Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Edouard Boulogne

Deux videos à notre programme. La première renvoie explicitement au titre global de notre article.

Le seconde oppose dans un climat plus irénique Alain juppé à Marion Maréchal Le Pen. Les deux méritent d'être visionnées, et écoutées avec la plus grande attention.

 

Dans l'émission Des paroles et des actes, Alain Juppé s'est fait agresser, verbalement, par une jeune gauchiste, française de papier, au sourire carnassier. Il se fait traiter de vieux, de blanc, membre à part entière du racisme structurel, et même institutionnel de la société française, ( celle qui n'est pas simplement de papier ).

Juppé aurait pu profiter de la situation pour mettre les pendules à l'heure, ramener la jeune insultante au sens de ce qu'elle représente réellement : une petite subversive insolente, appointée par les services de l'Etat, moins pour des services effectivement rendus, que pour attaquer notre pays et contribuer de l'intérieur à sa désintégration.

Que répond Juppé? Qu'elle est injuste avec lui, car il n'est pas raciste, qu'elle fait un excellent travail dans « les cités » ( où se recrutent de plus en plus nombreux les candidats au djihad ), que d'ailleurs, il est « membre de la Licra » ( en quelque sorte, pour lui, mieux que le sacrement du baptême pour un catholique ).

Tout ce blabla d'une voix...blanche, sur un ton pleurnichard, et, en prime un pauvre petit sourire triste.

On peut n'être pas d'accord avec Bernadette Chirac sur le choix qu'elle fait du « meilleur » candidat au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2017 ( qui est encore bien loin ). Mais la chère Bernadette a raison à 200% sur Juppé.

Et quoiqu'on pense de Sarkozy, on imagine la fulgurence de la riposte, si on l'avait ainsi traité.

Si j'avais eu la moindre hésitation sur l'éventualité de mon vote pour le maire de Bordeaux en 2017, il se serait évaporé illico presto, au vu de cette lamentable prestation.

 

Le Scrutateur.

 

« Vous êtes un homme, blanc, âgé de plus de 60 ans »

 

http://www.ndf.fr/nos-breves/03-10-2014/vous-etes-un-homme-blanc-age-de-plus-de-60-ans#.VC89sVc43GA

 

Il s’agit là du reproche d’une « militante associative » de la banlieue parisienne, Sihame Assbague, dont le profil twitter nous apprend qu’elle est aussi militante et porte-parole d’un groupuscule antiraciste Stop, le contrôle au faciès.

Vous êtes (…) un homme, blanc, âgé de plus de 60 ans. (marqué d’une moue à chaque mot)

Seule protestation du maire de Bordeaux : « ça, je n’y peux rien Madame », quelques rires dans l’assemblée, et la discussion, au demeurant peu intéressante, peut reprendre son cours…

Plus loin dans l’émission (extrait cité dans cet article en complément), Marion Maréchal Le Pen y fera rapidement allusion (2min50)

 

 

( II ) Alain Juppé et Marion Maréchal Le Pen.

 

Alain Juppé confronté à Marion Maréchal-Le Pen. Le programme est alléchant. Il tient ses promesses. Face à un vieux routier de la politique, la jeune Marion, ( 23 ans à peine ) contrairement à celle qui l'a précédée, est tout à fait charmante, et l'esprit de contradiction n'est pas exclusif, chez elle, d'une politesse à la française. Le sourire n'est jamais carnassier, et l'ironie, justifiée souvent, se fait mutine parfois. A un point tel qu'Alain se détend, et qu'un sourire pâle émerge par éclairs d'une crispation naturelle. Marion serait-elle thaumaturge? L'avenir nous dira, si ce n'est pas elle, peut-être, qui de la famille, accédera à la magistrature suprême.

 

LS.

 

http://www.youtube.com/watch?v=wbR745Sv5Ok 

 

Les illustrations :

 

1 ) Juppé hilare ( tout est relatif ), ou le premier miracle de Marion Maréchal-Le Pen !

 

2 ) Face à Sihane Assbague, Alain Juppé a senti le vent du boulet, et la vanité de la lâcheté.

 

3 ) Vieille photo : Juppé pendant un discours de Chirac ( Jacques ).

