Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

La faim dans "leur" monde .

La faim dans "leur" monde .

Nos lecteurs réagissent. Avec vigueur et intelligence. Aujourd'hui je laisse la parole à l'un des plus assidus et intelligents : Claude Houel.

Est-il nécessaire de préciser que participer au combat passe, pas seulement, mais c'est un début, à partager sur internet les articles qui vous plaisent.

NON ! Mais pourtant j'y insiste : PARTAGEZ ! PARTAGEZ ! PARTAGEZ  ! TAÎAUT !

 

Le Scrutateur .

 

 

De l’utopie séparatiste.

Le congrès du siècle est unanime pour demander un changement de statut en indiquant en quelques lignes ses supposés avantages.
Bien entendu il n’est point question de consulter le peuple , des fois qu’il ne soit pas d’accord, vous pensez bien un peuple qui arrive à voter RN, un vrai danger.
Pas de referendum , c’est bien dans la ligne du gouvernement actuel.
Le vrai danger vient beaucoup plus du gouvernement que de nos élus incapables de gérer l’existant.
Il ne fait aucun doute que tout changement de statut entrainerait ipso facto une diminution drastique des aides de l’Etat. Macron ne fait que reprendre l’idée qui avait , déjà, été évoquée par Sarkozy à Petit Bourg. St Martin s’en est vite rendu compte en ayant la plus grande difficulté à boucler ses fins de mois sans les avances remboursables de l’Etat.
De ce point de vue il faut garder à l’esprit notre Préfet se déclarant « indépendantiste guadeloupéen », sous forme de boutade mais en était-ce une ?
Bref les finances de la France sont dans un tels état que « décoloniser » ses territoires ultra marins ne pourrait qu’alléger son fardeau , là est le vrai risque.
D’autre part quand on veut vendre un projet , sauf à penser que l’on s’adresse à un peuple de tébès à l’ignorance crasse, la moindre des choses serait d’expliquer les avantages du dit projet.
Avoir la maitrise de la fiscalité : Le citoyen comprendra qu’elle baissera. Même avec le niveau actuel de budgets gravement déficitaires, il faut expliquer qui assurera les recettes nécessaires quand on sait qu’il n’y a que 30% des Guadeloupéens assujettis à l’impôt sur le revenu. On peut supposer que ce sont les mêmes qui payeront beaucoup plus. La TVA pour protéger la production locale ? Elle existe déjà et ce n’est pas demain que l’on produira ce que nous devons importer à 90% car nous sommes un trop petit marché . Plus grave encore, où trouvera-t-on de quoi payer les minimas sociaux et autres aides , indispensables ? Il faut savoir que St Martin doit emprunter à la CAF de Guadeloupe (sic) pour payer ses allocations familiales.
Avoir la maitrise du territoire, a part récupérer la bande des 50 pas géométriques, cela veut dire quoi ?
Avoir la maitrise de l’économie ? Avec les bonnes connaissances de gestion de nos élus , certain que nos entreprises locales , pour beaucoup sous perfusion et très endettées, iront beaucoup mieux.
Avoir la maitrise de l’emploi : Que cache ce projet ? Emploi réservé aux Guadeloupéens .
Bonne idée mais qui est Guadeloupéen ? Quels sont les critères , naissance sur le territoire ? Présence sur le territoire depuis un temps défini ? Couleur ? Degré de métissage, mariage avec un ou une locale ? Ouvert aux Guadeloupéens nés en Métropole ? Ouverts aux enfants de métros né ici ?
Quel sort pour ceux qui sont déjà là et qui ne correspondraient pas aux normes ?
Quid des Martiniquais ou Guyanais ?

Bref il faut expliquer dans le détail.
Il faut enfin produire les comptes , les vrais certifiés par des organismes indépendants, pour constater les « bienfaits » des changements de statuts de nos voisins Martiniquais et Guyanais.
Pas question d’accepter un chat en sac imposé, en changeant de statut, en expliquant à posteriori le contenu, le peuple a le droit de savoir l’avenir que d’autres lui envisage.
En parlant d’avenir il y des élections qui viennent. Il est indispensable de balayer, ici comme ailleurs, tout le personnel politique au pouvoir depuis trop longtemps et au vu de leurs piètres résultats.
Il faut favoriser l’émergence de jeunes avec des projets novateurs concernant leur avenir.

Il y a du pain sur la planche et peu de temps pour réagir.
Il importe de diffuser au plus grand nombre ce danger, supplémentaires qui guette la Guadeloupe.

 

Claude Houel.

2 ) Une tante mémé se chez nous, que des idéologues voudraient nous présnter comme une Circé guadeloupéenne. Circé, magicienne séduisante de la mythologie grecque, en fait monstre d'hypocrisie et de crauté qui faillit, dans l'Odyssée d'Homère massacrer Uluse et ses compagnons.3 ) Non ce n'est pas marlène Chiappa, mais une représentation contemporaine de Circé.
2 ) Une tante mémé se chez nous, que des idéologues voudraient nous présnter comme une Circé guadeloupéenne. Circé, magicienne séduisante de la mythologie grecque, en fait monstre d'hypocrisie et de crauté qui faillit, dans l'Odyssée d'Homère massacrer Uluse et ses compagnons.3 ) Non ce n'est pas marlène Chiappa, mais une représentation contemporaine de Circé.

2 ) Une tante mémé se chez nous, que des idéologues voudraient nous présnter comme une Circé guadeloupéenne. Circé, magicienne séduisante de la mythologie grecque, en fait monstre d'hypocrisie et de crauté qui faillit, dans l'Odyssée d'Homère massacrer Uluse et ses compagnons.3 ) Non ce n'est pas marlène Chiappa, mais une représentation contemporaine de Circé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Livia 01/07/2019 09:25

Si la Marlène voit çà, tu es cuit!