Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Je suis contre le mariage entre homosexuels, hommes, et femmes. J'ai expliqué, en son temps, et je me répète : mon refus n'a rien d'homophobique. Je refuse, je méprise l'attitude ( plus que les gens qui méprisent, par préjugés, fidélité irréfléchie à des comportements assez largement marginaux ) qui consiste à ridiculiser, parfois persécuter des gens, qui, en dehors de leur sensibilité particulière, peuvent être ( ni plus, ni moins que le reste des mortels ) des personnes humaines, sérieuses dans leur travail, cultivées, sensibles et charitables. Beaucoup d'homosexuels ressentent le besoin d'échapper à la marginalisation sociale, et même à mener une vie de couple qui les protègent de l'isolement, qu'ils soient jeunes ou qu'ils avancent en âge, et entrent dans la vieillesse. Refuser de voir cela c'est faire preuve de cécité, et j'ajouterai, en chrétien : de charité.

Mais je suis contre le mariage des homosexuels.

Non seulement contre un tel mariage sur le plan religieux, mais contre ce mariage simplement civil. Contre le mariage religieux, cela va de soi pour qui est « croyant ». Mais contre le mariage civil aussi, parce que le mariage est une institution qui n'a de sens que par la finalité procréatrice ET éducatrice d'enfants, que durant une longue période de leur vie, les parents doivent prendre en charge non seulement sur le plan matériel, mais aussi sur les plans spirituel et culturel ( et par « spirituel » je n'envisage pas l'aspect religieux de cet adjectif, puisqu'il serait absurde d'imposer aux parents une éducation religieuse de leur progéniture, s'ils ne sont pas « croyants » ). C'est pourquoi je serais volontiers pour une union civile, à condition qu'elle ait été soigneusement pensée, et je regrette que Frigide Barjot qui tient la même ligne, ait été marginalisée par la direction de la Manif pour tous.

Or, ce qui va sans dire va encore bien mieux en le disant, les homosexuels ne sont pas poussés spontanément à la procréation d'enfants, et d'autre part, si, surtout dans la période extrêmement hédoniste que traverse notre civilisation, il n'est pas facile de respecter les serments et les engagements d'ordre moral que suppose un mariage légitime, cela est encore plus vrai pour les homosexuels ( d'après ce que j'en sais ) plus difficile de garder la stabilité des sentiments, et des engagements qui sous-tendent non seulement l'institution maritale, mais plus simplement toute amitié digne de ce nom.

La plupart des homosexuels sont conscients de ce que je viens d'écrire. Ils n'ont pas organisé de contre-défilés lors des grandes manifestations dite Manifs pour tous. Ils en auraient eu pourtant les moyens matériels, et la...complicité des médias acquits aux « puissances subversives » qui manipulent tout ce tapage, dont Pierre Bergé est un symbole.

Ceux qui militent le font ( gras bourgeois bohèmes ) pour se désennuyer, pour abattre une société qu'ils rendent responsable de leur malaise existentiel. Dans la foulée, ils sont pour la banalisation de techniques qui permettent la GPA, la PMA, et tout le commerce des enfants traités comme de simples objets de consommation, et non plus comme des personnes humaines dont le caractère infiniment respectable ne doit pas être confié aux flux changeants de nos « sentiments », mais garanti par des lois fondées sur une philosophie anthropologique vraie.

Ces choses sont trop importantes et trop graves, pour que nous acceptions que, la loi dite Taubira ayant été votée, nous disions, avec un Alain Juppé : «  on ne reviendra pas en arrière. Cette loi est entrée dans les moeurs ». Propos de politicien, habitué à voir « la droite » s'incliner a postériori devant les oukases de la gauche, estimant que cette droite votera pour lui de toute façon ( l'électeur de droite étant assimilé à une langouste attendant dans son vivier que son tour vienne d'être consommée ).

L'attitude de Sarkozy, qui ne prend pas de position claire ( voir pour les exemples les documents photographiés ci-dessous ), ressemble à celle de Ponce Pilate à l'occasion d'un procès célèbre. Il faudra le tenir à l'oeil.

Si nous avons sur cette question ( comme sur d'autres ) des positions politiques claires, il nous appartient de faire savoir à ceux qui quémandent nos suffrages, qu'ils ne leur sont pas acquis en fonction de leurs figures, ou de leurs voix, mais seulement dans la mesure où ces messieurs/dames nous proposent d'accomplir durant les mandatures que nous leur confions, nos souhaits, surtout quand ils sont intellectuellement fondés.