Agression raciste contre Alain Juppé, dans l'émission Des paroles et des actes.
Agression raciste contre Alain Juppé, dans l'émission Des paroles et des actes.
Agression raciste contre Alain Juppé, dans l'émission Des paroles et des actes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
il m'était presque devenu sympathique le nouveau Juppé, rajeuni à point pour la circonstance, à débattre sur France 2 dans "les paroles et les actes" . l'esprit vivace mais réfléchi, calme, sûr de lui , mais incroyablement décontenancé et surpris devant l'effervescence d'une petite banlieusarde qui l'a quand même déstabilisé après l'avoir insulté et la France ensuite.
j'ai trouvé curieux que ce vieux fauve de la politique n'a eu comme réponse aux propos injurieux sur la couleur de sa peau et le prétendu "racisme structurel et institutionnel" qu'une réponse aussi brêve que peu incisive: "çà je n'y peu rien madame" .il a parlé de ce que son équipe a fait pour les Roms pour esquiver le problème majeur des banlieux qui rend l'état impuissant sur son sol à combattre un communautarisme sectaire et raciste anti français ou les jeunes de ces milieux dit défavorisés disent ouvertement aux journalistes qu'ils ont plus intérêt au trafic de la drogue en France, qu'à un emploi stable.
de plus il s'est justifié face à l'injure, à être "membre de la LICRA" comme pour se protéger des coups qui pleuvaient !

il a esquivé la problématique des banlieux anti françaises,de la haute délinquance et du crime .

il m'a paru bien palot devant cette excitée pour prétendre à être un président d'abord de l'UMP ensuite des français.
Juppé le roi de l'esquive, et pas du tout combatif dans cette France de tous les dangers. je ne m'attendais pas à mieux.
Répondre
C
Très instructive si l'affirmation est vraie, la question finale de "l'arbitre de service" retient l'attention. Mme Chirac et M. Sarkozy sauraient-ils que M Raffarin a l'intention de nous resservir Hollande (ou un clone) en 2017 ?
Dans cette perspective hallucinante (un président à 13% d'opinion favorable...), M Juppé est-il autre chose que le candidat de toutes les gauches, y compris la droite comme l'exprimait récemment
Eric Zemmour
Quand la discrimination négative, d'extermination, contre la chrétienté (profanation, pillage et incendie d'églises et de quartiers, destruction et interdiction de la croix, viol, meurtre, exil,déportation et réduction de populations en esclavage) aura cessé dans des terres conquises ou en cours de conquête par la violence musulmane, ceux qui bénéficient outrageusement des largesses de la république viendront donner des leçons d'accueil ou de générosité aux français.
La république a bien profité de l'héritage, mais elle ne peut plus s'enrichir en spoliant les biens de l'Eglise en France, comme en 1792 et 1905, alors qui paiera la dette ?
Les politiciens faisant les autruches, auront des surprises lorsqu'ils sortiront la tête du sable.
Répondre
L
Cher Edouard, je crois qu'au contraire, Alain Juppé a jouer très fin pour ne pas tomber dans ce piège grossier en ayant une attitude correcte et non agressive. C'est certainement cet épisode qui a du davantage convaincre les télespectateurs sondés. Sarkhozy aurait eu son côté fou fou.
L'avenir me dira si j'ai raison, mais je ne crois pas du tout à ce retour providentiel de l'ancien Président qui ne sera pas réélu car la politique n'es pas un jeu.
Répondre
B
Bonjour et merci pour cette publication des plus intéressantes. Je partagé entièrement votre avis concernant les deux jeunes femmes apparues face à Monsieur Juppe: j'ajouterai que la première nous a fait une démonstration particulièrement évidente et néanmoins révoltante du manque le plus absolu de la moindre éducation: outre ses attaques verbeuses et sa technique de jouer sur les mots "structurel?" qui devient tout à coup "institutionnel?", elle refuse de se taire alors que son temps de parole est "explosé"et qu'on le lui rappelle poliment mais fermement et on l'entend en fond continuer à invectiver alors que l'émission suit le cours prévu.
Par contre je ne partage pas du tout votre appréciation quant à l'attitude de Monsieur Juppe. Non je ne le trouve pas pleurnichard mais calme et déterminé, exposant pourquoi les attaques de bas niveau d'une petite excitée sont nulles et non avenues mais que ce n'est pas elle qu'il cherche à convaincre puisque soit elle ne veut pas soit elle ne peut pas le comprendre, le tout avec une courtoisie des plus parfaites et dont son adversaire est totalement dénuée. Il est alors bien meilleur que face à Madame Maréchal Le Pen dont il ne parvient pas à réfuter la logique' en particulier en ce qui concerne la construction à l'aide de fonds publics (à savoir nos impôts) de lieux de culte pour les Musulmans.
Je n'ai pas de sympathie particulière à l'égard de cet homme politique et si je suis souvent d'accord avec vos analyses, j'ai été assez surprise cette fois par votre réaction pour avoir envie de vous faire part de ma façon de voir les choses.
Vous remerciant de m'avoir lue et bien cordialement
Répondre
L
Entièrement d'accord avec vous sur la posture prise par Alain Juppé.