Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Porsche brûlée à Nantes : « Mon fils n'est ni facho, ni capitaliste »

Donc, si on comprend bien, si le fils de ce bon père de famille avait été un facho ou un capitaliste, il eût été légitime de mettre le feu à sa Porsche ?

Il se vérifie donc que, de plus en plus, sous l'influence culturelle des socialos, le crime a droit de cité (n'en déplaise aux bonnes gens, la délinquance appartient davantage à l'empire du crime qu'à celui de la vertu).

En résumé, l'incendie d'un bien appartenant à quelqu'un de non recensé comme un voyou politiquement correct est, comme l'ISF (auquel il s'apparente), une mesure de justice sociale ?

Les lieux communs seraient-ils devenus infréquentables ?

Enfin puisque la charité et la vérité doivent cheminer de conserve, et puisque les lieux communs prennent de dessus sur le fond, disons "toute notre solidarité" à ce jeune propriétaire de Porsche qui mesure à son tour combien le droit, en France, est une plaisanterie. Bien sûr, personne ne fera rien pour lui rendre sa voiture, ni pour punir ceux qui l'en ont privé. Quant au remplacement de son contenu éventuel (un document indispensable qui aurait pu être à bord, par exemple), il devra en faire son deuil comme d'autres ont déjà fait le deuil de la France, du droit, du bien-être, de la justice et de la vérité dans un pays qui invente des droits imaginaires tous les jours pour les étrangers et qui multiplie tous les jours les scélératesses envers ses propres enfants

À ce jeune homme, exprimons - hors de la niaiserie médiatique - notre sympathie, notre indignation et notre colère partagée.

À son père, souhaitons... une petite cure de de niaisement ?



http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/porsche-brulee-nantes-mon-fils-nest-ni-facho-ni-capitaliste-4195411?utm_source=neolane_of_newsletter-generale&utm_medium=email&utm_campaign=of_newsletter-generale&utm_content=20160430&vid=714985

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article