Si la confusion règne à droite ( dans le personnel politique ), elle règne aussi à gauche, où contrairement à ce que veulent faire croire les lobbies, il y a du monde opposé » à ces lois délirantes, genre loi Taubira. Ainsi les époux Jospin, ou Jacques Delors ( le papa de la Martine – Aubry - ), Nicole Notat et même.....José Bové.

C'est pourquoi nous devons bien réfléchir dans les mois et années qui viennent à ne donner nos suffrages qu'à ceux qui ont les convictions et le caractère assez forts pour, le moment venu, annuler, abroger ce qui doit l'être, même quand il a été voté par des « majorités » de circonstances.

 

Edouard Boulogne.

Demain 05 octobre 2014, la Manif pour tous REVIENT. ( un obstacle de taille au délitement social )
Demain 05 octobre 2014, la Manif pour tous REVIENT. ( un obstacle de taille au délitement social )
Demain 05 octobre 2014, la Manif pour tous REVIENT. ( un obstacle de taille au délitement social )
Demain 05 octobre 2014, la Manif pour tous REVIENT. ( un obstacle de taille au délitement social )
Demain 05 octobre 2014, la Manif pour tous REVIENT. ( un obstacle de taille au délitement social )
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Calme, mais ferme prise de position ce matin sur l'aspect juridique de la question, de M. Poisson, président du Parti Chrétien Démocrate (sur la chaîne LCI), quant à l'indispensable révision des textes promulgués récemment; et la responsabilité des parents sur les conséquences de la PMA ou de la GPA à l'étranger..
Répondre
B
a force d'intervenir sur vos articles vous allez finir par me bloquer ou me détester, je vous jure qu'il n'y a rien de personnel...mais j'aime le débat d'idée, qu'on ne peut pas faire partout, et je ne suis pas d'accord avec le principe même de la manif pour tous...et je m'en explique (j'essaye) en me basant sur votre texte...

je vous cite :
"-le mariage est une institution qui n'a de sens que par la finalité procréatrice ET éducatrice d'enfants que [...] les parents doivent prendre en charge non seulement sur le plan matériel, mais aussi sur les plans spirituel et culturel"

ok...j'arrive a suivre votre raisonnement (et par analogie celui d'une frange non négligeable de la manif pour tous) donc je ne m'étalerais pas dessus inutilement, mais votre propos m'interdit a moi aussi le mariage...

-premier point : je suis hétérosexuel, j'ai 38 ans, je ne suis pas stérile, ma femme non plus...mais selon votre définition nous ne pouvons pas avoir le droit de nous marier...je n'ai pas d'enfant, et je n'en aurais pas...pas d'une volonté directe de notre part, mais d'un choix raisonné il y a 10 ans, quand notre relation est devenue la seule évidence, car ma femme a 11 ans de plus que moi et malgré nos 13 ans de vie commune, nous ne pouvions pas au début de notre histoire avoir d'enfant pour des raisons pratiques et maintenant pour des raisons médicales, mon cancer ayant réduit drastiquement ma capacité reproductive (sans pour autant la détruire), donc entre ma maladie et le temps qui passe, c'est devenu trop risqué pour elle aussi...en conclusion, nous ne pouvons plus avoir d'enfant...donc selon vos écrits, pour vous, nous ne pouvons pas nous marier, nous ne remplissons pas les critères...nous ne remplissons pas ce critère du mariage qui vise a la finalité procréatrice...je me sent donc blessé de m'apercevoir que la manif pour tous s'élève contre mon mariage avec la femme que j'aime...car vous ne laissez pas d'alternatives dans le débat...et dire que mon cas est différent reviendrais a dire que mon hétérosexualité serait un passe droit au raisonnement de la manif pour tous que je ne m'expliquerais pas...

