce truisme pour éviter les foudres de Marlène Schiappa!) ne cesse de tourmenter l'esprit des descendants lointains que nous sommes. De l'esprit, mais aussi, hélas ! Du monde des humeurs qui nous taraudent, au risque parfois de guerres qui font peur pour l'avenir.

La « science » ? Ou bien l'esprit scientifique qui, sur ce sujet est sur tant d'autres, se méfie du singulier en la matière.

En témoigne cet article, que vous trouverez, je l'espère intéressant. (Le Scrutateur).

 

______________________________________

 

Des doutes sur l'origine africaine de l'homme

SCIENCES. Plusieurs indices convergent pour remettre en question le modèle de dispersion initial d'Homo sapiens. Selon de nouveaux scénarios fondés sur l'analyse génomique des populations, il serait apparu et se serait propagé à partir de l'Eurasie.

 

Cet article a suscité bon nombre de commentaires, parfois très critiques, sur Twitter et les réseaux sociaux. « Les Echos » ont pris bonne note de ces remarques, et assurent leurs lecteurs qu'ils reviendront sur ce sujet complexe des origines de l'homme moderne dans une prochaine parution.

La théorie « Out of Africa », selon laquelle le berceau de l'humanité serait le résultat d'une expansion démographique partie de l'Afrique subsaharienne, vient de subir de nouveaux coups de boutoir. Dans  un article publié cet été par la revue « Trends in Ecology & Evolution » , un groupe de scientifiques spécialistes de l'évolution humaine, de génétique et des climats du passé, affirme qu'au cours des 300.000 dernières années, c'est une dynamique complexe de connexions, de séparations et de métissages entre les différentes lignées et cultures de nos ancêtres qui aurait engendré, à la manière d'un puzzle, la diversité de notre espèce.

De sérieux doutes ont commencé à faire trembler les fondements de la théorie du berceau unique l'année dernière, avec la découverte au Maroc des restes d'un représentant d'Homo sapiens. Et pas des moindres : dans l'ancienne mine saccagée de Djebel Irhoud, à l'ouest de Marrakech, où il a pu dégager le site,  le paléoanthropologue Jean-Jacques Hublin et son équipe ont libéré les plus anciens ossements connus de notre espèce, plus vieux de 100.000 ans que les premiers ossements reconnus comme anatomiquement modernes découverts en Ethiopie. « La découverte marocaine repose la question de l'enracinement initial d'Homo sapiens », explique le directeur de l'équipe de recherche.

 

Lire la suite de l'article en cliquant ICI : https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/des-doutes-sur-lorigine-africaine-de-lhomme-139712?fbclid=IwAR1ti-Ov6Cw0riv_IQEtOytlpV5Htzs-wnc2p_wRhHaJUTAmPQCbOKtTA70

 

4 ) Une représentation sur la création de l'homme qui est rès présente dans l'imaginaire Guadeloupéen. Surtout à la Désirade. 5 ) Et une pensée qui, si elle est vraie donne bien à penser.
4 ) Une représentation sur la création de l'homme qui est rès présente dans l'imaginaire Guadeloupéen. Surtout à la Désirade. 5 ) Et une pensée qui, si elle est vraie donne bien à penser.

4 ) Une représentation sur la création de l'homme qui est rès présente dans l'imaginaire Guadeloupéen. Surtout à la Désirade. 5 ) Et une pensée qui, si elle est vraie donne bien à penser.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ch.Etzol 02/07/2019 03:41

Pour les passionnés, un vrai délice cet article : une MERE néanderthalienne et un PERE denisovien...Elle avait bien de la chance,cette adolescente, de vivre à une époque où il paraissait normal d'avoir un père et une mère!
Normal aussi aux yeux des paléo-anthropologues, biologistes moléculaires ou généticiens,
anatomo-physiologistes, embryologistes et tout le gratin du monde scientifique, d'avoir un père et une mère. C'est sûr, la biodiversité du genre humain, comme de toutes espèces, vient de la reproduction sexuée. Là pas de secret, c'est évident, cohérent et logique.

Ils devraient faire attention toutefois,car toutes leurs hypothèses seront peut-être remises en cause, par les tenants de la thèse des stéréotypes de genre imposés par notre société
"caucasienne". Par les aboutissants à la PMA entre paire : d'où viendra le génome ?
Peut-être un clonage narcissique suffira -t -il à donner le jour...

On peut regretter que tout ce beau monde de spécialistes qui trouve des ressources insoupçonnées pour connaître quels furent nos ancêtres, rechercher leurs traces les plus infimes jusqu'à des millions d'années, n'émet pas même une protestation officielle, un texte scientifique rappelant certaines réalités biologiques [dont ils usent dans leur quête du Père? ], contre la volonté affichée, presque légalisée, d'une minorité de priver de filiation les fils du XXIe siècle.

Dans quelques millions d'années, si l'Homme est toujours de ce monde, pourra-t-il encore remonter le temps et comprendre la catastrophe antinaturelle que ses "ancêtres" auront accomplie, anonymant [ oui, irréversiblement ], toute son histoire, s'auto-détruisant de la naissance à la mort?

Après nous le déluge, ou du passé faisons table rase. Belle perspective !