-second point : selon vous, le cadre du mariage est une obligation car les deux parents sont nécessaire a l'éducation d'un enfant...alors ma femme qui a un enfant de 26 ans, qu'elle a élevée seule, après avoir été laissée seule par le père de l'enfant...enfant pour lequel elle a été la mère, le père, le confident, le copain pendant 13 ans, avant de me rencontrer, malgré une histoire de 5 ans avec un autre homme avant moi, souvent absent et qui a fini par l'abandonner aussi...comment jugez vous la situation...si on s'en tient au préceptes "1 papa, 1 maman, 1 mariage"...on est très éloigné...le père biologique n'a jamais eue vraiment envie de revoir son fils, et a fini par refaire sa vie il y a dix ans, d'où il tire deux autres enfants...qu'il a aussi abandonné...enfin bref...toutes les mères célibataires ne sont pas des monstres et tentent d'élever des enfants "malgré" le papa biologique dans bien des cas et en essayant de faire en sorte que l'enfant ne haïsse pas le monstre d'égoïsme qui les as laissés dans la me[...]de...cela n'enlève rien a leur courage, mais la manif pour tous leur nie leurs efforts en imposant un cadre unique "1 papa, 1 maman" biologique comme seul cadre viable pour l'éducation des enfants ...cela sans parler des cas ou la maman ou le papa, l'un des deux est morts...selon l'idée défendue par la manif pour tous, un parent célibataire ne rempli pas non plus les critères pour élever un enfant...et ne peux pas compter non plus sur un remariage, vu que le second parent ne sera pas le parent biologique...ce qui est mon cas, je suis depuis 13 ans le garant de l'éducation morale et intellectuelle qui a été donné a cet adolescent (à l'époque)...a la période la moins facile qui plus est...j'aimerais pouvoir me dire que ce n'était pas en vain, mais l'une des raisons de mon refus de la manif pour tous, c'est qu'elle clame haut et fort mon échec sans me connaitre...je ne suis pas le papa, j'ai donc échoué avant d'avoir essayé...

-troisième point : je vous épargne le troisième point que j'avais rédigé...il est un peu provocateur, donc je le retire...

bref...la manif pour tous défend une vision unique dans une société plurielle, et ignore les souffrances particulières pour se focaliser sur une réponse "normale"...mais en réalité, la norme n'est pas 1 papa, 1 maman...la norme ce sont des parents biologiques (qui sont obligatoirement 1 homme et 1 femme pour la procréation, hors cadre médical) et des parents naturels (pour l'éducation) , qui dans le meilleur des cas sont les mêmes...et presque toujours de sexes différents...

le père adultère qui trompe sa femme parce qu'elle est grosse et moche enceinte ne feras pas un bon papa...
le père qui refuse de reconnaître l'enfant et s'enfuit ne feras pas un bon papa...
la maman qui fait un enfant pour "garder son mec" ne feras pas une bonne maman...
la maman désabusée qui confie l'éducation de ses enfants aux institutions ne feras pas une bonne maman...
si il suffisait d'1 papa et d'1 maman pour faire des enfants équilibrés, la DASS n'existerait pas...
si les parents biologiques étaient les seuls garants de l'équilibre de l'enfant, l'adoption n'existerait pas...

la situation est plus complexe que celle présentée par la manif pour tous et le mariage homosexuel ou la PMA ne sont que des épiphénomènes qui n'ont par définition pas de réelle incidence sur l'avenir de notre monde...d'autres problèmes économiques et écologiques sont plus pressants et utiliserais à bon escient, et pour le bien de tous, l'énergie déployée a empêcher 2 mecs ou 2 nanas à payer moins d'impôts avec une union civile...

car en résumé, je ne suis pas pour le mariage pour tous, de cela je me moque éperdument...pour mon esprit ultra-rationnel, ce n'est au final qu'une union civile entre deux individus qui se jurent l'amour mais se marient pour payer moins d'impôts (oui, c'est limitatif, mais c'est intentionnel) je suis contre la vision unique défendue par la manif pour tous...une vision qui a été prouvée erronée, au vu du nombre de famille monoparentales qui fournissent des adultes relativement équilibrés...prouvant que la présence d'1 seul parent est suffisant (donc un seul sexe représenté dans la cellule familiale...que ce soit 1 homme ou 1 femme...ça marche...)...tout comme les couples ayant adopté prouvent que le lien de filiation biologique n'est pas une nécessité pour aimer ses enfants et les transformer en adultes relativement équilibrés aussi (sans parler des enfants adoptés dont l'un des parents décède...on se retrouve pile dans le cas "cellule parentale a sexe unique et enfant naturel"...)...tout comme les gens comme moi, en union libre, qui ne sont au final ni parent biologique, ni parent naturels, par l'absence de mariage civil justement, peuvent se sentir quand même responsables de l'éducation des mômes que leur compagne a eue avant de les rencontrer, et essayer de transmettre des valeurs positives...enfin bref...pour moi, la manif pour tous est un mouvement qui s'est construit sur un rejet purement viscéral et sans intellectualisation du processus, sans essayer de comprendre ce qu'il y avait de pluralité dans le monde actuel...et a quel point le "message unique" pouvait être blessant pour des gens ordinaires...c'est après que sont venus des tentatives de rationalisation des préceptes, mais dès le début, c'était une réaction excessive, car épidermique...

le mariage religieux et le mariage civil sont deux institutions distinctes, elles ne symbolisent plus la même chose depuis que la société a clairement dissocié ces deux actes...le mariage civil n'est QU'UNE ETAPE ADMINISTRATIVE, l'étape obligatoire en France pour permettre de valider administrativement une union afin que l'administration reconnaissent aux bénéficiaires les droits afférents, succession, imposition, etc...http://fr.wikipedia.org/wiki/Mariage_civil...tant qu'un couple qui se marie civilement ne poursuit pas jusqu’à l'église, il ne "rentre pas" dans l'institution défendue par la manif pour tous...

en réponse a claude Houel : je connais depuis ma plus tendre enfance un couple d'ami de mes parents dont le mari était stérile...ils ont eue recours a la procréation médicalement assistée a l'époque...si je me souviens bien de cette histoire, je dirais que tout couple blanc ayant reçu un sperme noir porteras l'affaire aux tribunaux, pas parce que l'enfant est né est métissé, mais parce que le "laboratoire" a commis une erreur manifeste, si je ne me trompe pas, les critères de sélections du "donneur" impliquent une sélection rigoureuse pour l'équilibre de l'enfant a venir...il doit correspondre aux critères globaux de l'enfant qu'aurait eue le couple dans des circonstances naturelles...ce sont deux individus caucasiens, leur foetus doit être caucasien...je ne doute pas que l'enfant sera aimé et choyé, mais le laboratoire a commis une erreur (d'étiquetage) ou une faute (intentionnelle, donc pourquoi?) la justice trancheras pour éviter aussi que cette erreur ou cette faute se reproduise au détriment d'autres parents...mais dans un pays, si des lesbiennes ont le droit a cette aide médicale, leur traitement ne doit être différent en fonction de leurs orientations sexuelles...fin de la parenthèse...

voila...au plaisir de vous lire...

benjamin
Répondre
C
En réponse à Benjamin…
Mon propos ne visait en aucun cas le nécessaire recours à la PMA en cas de stérilité mais le contournement de la Loi par l’accès payant à des méthodes pratiquées ailleurs.
A partir du moment ou l’argent entre en ligne de compte, le « client » est en droit de demander des comptes au « vendeur » et l’enfant devient un produit comme un autre que l’on choisit en fonction de ses envies et pas par nécessité. La tentation est grande alors d’établir ses propres critères et toutes les dérives deviennent possibles comme le refus du « produit » parce qu’il n’est pas conforme à la « commande ».
Disposer du droit d’exiger un enfant de tel sexe, de telle couleur en éliminant ce qui ne conviendrait pas, comme le refus par ce couple australien d’un jumeau trisomique, cela devient de l’eugénisme avec les dérives possibles que l’on a déjà connues.
Dans vingt ans comment réagirons les adultes qui auront été achetés, refusés, échangés ?
Ils seront en droit de poser des questions à leurs parents et à la société !
L
Cher monsieur,

Je ne vous reprocherai certainement pas de m'écrire pour manifester un ou des désaccords avec ce que j'écris. Mais, tout de même vous êtes un peu...long et vous écrivez tant de choses, certaines de bon sens mais certaines autres de façon assez gratuites et sans justifications rationnelles, malgré votre ultra rationalité ( sourire. Pourquoi ultra? Rationalité aurait suffit largement ! )que je ne n'en finirais pas si je deavis répondre exhaustivement à tout ce que vous dîtes.
Allons à certains point qui m »ont paru les plus importants.
Le mariage m'apparait comme un projet autre que celui de payer ...moins d'impôts ( caractéristique d'une société toute matérialiste et sans âme ). Un projet où la procréation d'enfants ( une oeuvre pour la vie de ceux qui font ce choix. Je parle de gens qui réfléchissent et pas de ceux qui se marient parce que cela doit se faire à partir d'un certain âge. ( D'où les échecs qui s'ensuivent, que vous évoquez, et sur lesquels je ne m'attarderai pas ( la longueur, le temps. J'espère que vous me comprendrez );
Mais il arrive qu'on n'aie pas d'enfants. Vous évoquez avec votre cas personnels ( ce qui me gène un peu. Parler en public de problèmes personnels, c'est délicat ). des raisons que je reçois et comprends. Ce que j'en retiens ( en ce qui vous concerne ) c'est qu'au départ votre intention à l'un et à l'autre n'était pas la « stérilité » ( du couple ) et que vous aviez un projet ( même si vous ne vous êtes pas mariés, mais avez vécu comme tels, selon vos convictions. Ce n'est pas l'égoïsme qui vous inspirait. .
Vous n'êtes pas les seuls, et il y a toutes sortes de cas très différents de couples mariés, et même religieusement ) qui choisissent non seuelement de ne pas avoir d'enfants, mais même de ne pas avoir de relations sexuelles. J'évoque ici le cas de deux philosophes catholiques, des gens de grandes envergures intellectuelles, Jacques et Raïssa Maritain qui avaient choisis de « sublimer » leur libido en la canalisant totalement au service de Dieu dans leurs oeuvres philosophiques et littéraires. Je teins cette anecdote d'un autre philosophe connu ( qui ne partageait pas leur choix ) mon professeur à la Sorbonne, M. Jean Guitton.
Certes les Maritain étaient des gens peu ordinaires, à tous points de vue, mais leur mariage était fondé sur un projet créateur qui a structuré leur vie.
Vous évoquez ensuite un nombre important ( ce qui ne facilite pas la réponse ) de mères qui ont élevé seules un ou des enfants suite au défaut de père irresponsables. Elles ont assumée seules, et courageusement un projet qui n'était pas partagé au départ par l'autre sur lequel elle s'était trompés. Cet exemple ne remet pas en question le mariage, mais l'immaturité de trop de gens, qui se lancent trop vite dans une entreprise d'envergure, auquel on devrait réfléchir.
Vous vous en prenez à la Manif pour tous. On peut ne pas partager les valeurs de ses inspirateurs, lesquels sont des hommes et des femmes de chair et de sang, faillibles, comme moi, et même ( peut-être, sourire ) comme vous.
Ce que nous voyons de cette manifestation, et qui m'agrée, n'est que la face visible ( et notamment ce qu'on nous en montre ! ) d'une organisation protestataire, avec des banderolles et des slogans. Autrement dit une image. Il se trouve que je connais un peu les gens qui sont la colonne vertébrale de cette manif. Savez-vous que ces gens là, des catholiques en majorités, en France, sont de ceux qui sont les plus actifs aux personnes en détresses. Qu'un nombre considérable de ces famille sont adoptives d'enfants, non seulement français, mais étrangers ( asiatiques, africains, Haïtiens, etc ). Qu'ils font donc cohabiter leurs propres enfants ( souvent blancs ) avec des étrangers en s'efforçant de les traiter de la même façon dans leur « projet matrimonial ». La filiation biologique n'est donc pas, contrairement au propos que vous m'attribuez, la condition d'une éducation et d'un amour familial. Je me garderai de tomber dans le simplisme en affirmant que la réussite est toujours au bout de leurs efforts. Mais une société ( faite de familles, celleules de la sté, comme ...on ne dit plus. Silence significatif et révélateur de l'évolution de l'individualisme foncier de la société qui actuelle ).
Quand vous dites que les gens de la Manif pour tous proèdent de façon viscérale et irréfléchie dans leurs protestations, et sans intellectualisation » ( sic ! ) vous montrez, je vous le dis sans animosité, totalement ignorant de ceux dont vous parlez. Philosophes, sociologues, syndicalistes, intellectuels nombreux, et du premier rang sont à la base de ce mouvement. Qu'on ne les montrent pas dans les « grands médias » ça c'est une évidence, mais pas une excuse pour vous, espèce d'ultra rationnel ( sourire ). Il est vrai, aussi, que le journal Le Monde ( de référence » comme répètent mécaniquement les idiots utiles ) appartient à ce cet homme au coeur pur et généreux : M Pierre Bergé.
Je demeure ferme sur cette idée que la gestation pour autrui est une entreprise de marchandisation de l'enfance, et la porte ouverte à un commerce éhonté de la personne humaine.
Je suis moins sévère que vous pour le mariage civil, qui pour ceux qui n'ont pas le bonheur de conviction religieuses ( pensées et raisonnées ) constitue un palliatif et une possibilité d'accomplir un « projet ».
Que vous l'ayiez considéré comme une simple étape administrative n'en est pas moins révélateur.
Je ne doute pas que vous ayiez un bon fond ( passez moi cette petite taquinerie ).
Mon cher monsieur Penot, pardonnez moi de conclure sans avoir peut-être répondu à toutes vos remarques. Mais il se fait tard, et les yeux du vieux scrutateur, à cette heure tardive se trouble un peu.
Mais quand vous écrirez à nouveau pensez aux grands classiques. Ils savaient s'exprimer avec sobriété.
C
Ce qui nous attend...
Aux États Unis un couple de lesbiennes blanches attaque en justice une banque de sperme qui leur a donné le sperme d'un noir alors qu'elles avaient "commandé" le sperme d'un blond aux yeux bleus et que le bébé est métis !!!
Que sera la prochaine étape ? Le retour du bébé au SAV pour échange standard ?
Source Le Figaro
Voilà le vrai visage des pma et autres gpa.
Répondre